Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Actualités pro - Politique de santé

1152 résultats triés par date
affichage des articles n° 271 à 289

Antivax : les réseaux sociaux sifflent la fin de la récré

Antivax : les réseaux sociaux sifflent la fin de la récré

Caducee.net, le 08 mars 2019 : Facebook a annoncé jeudi vouloir réduire la portée des messages diffusés sur son réseau qui contiennent de fausses informations sur les vaccins. L’entreprise américaine emboîte ainsi le pas de Pinterest et YouTube qui se sont mobilisés pour endiguer la multiplication des fakes news sur le sujet. […].

Emploi : l’Appel Médical déploie un chatbot dopé à l’IA pour recruter des professionnels de santé

Emploi : l’Appel Médical déploie un chatbot dopé à l’IA pour recruter des professionnels de santé

Caducee.net, le 08 mars 2019 : Après une année de test, l’Appel Médical déploie son chatbot de recrutement, RANDY, et propose aux infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de puériculture, masseurs kinésithérapeutes et aux médecins une nouvelle expérience de recrutement, ludique et instantanée, sans formulaire ni CV. […].

Pharmacien prescripteur : la majorité gouvernementale revient à la charge

Pharmacien prescripteur : la majorité gouvernementale revient à la charge

Caducee.net, le 06 mars 2019 : Le 28 février, le député La République en marche (LREM) et rapporteur du projet de loi Santé, Thomas Mesnier, a annoncé sur Franceinfo son intention de déposer un amendement autorisant les pharmaciens à délivrer en urgence, sous protocole et sans ordonnance des médicaments habituellement délivrés sur prescription médicale. Cet amendement sera discuté le 18 mars prochain devant l’Assemblée nationale. […].

Lévothyrox : la justice civile déboute les patients et épargne Merck

Lévothyrox : la justice civile déboute les patients et épargne Merck

Caducee.net, le 06 mars 2019 : Dans l’affaire du Lévothyrox, le tribunal de Lyon a rendu hier son verdict en première instance. Il déboute les 4413 malades de la thyroïde qui avaient assigné les laboratoires Merck pour défaut d’information dans le cadre de la mise sur le marché de la nouvelle formule du Lévothyrox. […].

1 Médecin coordonnateur en EHPAD sur 2 est confiant en l’avenir de la profession

1 Médecin coordonnateur en EHPAD sur 2 est confiant en l’avenir de la profession

Appel Médical Search, le 26 février 2019 : Les mouvements sociaux, inédits par leur ampleur, de janvier 2018 avaient jeté une lumière crue sur les conditions de travail au sein des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Les principales revendications exprimées alors concernaient le manque de moyens humains et financiers des personnels de santé pour exercer leurs missions auprès des résidents dépendants, dans de bonnes conditions. Pour sa troisième étude Futuramed, Appel Médical Search a donc choisi de s’intéresser à une fonction peu connue, mais essentielle au bon fonctionnement des EHPAD : le médecin coordonnateur. Près de 200 d’entre eux ont été interrogés à l’automne 2018. Loin de l’image parfois perçue négativement des conditions de travail dans ces établissements, la moitié d’entre eux se déclare confiants en l’avenir de leur profession. Ils décrivent un métier qu’ils n’ont pas initialement choisi par vocation (73 % d’entre eux ont saisi une opportunité qui s’est présentée à eux) mais qui répond à de réelles motivations : travail en équipe (68 % des répondants), attrait pour la gériatrie (54 %) ou encore une activité plus variée (48 %). Mieux encore, la quasi-totalité des médecins coordonnateurs interrogés (91 %) a une perception positive de son métier. […].

Négociations conventionnelles : les infirmiers attendent plus et rejettent les propositions de la CNAM

Négociations conventionnelles : les infirmiers attendent plus et rejettent les propositions de la CNAM

FNI, le 26 février 2019 : Réunis au cours d’une séance de négociations conventionnelles prévue comme conclusive, le vendredi 22 février, les 3 syndicats représentatifs (FNI, CI, SNIIL) et l’assurance maladie n’ont pas trouvé d’accord. Principal point d’achoppement, le montant de l’enveloppe prévu pour la valorisation de forfaits journaliers de prise en charge de la dépendance et les reports à plusieurs années de mesures urgentes et structurantes attendues par la profession. […].

Fermeture des maternités : la restructuration de l'offre dans ce domaine est une nécessité pour préserver la qualité et la sécurité des soins

Fermeture des maternités : la restructuration de l'offre dans ce domaine est une nécessité pour préserver la qualité et la sécurité des soins

Caducee.net, le 25 février 2019 : Anesthésistes-réanimateurs, gynécologues médicaux et gynécologues-obstétriciens, pédiatres et médecins généralistes entendent les inquiétudes qui grandissent autour de la fermeture de certaines maternités de proximité. En tant qu’acteurs du réseau de périnatalité, il nous semble essentiel de rappeler que le problème de sécurité des patientes et des nouveau-nés doit être au cœur de la réflexion sur l'évolution de ces structures. […].

La déficience auditive non prise en charge en France coûte 27,2 milliards d'euros chaque année

La déficience auditive non prise en charge en France coûte 27,2 milliards d'euros chaque année

Businesswire, le 25 février 2019 : Un nouveau rapport scientifique nommé, « Hearing Loss – Numbers and Costs » (Déficience auditive – Chiffres et Coûts) conclut que la déficience auditive invalidante non traitée en France coûte 27,2 milliards d'euros par an. Ceci représente 9.400 euros par an et par personne qui vit avec déficience auditive invalidante et non traitée. Les conclusions et résultats détaillés du rapport seront présentés lors d'un déjeuner-débat au Parlement européen à Bruxelles, en Belgique, le 6 mars, dans le cadre de la Journée mondiale de l'audition de l'OMS du 3 mars. […].

Assistants médicaux : les propositions des médecins

Assistants médicaux : les propositions des médecins

Caducee.net, le 14 février 2019 : Suite à la rupture des négociations avec la CNAM concernant les assistants médicaux, les syndicats de médecins avaient prévu de se réunir le 13 février pour se mettre d'accord. Voici leur propositions.   […].

Suicide du professeur Barrat : la communication de l’AP-HP provoque l’indignation

Suicide du professeur Barrat : la communication de l’AP-HP provoque l’indignation

Caducee.net, le 12 février 2019 : Le 3 février dernier, le Pr Christophe Barrat, 57 ans, responsable de l’activité de chirurgie bariatrique du groupe hospitalier Paris Seine-Saint-Denis de l’AP-HP, a mis fin à ses jours. Il s’est défenestré sur son lieu de travail, le centre hospitalier Avicenne (Saint-Denis). Dans un communiqué, la direction des hôpitaux universitaires Paris Seine-Saint-Denis a révélé que le Pr Christophe Barrat « luttait depuis plusieurs mois contre une maladie grave », un cancer, et semblait ainsi pointer du doigt ce motif pour expliquer son geste dramatique. Les réactions indignées face à de telles ficelles de communication ne se sont pas fait attendre. […].

Assistants médicaux : l'assurance maladie réfute la vision productiviste que lui prêtent les syndicats médicaux

Assistants médicaux : l'assurance maladie réfute la vision productiviste que lui prêtent les syndicats médicaux

CNAM, le 11 février 2019 : Les réactions exprimées par les syndicats de médecins libéraux à l’issue de la réunion de négociation qui s’est tenue jeudi 7 février 2019 sur les assistants médicaux appellent de la part de l’Assurance Maladie les précisions suivantes. […].

Retraite des praticiens de santé, la FFPS redoute un effet ciseaux et met la pression sur les autorités

Retraite des praticiens de santé, la FFPS redoute un effet ciseaux et met la pression sur les autorités

Caducee.net, le 11 février 2019 : Le mardi 29 janvier se tenait la première séance de travail entre les représentants du Haut-Commissariat aux Retraites et ceux de la Fédération des praticiens de santé (FFPS) avec comme ordre du jour les modalités d’intégration des praticiens de santé au régime de retraite universel. Redoutant un effet ciseaux entre cotisations et revenus, la FFPS a tenu d’emblée à mettre la pression sur les négociateurs en expliquant par voie de communiqué que c’était ni plus ni moins que la viabilité économique et financière de la plupart des cabinets libéraux qui était en jeu dans cette réforme. […].

La téléexpertise désormais facturable à l’assurance maladie par les médecins

La téléexpertise désormais facturable à l’assurance maladie par les médecins

Caducee.net, le 10 février 2019 : À partir du 10 février, les médecins pourront facturer directement à leur caisse d’assurance maladie les services de téléexpertise qu’ils auront sollicités auprès d’un confrère médecin pour s’assurer d’une prise en charge plus rapide de leur patient. Accessible à tous les médecins, cette procédure est limitée pour le moment à certaines catégories de patient, mais devrait être généralisée à partir de 2020. […].

Assistants médicaux : la CNAM exige 6 consultations par heure. Les syndicats rompent les négociations

Assistants médicaux : la CNAM exige 6 consultations par heure. Les syndicats rompent les négociations

Caducee.net, le 10 février 2019 : La seconde séance de négociation entre la CNAM et les syndicats de médecins libéraux a tourné court. Pour obtenir les aides financières permettant le recrutement d’un assistant médical, la CNAM exige des médecins qu’ils doublent leur rendement en conduisant en moyenne 6 consultations médicales par heure contre 3 aujourd’hui. Les syndicats ont unanimement demandé la fin de la séance avant de quitter le siège de la CNAM dénonçant une approche trop productiviste. […].

Les aides-soignants pourraient devenir des assistants médicaux et intervenir en ambulatoire, les infirmiers s’insurgent

Les aides-soignants pourraient devenir des assistants médicaux et intervenir en ambulatoire, les infirmiers s’insurgent

Caducee.net, le 07 février 2019 : C’est le syndicat Convergence Infirmière qui a levé le lièvre dans un communiqué de fin janvier. Selon le document remis par la CNAM lors de la séance d’ouverture des négociations conventionnelles sur les assistants médicaux, on apprend que des modifications réglementaires sont en cours afin d’étendre le champ d’intervention des aides-soignants au secteur ambulatoire et d’offrir aux médecins la possibilité de leur déléguer des missions sans passer par les IDEL. Pour les syndicats infirmiers, le cauchemar prend forme et la guerre est déclarée. […].

La Coordination Nationale Infirmière dénonce les conditions d’exercice, fustige la communication ministérielle et appelle à la mobilisation infirmière.

La Coordination Nationale Infirmière dénonce les conditions d’exercice, fustige la communication ministérielle et appelle à la mobilisation infirmière.

Caducee.net, le 05 février 2019 : Dans un communiqué, publié ce jour, la Coordination Nationale Infirmière dénonce une fois de plus les conditions difficiles dans lesquelles les infirmiers exercent leur activité et la souffrance au travail dont ils sont victimes. Elle fustige également les mesures homéopathiques destinées aux aides-soignants et appellent les soignants à se mobiliser à compter du 5 février : #nosviesdabord #infirmieresoubliees #soignantsoublies #SoigneEtTaisToi […].

Journée Internationale des Maladies Rares 2019

Journée Internationale des Maladies Rares 2019

Sanofi Genzyme, le 23 janvier 2019 : La Journée Internationale des Maladies Rares se déroulera le 28 février dans le monde entier. Cette année la Filière Nationale de Santé AnDDI-Rares propose une tournée originale dans toute la France de spectacles-débats gratuits pour le grand public. […].

Le CHU n’est pas le centre de gravité du système de santé

Le CHU n’est pas le centre de gravité du système de santé

ANEMF, le 17 décembre 2018 : Le rapport “Le CHU de Demain” a été remis vendredi 14 décembre à Mme la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès BUZYN, et Mme la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique VIDAL, lors des 16ème Assises nationales hospitalo-universitaires. L’ANEMF, l’ISNAR-IMG et l’ISNI, représentants des étudiants de premier, deuxième et troisième cycles des études médicales, ne se reconnaissent pas dans l’organisation du système de santé qu’il dessine. […].

Les plus