nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Actualités pro - Politique de santé

1178 résultats triés par date
affichage des articles n° 127 à 145

#Covid19 : le gouvernement mobilise les renforts en vue d’une « seconde vague » épidémique

#Covid19 : le gouvernement mobilise les renforts en vue d’une « seconde vague » épidémique

Caducee.net, le 10 septembre 2020 : Afin d’anticiper les effets délétères d’une éventuelle « seconde vague » de l’épidémie de coronavirus, le gouvernement propose une plateforme web pour mettre en adéquation les besoins en renfort des structures sanitaires et les profils des volontaires désireux de renforcer les équipes de soignants. […].

Le SNPI lance un appel à la mobilisation des infirmières le 17 septembre

Le SNPI lance un appel à la mobilisation des infirmières le 17 septembre

SNPI CFE-CGC, le 10 septembre 2020 : Le Syndicat National des Professionnels Infirmiers SNPI CFE-CGC appelle l’ensemble des professionnels infirmiers (infirmières, cadres, infirmières spécialisées) des secteurs publics et privés de toute nature (sanitaire, médico-social, santé au travail…) à un mouvement de grève avec des actions locales autour des établissements le jeudi 17 septembre 2020, dans le cadre d’une mobilisation des hospitaliers. […].

Plainte de la SPILF : pourquoi le Professeur RAOULT ne risque-t-il (probablement) rien ?

Plainte de la SPILF : pourquoi le Professeur RAOULT ne risque-t-il (probablement) rien ?

Fabrice Di Vizio, le 08 septembre 2020 : Puisqu’il est de tradition, désormais acquise, que les plus éminents médecins de ce pays règlent leurs comptes à travers tribunes et espaces médiatiques interposés, la France entière a eu le plaisir de découvrir dans les colonnes du Figaro que la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) a déposé une plainte ordinale détaillée contre le Professeur RAOULT, que la presse a pu lire dans le détail, semble-t-il. L’IHU, pour sa part, a indiqué ne pas avoir pris connaissance de cette dernière et ne pas être dès lors en mesure de la commenter. […].

Les « IBODE » attaquent 18 hôpitaux en justice pour faire valoir leur droit à la bonification indiciaire

Les « IBODE » attaquent 18 hôpitaux en justice pour faire valoir leur droit à la bonification indiciaire

Cabinet DI VIZIO, le 01 septembre 2020 : Épuisés par le covid-19, déçus par le Ségur de la Santé, humiliés par des promesses sans lendemain, les infirmiers de bloc opératoire accompagnés par Maître Fabrice Di Vizio lancent une action inédite contre 18 hôpitaux répartis sur tout l’Hexagone, première étape d’une « guerre totale » […].

Droit des victimes de violence conjugale et secret médical : un texte à l’effet dévastateur pour les victimes et source d’incertitude pour les médecins.

Droit des victimes de violence conjugale et secret médical : un texte à l’effet dévastateur pour les victimes et source d’incertitude pour les médecins.

Fabrice Di Vizio, le 25 août 2020 : L’enfer est pavé de bonnes intentions ! C’est sans doute ce qu’il faut retenir de la loi du 30 juillet 2020 sur les violences conjugales, qui consacre un assouplissement du secret médical aux fins de protéger les victimes. […].

#SegurDeLaSante : peu de solutions concrètes pour la médecine libérale

#SegurDeLaSante : peu de solutions concrètes pour la médecine libérale

Avenir SPE, le 25 juillet 2020 : AVENIR SPÉ constate, à la lecture des conclusions du Ségur de la Santé, qu’il s’agit d’un nième plan de financement de l’hôpital public chiffré à 8,6 milliards d’euros, sans compter la reprise de 13 milliards de dettes des hôpitaux. Un financement indispensable, oubliant complètement le secteur privé et la médecine ambulatoire. […].

#covid19 : la Direction Générale de la Santé déclare avoir passé sa première commande de masques le 18 mars dernier

#covid19 : la Direction Générale de la Santé déclare avoir passé sa première commande de masques le 18 mars dernier

Cabinet DI VIZIO, le 24 juillet 2020 : Après de nombreux recours, le cabinet d’avocats Di Vizio a obtenu ce mardi 21 juillet les preuves de commandes de masques de la Direction Générale de la Santé (DGS). Selon le courrier rédigé par la DGS, ce n’est qu’au lendemain du confinement, soit le 18 mars dernier, que les services de l’état français ont passé leur première commande de masques. De façon encore plus étonnante, la DGS déclare ne pas avoir de traces des commandes de masques prises de la grande distribution. Ce qui interroge sur la légalité des stocks constitués et mis en vente au moment du déconfinement. Toutes les informations ont été immédiatement portées à la connaissance de la Cour de Justice de la république (CJR). […].

#SegurDeLaSante : Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins dénoncent un simulacre de négociation

#SegurDeLaSante : Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins dénoncent un simulacre de négociation

APH-JM, le 15 juillet 2020 : Les composantes de l’union syndicale Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins ont pris part à l’intégralité du Ségur de la Santé : participation aux 6 semaines de réunions quotidiennes, écriture de contributions sur les quatre piliers, négociations avec l’équipe Ségur et le ministre des Solidarités et de la Santé. APH et JM dénoncent un simulacre de négociation, les écartant d’une post-ultime réunion où ont été décidées des mesures qui ne nous semblent pas être le choc d’attractivité tant attendu pour l’hôpital : augmentation de l’indemnité de service public et création de trois échelons de fin de carrière particulièrement juteux. […].

#SegurDeLaSante : les médecins de ville dénoncent un « Ségur de l’hôpital »

#SegurDeLaSante : les médecins de ville dénoncent un « Ségur de l’hôpital »

Caducee.net, le 15 juillet 2020 : Après la signature des accords du « Ségur de la Santé », les organisations représentant la médecine de ville et les médecins libéraux ont clairement manifesté le sentiment d’avoir été exclues de négociations qui auraient dû porter sur l’ensemble du système de santé et non pas uniquement sur le secteur hospitalier. Elles dénoncent toutes un « Ségur de l’hôpital ». […].

Ségur de la santé : trop d’imprécisions pour les orthophonistes

Ségur de la santé : trop d’imprécisions pour les orthophonistes

FNO, le 15 juillet 2020 : La Fédération Nationale des Orthophonistes a lu attentivement le protocole d’accord du Ségur concernant les mesures de revalorisation des carrières et des rémunérations et de sécurisation des environnements de travail. […].

Ségur de la santé : le SNPI redoute une pénurie d’infirmières

Ségur de la santé : le SNPI redoute une pénurie d’infirmières

SNPI, le 15 juillet 2020 : En conclusion du Ségur de la Santé, l’accord passé entre le ministère et 3 syndicats est loin de répondre aux trois attentes des professionnels, mobilisés depuis des années dans des luttes locales ou nationales (EHPAD, psychiatrie, urgences, maternités…) : rouvrir des lits, créer des postes et revaloriser les salaires […].

Ségur de la Santé : 8,1 milliards d’euros et 15 000 recrutements en faveur de l’hôpital public

Ségur de la Santé : 8,1 milliards d’euros et 15 000 recrutements en faveur de l’hôpital public

Caducee.net, le 15 juillet 2020 : Le « Ségur de la Santé » vient d’être signé ce lundi 13 juillet par une majorité de syndicats après 6 semaines de négociations ponctuées de manifestations. Promis par Emmanuel Macron, il entérine un plan « massif » de 8,1 milliards d’euros en faveur du personnel hospitalier sous forme de hausse de salaires et de primes ainsi que d’une révision des carrières. 15 000 recrutements sont annoncés par le gouvernement pour soutenir l’emploi hospitalier. […].

Protection des soignants libéraux en temps de guerre sanitaire : retour sur le rôle du « Seigneur du Château »

Protection des soignants libéraux en temps de guerre sanitaire : retour sur le rôle du « Seigneur du Château »

Fabrice Di Vizio, le 14 juillet 2020 : La fourniture de matériel de protection individuel contre les virus respiratoires hautement pathogènes est-elle une obligation qui incombe aux professionnels de santé libéraux ou aux pouvoirs publics ? Me Fabrice Di Vizio fait le point sur cette question de droit pour le moins épineuse. […].

Lettre ouverte de Me Fabrice Di Vizio, avocat spécialiste des professionnels de santé, à Éric Dupond-Moretti, Ministre de la Justice

Lettre ouverte de Me Fabrice Di Vizio, avocat spécialiste des professionnels de santé, à Éric Dupond-Moretti, Ministre de la Justice

Fabrice Di Vizio, le 07 juillet 2020 : « La citation directe permet d’avoir un procès, Et le prévenu ne répond pas devant trois juges, mais devant la France entière et toutes les victimes. » Tels étaient vos propos, Monsieur le Garde des Sceaux, il y a quelques mois à peine, lorsque vous évoquiez le procès de l’Amiante, que la justice avait volé aux victimes dont vous étiez l’avocat. […].

#segurdelasanté : « Nous n'attendrons pas une deuxième crise sanitaire pour exiger des conditions de travail, de rémunération et de formation décentes »

#segurdelasanté : « Nous n'attendrons pas une deuxième crise sanitaire pour exiger des conditions de travail, de rémunération et de formation décentes »

ANEMF - ISNI, le 02 juillet 2020 : Les étudiants et les internes demandent à ce que les négociations se poursuivent la semaine prochaine pour revoir le protocole à la hausse. […].

Propositions de l’Ordre des médecins dans le cadre du Ségur de la santé

Propositions de l’Ordre des médecins dans le cadre du Ségur de la santé

CNOM, le 02 juillet 2020 : La crise sanitaire sans précédent à laquelle nous venons de faire face a fait émerger, partout sur le territoire, de nombreuses initiatives d’organisation de prise en charge des patients. Elle a permis d’alléger très rapidement les pesanteurs obérant habituellement la coopération entre l’hôpital et la ville, entre les secteurs public et privé, et entre les différentes professions de santé réouvrants ainsi des potentialités admirables que l’on croyait révolues. […].

Gestion du #covid19 : Me Di Vizio à l’origine de la première instruction judiciaire objective et transparente sur la gestion de la crise

Gestion du #covid19 : Me Di Vizio à l’origine de la première instruction judiciaire objective et transparente sur la gestion de la crise

Cabinet DI VIZIO, le 02 juillet 2020 : Trois mois après leurs plaintes initiales au Parquet de Paris du 23 mars, trois médecins représentés par Me Fabrice Di Vizio — Dr Philippe NACCACHE, médecin urgentiste, Dr Emmanuel SARRAZIN médecin chez SOS médecins Tours, et Dr Ludovic TORO, médecin généraliste, maire de Coubron et Conseiller régional — saisissent le doyen des juges d’instruction près le Tribunal Judiciaire de Paris, en se constituant parties civiles pour accélérer le départ de la première instruction judiciaire indépendante et transparente sur la gestion de la crise. […].

Déontologie médicale fin de partie

Déontologie médicale fin de partie

Fabrice Di Vizio, le 30 juin 2020 : L’audition du Professeur RAOULT à l’Assemblée Nationale, le livre du professeur PERRONNE, et avant elles, les très médiatiques interventions à la télé de personnalités médicales, sans compter les centaines de tweets d’insultes de « citoyens », émanant de médecins opposés à la chloroquine, ont clairement marqué la fin, tout à la fois, du code de déontologie médicale et de l’institution censée le faire respecter. […].

nuance

Les plus