nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Génétique

967 résultats triés par date
affichage des articles n° 379 à 397

Des gènes psychotiques ?

Caducee.net, le 09 septembre 2003 : La schizophrénie et le trouble bipolaire semblent bien partager une origine génétique commune. D’après une série de résultats parus dans le Lancet, ces pathologies sont liées à un défaut d’expression de gènes impliqués dans la formation de la myéline dans le système nerveux central. […].

L'aldostérone serait impliquée dans le contrôle de la glycémie

Caducee.net, le 31 octobre 2001 : C'est du moins la conclusion d'une équipe internationale qui étudiait la relation entre l'hypertension et des variations du gène de l'aldostérone synthase. D'une façon inattendue, les chercheurs rapportent qu'une "variation génétique dans ce gène est associée aux taux de glucose plasmatique et au diabète " dans la population qu'ils étudiaient. […].

Des jumeaux pour mieux comprendre la sclérose en plaques (SEP)

Caducee.net, le 30 septembre 2003 : Une étude à grande échelle sur les jumeaux et la sclérose en plaques apporte de nouveaux éléments sur le rôle de la génétique et de l’environnement dans le développement de la maladie. […].

Du nouveau sur la narcolepsie

Caducee.net, le 13 décembre 2004 : Une étude préliminaire publiée dans le Lancet indique que la narcolepsie pourrait être liée à un processus auto-immun dans certains cas. Ce résultat concerne des sujets avec un certain profil génétique et ouvre la voie à des développements diagnostiques et thérapeutiques. […].

Approbation par la FDA de Soliris® (éculizumab) pour tous les patients atteints du syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa)

Businesswire, le 24 septembre 2011 : Soliris, le premier inhibiteur de sa catégorie de la voie terminale du complément, cible spécifiquement l’activation incontrôlée du complément, et est indiqué pour le traitement de patients atteints du SHUa en vue de prévenir la microangiopathie thrombotique induite par le complément. La nouvelle indication pour le SHUa a été octroyée conformément à une procédure d’approbation accélérée de la part de la FDA, sur la base de deux études prospectives réalisées, au total, chez 37 patients adultes et adolescents, parallèlement à une étude rétrospective portant sur 19 patients pédiatriques. Dans les essais réalisés, l’efficacité de Soliris dans le traitement du SHUa repose sur les effets sur la microangiopathie thrombotique et sur les fonctions rénales. Des essais cliniques prospectifs sur des patients supplémentaires sont en cours pour confirmer les effets bénéfiques de Soliris chez des patients atteints du SHUa. Les essais cliniques prospectifs en cours sont conçus avec les mêmes critères de jugement que les essais achevés. Soliris n’est pas indiqué pour le traitement des patients atteints du syndrome hémolytique et urémique causé par les Escherichia coli producteurs de shiga-toxines (STEC-HUS).5 Alexion est en train d’évaluer l'innocuité et l’efficacité de l’éculizumab dans le traitement des patients atteints du (STEC-HUS). […].

Les Origines De La Biotechnologie Alimentaire

EUFIC, le 01 janvier 2000 : La biotechnologie, c'est-à-dire l'utilisation d'organismes vivants pour fabriquer des produits, améliorer des végétaux ou des animaux, ou développer des microbes pour des applications spécifiques, permet d'améliorer les rendements agricoles et d'obtenir une production alimentaire durable au XXIe siècle. Bien que son objectif d'amélioration des aliments existant actuellement soit analogue à celui des techniques de culture, d'élevage et de fermentation traditionnelles implantées de longue date, la biotechnologie moderne en diffère cependant par son plus grand potentiel de réalisation rapide de cet objectif et par le plus vaste champ ouvert aux améliorations. […].

'Contre le monopole de Myriad Genetics sur les tests de prédisposition aux cancers du sein et de l'ovaire'

Caducee.net, le 07 septembre 2001 : C'est sur ce titre volontairement 'guerrier' que l'Institut Curie a réuni hier rue Lhomond la Presse. Un institut de recherche va tenter, pour la première fois, de contester le monopole obtenu par une société américaine sur un test de dépistage utilisant des séquences du génome humain. […].

Histoire de la médecine : sources d'information (1ère partie)

E.Faure, le 01 janvier 2000 : Rappels : les grandes périodes de l'histoire de la médecine […].

Curie-Cancer et Meiogenix signent deux accords de partenariat pour développer la technologie SpiX

Caducee.net, le 19 novembre 2013 : Curie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, annonce aujourd’hui la mise en place de deux accords de partenariat d’une durée de trois ans chacun avec Meiogenix, une PME française qui développe la technologie SpiX(R) sur la base d’une licence de l’Institut Curie et de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique). […].

Le locus BRCA3 ne serait pas lié au cancer du sein

Caducee.net, le 15 janvier 2002 : Ce sont les conclusions du Breast Cancer Linkage Consortium qui publie ses résultats dans les compte rendus de l’académie des sciences américaine, et qui contredit ainsi les travaux d’une équipe scandinave qui concluaient à un lien entre différents marqueurs de ce locus et la maladie (Kainu et al., 2000 PNAS 97:9603-8.). […].

Le PTC124 présenté lors du troisième Congrès annuel de myologie

PR Newswire, le 30 mai 2008 : SOUTH PLAINFIELD, New Jersey, May 31 /PRNewswire/ -- PTC Therapeutics, Inc. (PTC) a annoncé ce jour que le PTC124, le nouveau médicament expérimental administré par voie orale mis au point par la société pour le traitement des maladies génétiques induites par des mutations non-sens, avait été présenté lors d'un symposium tenu le vendredi 30 mai à Marseille dans le cadre de Myologie 2008, le troisième Congrès annuel de myologie. Le Congrès, qui tient lieu de rendez-vous annuel à l'Association Française contre les Myopathies (AFM), est consacré à la recherche, aux traitements et aux études cliniques sur diverses formes de dystrophie musculaire. […].

Comment se réplique le génome quand il est endommagé par un cancérogène chimique ?

CNRS, le 22 mai 2003 : Pour la première fois, des chercheurs ont pu mesurer, en temps réel, ce qui se passe quand l’ADN endommagé se réplique dans une cellule. Cette étude, menée par l’équipe de Robert Fuchs, directeur de l’unité (1) Cancérogenèse et mutagenèse moléculaire et structurale, CNRS, Strasbourg, montre comment la machinerie cellulaire arrive à répliquer son génome malgré la présence de dommages sur l’ADN. Ces résultats mettent en lumière le mécanisme de formation des mutations à l’origine de toutes formes de cancer et sont publiés dans la revue Science du 23 mai 2003. […].

Thérapie génique : la FDA interrompt deux essais cliniques après la mort d’un patient

Caducee.net, le 13 octobre 1999 : Après le décès d’un patient qui participait à un essai de phase I de thérapie génique à l’Université de Pennsylvanie (Philadelphie), la Food and Drug Administration a décidé l’interruption temporaire de deux autres essais de thérapie génique basés sur un protocole similaire. […].

Clonage animal : une nouvelle étape importante

Caducee.net, le 06 janvier 2000 : Des chercheurs japonais et américains ont pour la première fois réussi à produire des bovins génétiquement identiques en utilisant pour le clonage des cellules adultes préalablement maintenues en culture durant une période prolongée, allant jusqu’à trois mois. […].

Le séquençage du génome entier permet de détecter de manière fiable les maladies neurologiques héréditaires les plus courantes

Le séquençage du génome entier permet de détecter de manière fiable les maladies neurologiques héréditaires les plus courantes

PRNEWSWIRE, le 17 février 2022 : - L'étude, menée par l'université Queen Mary de Londres, Illumina, l'University College London et Genomics England, en collaboration avec le NHS England, montre la manière dont le séquençage du génome entier (WGS) permet d'identifier les maladies neurologiques héréditaires les plus courantes […].

Les plantes génétiquement modifiées pourraient réduire les allergies dans l'avenir.

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Contrairement aux croyances populaires concernant les aliments contenant des additifs et des arômes artificiels, ce sont les aliments naturels qui sont responsables de la majorité des cas d'allergies. De fait, tout aliment contenant des protéines est susceptible de provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes, et si les plantes de grandes cultures contiennent des dizaines de milliers de protéines, seules certaines d'entre elles ont des propriétés allergéniques. En Europe, 90% des allergies sont provoquées par des protéines contenues dans l'arachide, le lait de vache, les oeufs, le blé, le soja, les noix, le poissons et les fruits de mer. […].

Que trouve-t-on dans le pipeline de la biotechnologie agro-alimentaire ?

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Dans le numéro 11 de « Food Today » nous avons présenté comment les scientifiques s'emploient à améliorer les récoltes en appliquant des modifications génétiques. Cet article présente une partie du fruit (et légume !) de leurs recherches. […].

Risque de démence et perte de mémoire seraient corrélés au niveau de vie

Risque de démence et perte de mémoire seraient corrélés au niveau de vie

PRNEWSWIRE, le 03 août 2022 : SAN DIEGO, 3 août 2022 /PRNewswire/ -- Une privation socioéconomique, qui peut comprendre des désavantages liés au quartier et de faibles salaires persistants, est associée à un risque de démence plus élevé, à une performance cognitive plus faible et à un déclin plus rapide de la mémoire selon plusieurs études rapportées aujourd'hui à l'Alzheimer's Association International Conference® (AAIC®) 2022 qui s'est tenue à San Diego et virtuellement. […].

nuance

Les plus