nuance

Les podologues se mettent à la Carte Vitale

Fidèle à sa volonté de coller au plus près aux besoins des utilisateurs, et toujours dans le respect du cadre réglementaire, Télévitale anticipe les toutes dernières évolutions en matière de prise en charge des soins du pied du diabétique, en adaptant dès aujourd’hui son offre logicielle.

Chez les personnes atteintes du diabète, les complications du pied sont fréquentes et leur évolution souvent très grave. Les conséquences peuvent être irréversibles puisque l’on déplore, chaque année, 15 000 amputations. Conscientes de ce drame et des coûts élevés engendrés par ce type d’intervention, l’UNCAM (Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie) et la FNP (Fédération Nationale des Podologues) ont signé, le 18 décembre 2007, une convention nationale destinée à organiser les rapports entre les pédicures-podologues libéraux et les caisses d’assurance maladie. La publication au Journal Officiel est attendue pour les prochains jours.

Selon les termes de cette convention, l’assurance maladie prendra désormais en charge les séances de soins de prévention des lésions des pieds à risque chez le patient diabétique. En contrepartie, les podologues s’engagent, entre autres, à proposer le service de télétransmission des feuilles de soins aux assurés sociaux. Pour ce faire, ils devront se doter d’un lecteur de cartes et d’un logiciel de télétransmission des FSE (Feuilles de Soins Electroniques) homologués par le GIE Sesam Vitale.

Spécialiste de la télétransmission des FSE depuis 15 ans, Télévitale est aujourd’hui en mesure de proposer à ces professionnels de la santé une solution complète (matériel + logiciel) répondant au référentiel Sesam Vitale. L’entreprise table sur 30% de parts de marché pour 2009. Une informatisation qui devrait se faire naturellement, comme l’explique Patrick Allibert, P-DG du groupe Télévitale : « Les pédicures-podologues sont déjà très informatisés dans le cadre de leur pratique quotidienne (podoscope, entre autres). De nouvelles fonctionnalités de notre logiciel sont d’ores et déjà prévues pour accompagner l’équipement de la profession. » Les parties signataires de la convention se sont en effet donné pour objectif de faire progresser tous les ans, de manière significative, le taux de télétransmission pour atteindre, au terme des cinq ans, le chiffre de 85%. 

La profession quelques chiffres : 9 557 pédicures-podologues exercent à l’heure actuelle en France, dont 68% de femmes. Les pédicures-podologues adhérant à la convention recevront une indemnisation à la télétransmission de 0,07 € TTC par FSE et une indemnisation forfaitaire annuelle d’aide à la maintenance informatique de 100 €.

Repères : La société Télévitale est installée à Venelles, à côté d’Aix-en-Provence, ce qui explique une forte implantation dans le Sud de la France et dans la région Rhône-Alpes (60 % des utilisateurs) avec, néanmoins, un rayonnement national (6 300 clients). L’entreprise compte 20 collaborateurs et son chiffre d’affaires s’élève, pour 2007, à 2 M €.

 

Descripteur MESH : Soins , Pied , Logiciel , Maladie , France , Cartes , Diabète , Femmes , Informatique , Maintenance , Personnes , Rayonnement , Risque , Santé

nuance

Informatique médicale: Les +