nuance

Les experts recommandent fortement aux visiteurs de l'EURO 2008 d'être attentifs aux symptômes de la TBE

VIENNE, June 20 /PRNewswire/ -- L'encéphalite à tiques (TBE ou MET) est très endémique en Autriche et en Suisse. Pourtant, malgré les mises en garde des organismes de santé nationaux et de l'UEFA, des milliers de supporters européens de football ne se sont pas fait vacciner contre cette maladie potentiellement débilitante. Par conséquent, le Groupe de travail scientifique international sur l'encéphalite à tiques (ISW-TBE) demande maintenant aux médecins d'envisager un diagnostic de la TBE lorsque les patients présentent des symptômes neurologiques, de retour dans leur pays d'origine après le championnat.

L'ISW-TBE avertit de ne pas passer à côté des symptômes de la TBE

L'ISW-TBE, un groupe d'experts internationaux qui travaille à la prise de conscience de la TBE et des conséquences potentielles de la maladie sur la santé, s'intéresse également aux supporters de retour chez eux après l'EURO 2008. Le Dr Martin Haditsch de l'Institut d'hygiène, de microbiologie et de médecine tropicale de l'hôpital Elisabethinen, à Linz, conseille aux voyageurs « de ne pas ignorer les symptômes qui peuvent être imputables à la TBE et d'aller consulter un médecin dès que possible ».

Augmentation du nombre d'infections par TBE

« Au cours des trois dernières décennies, la TBE est devenu de plus en plus préoccupante pour la santé publique en Europe, avec plus de 13 000 cas de TBE nécessitant une hospitalisation chaque année », explique le professeur Michael Kunze, président de l'ISW-TBE.

Les symptômes de la TBE

D'après le professeur Uta Meyding-Lamadé de l'hôpital Nord-Ouest, à Francfort-sur-le-Main, les visiteurs rentrant chez eux après un passage en Autriche ou en Suisse, ainsi que leurs médecins, doivent être attentifs aux symptômes suivants : « La TBE se déroule généralement en deux phases : Entre 1 et 3 semaines après une morsure de tique, des symptômes non spécifiques se développent, tels que la fièvre, des céphalées, la fatigue et des douleurs aux membres. Elle est suivie d'une période sans fièvre ni symptômes. Dans les trois semaines, une très forte fièvre se développe, qui marque le début de la deuxième phase. Jusqu'à 60 % des patients se retrouvent avec des troubles neurologiques durables, et parfois graves, comme des étourdissements, des troubles de la conscience, une dépression, voire une paralysie partielle. »

Vaccination - la seule protection efficace contre la TBE

Le vaccin contre la TBE reste la seule protection efficace contre la TBE, une maladie virale transmise par les tiques infectées. La maladie se caractérise par une inflammation du tissu cérébral, du cerveau ou d'autres parties du système nerveux central.

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Tiques , Maladie , Santé , Patients , Médecins , Travail , Autriche , Organismes , Football , Encéphalite , Fièvre , Céphalées , Cerveau , Système nerveux central , Système nerveux , Suisse , Santé publique , Conscience , Dépression , Paralysie , Microbiologie , Membres , Europe , Fatigue , Main , Inflammation , Hygiène , Hospitalisation

nuance

Epidémiologie: Les +