nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Poumon

319 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Cancer du poumon : une nouvelle méthode de dépistage précoce jette les bases de son éradication

Cancer du poumon : une nouvelle méthode de dépistage précoce jette les bases de son éradication

Caducee.net, le 03 novembre 2014 : C'est une équipe française, du CHU de Nice, qui signe là une avancée considérable dans une méthode de dépistage précoce du cancer du poumon, simple, rapide et peu onéreuse et qui pourrait ni plus ni moins jeter les bases de l'éradication du cancer le plus mortel en France avec environ 30 000 décès par an. […].

Les américains d’origine chinoise moins touchés par le cancer du poumon à cause d’une clairance de la nicotine abaissée

Caducee.net, le 16 janvier 2002 : Une recherche américaine donne une explication physiologique au fait que les sino-américains fument moins de cigarettes que la population de type caucasien. Le métabolisme de la nicotine serait diminué parmi cette population, ce qui abaisserait le besoin de tabac et donc diminuerait le taux de cancers du poumon enregistré parmi cette ethnie. […].

Phytoestrogènes et cancer du poumon

Caducee.net, le 28 septembre 2005 : Un régime alimentaire riche en phytoestrogènes est associé à une réduction du risque de cancer du poumon, rapportent des chercheurs dans l’édition du 28 septembre du JAMA. […].

Tabagisme passif : les risques de cancer du poumon seraient surestimés

Caducee.net, le 11 février 2000 : L'augmentation du risque de cancer du poumon chez les fumeurs passifs serait surestimée selon de statisticiens anglais. Cette augmentation pourrait être de 15 % alors qu'elle était jusqu'à présent évaluée à 24 %. […].

Le radon serait responsable de 9 % des décès par cancer du poumon en Europe

Caducee.net, le 21 décembre 2004 : Les effets du radon, gaz d'origine naturelle et radioactif, seraient en cause dans 9 % des décès enregistrés en Europe et liés au cancer du poumon, avance une étude publiée aujourd'hui sur le site du British Medical Journal. Ce gaz est présent partout à la surface de la planète et provient surtout des sous-sols granitiques et volcaniques. […].

Les radiologues militent pour le dépistage précoce du cancer du poumon par scanner low dose

Les radiologues militent pour le dépistage précoce du cancer du poumon par scanner low dose

Caducee.net, le 20 novembre 2020 : Profitant de l’exposition médiatique du mois sans tabac consacré à la sensibilisation au cancer du poumon, la fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) a décidé de mettre la pression sur les autorités de tutelles pour que soit organisé un dépistage des populations à risque en utilisant le scanner low dose. Si des études sérieuses semblent montrer une réduction de la mortalité, la HAS s’était prononcée contre ce dépistage en 2016. […].

Cancer du poumon : les bénéfices apportés par les isothiocyanates dépendent d'un facteur génétique

Caducee.net, le 20 septembre 2000 : Les isothiocyanates, retrouvés uniquement chez les crucifères (brocoli, chou-fleur, chou…), réduisent le risque de cancer du poumon, révèle une étude réalisée auprès de plus de 18.000 hommes résidant à Shanghai. Il est important de noter que les bénéfices ont été plus marqués chez les sujets qui présentaient une déficience en un enzyme (GSTM1) impliqué dans l'élimination rapide des isothiocyanates. […].

Extension d’indication européenne pour XALKORI® (crizotinib) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules ROS1-positif au stade avancé chez l’adulte

PFIZER, le 04 octobre 2016 : Le 31 août dernier, Pfizer Inc. a annoncé l’octroi par la Commission européenne d’une extension d’indication pour XALKORI® (crizotinib) dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) ROS1-positif et avancé chez l’adulte. XALKORI est également indiqué dès la première ligne de traitement des patients adultes ayant un CPNPC avancé ALK-positif. […].

Cancers du poumon non à petites cellules : le nivolumab reçoit un avis favorable du CHMP

Cancers du poumon non à petites cellules : le nivolumab reçoit un avis favorable du CHMP

BMS, le 26 mai 2015 : Bristol-Myers Squibb a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (Committee for Medicinal Products for Human Use, CHMP) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant le nivolumab, un inhibiteur de PD-1, pour son homologation pour le traitement des cancers du poumon épidermoïdes localement avancés ou métastatiques non à petites cellules (CBNPC) après une chimiothérapie chez l’adulte. L’avis positif du CHMP va maintenant être examiné par la Commission européenne, qui a le pouvoir d’approuver les médicaments dans l’Union européenne (UE). […].

Un gène suppresseur de la prolifération du cancer du poumon identifié

Caducee.net, le 20 septembre 2001 : Une équipe de chercheurs taiwanais vient d’identifier le gène CRMP-1 (pour Collapsin Response Mediator Protein-1) comme étant un gène suppresseur de la prolifération du cancer du poumon. […].

Cancer du poumon : l'INCA publie le premier référentiel national

Cancer du poumon : l'INCA publie le premier référentiel national

INCA, le 08 avril 2015 : Ce premier référentiel national pour les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) vise à accompagner les professionnels de santé intervenant dans la prise en charge des cancers du poumon, et à garantir ainsi la diffusion des bonnes pratiques sur l’ensemble du territoire. […].

Pas de différence entre les light et extra-light

Caducee.net, le 09 janvier 2004 : Le risque de cancer du poumon n’est pas modifié par la quantité de goudrons contenus dans les cigarettes, souligne une étude publiée cette semaine dans le British Medical Journal. Le risque est le même pour les cigarettes ‘normales’, légères ou extra-légères. […].

Lilly soumet un dossier pour une approbation européenne d'ALIMTA(R) (pemetrexed pour perfusion) pour un traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules

PR Newswire, le 22 septembre 2007 : INDIANAPOLIS, September 22 /PRNewswire/ -- Eli Lilly and Company (NYSE : LLY) a annoncé aujourd'hui qu'elle a soumis une demande auprès de l'Agence européenne des médicaments (EMEA) pour un examen centralisé d'ALIMTA(R) (pemetrexed par injection) en association avec le cisplatine, pour un traitement de première intention du cancer avancé du poumon non à petites cellules (NSCLC/CPNPC). […].

La suramine testée dans le cancer du poumon avancé

Caducee.net, le 31 octobre 2001 : Des chercheurs de l'Université d'Etat d'Ohio ont montré que des doses relativement faibles de suramine amélioraient l'efficacité de la chimiothérapie chez les patients avec un cancer du poumon avancé. Ces résultats ont été présentés à une conférence internationale à Miami qui se tient du 29 octobre au 2 novembre. […].

Cancer du poumon : le groupe ELSAN améliore l’espérance de vie de ses patients grâce à Moovecare

Cancer du poumon : le groupe ELSAN améliore l’espérance de vie de ses patients grâce à Moovecare

Caducee.net, le 17 octobre 2018 : Afin d’améliorer le suivi des patients en phase de rémission du cancer du poumon et de raccourcir les délais de prise en charge en cas de rechute, le groupe ELSAN utilise une application web. Testée sur 300 patients, cette application, dénommée Moovecare, a permis d’améliorer le taux de survie à 2 ans de 33 % à 50 %. […].

Une immunothérapie, l’Anti-PD-1 BMS-936558, a montré une activité clinique dans une étude de Phase 1 chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules, un mélanome métastatique et un cancer rénal précédemment traités

BMS, le 15 juillet 2012 : Bristol-Myers Squibb a annoncé lors du Congrès de l’ASCO les résultats préliminaires d’une étude de Phase 1 (n=296) portant sur son immunothérapie de recherche, l’anti-PD-1 (BMS-936558), qui a montré une activité clinique chez les patients avec un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), un mélanome métastatique et un cancer des cellules rénales (CCR) précédemment traités. L’Anti-PD-1 est un anticorps monoclonal entièrement humain qui cible le récepteur inhibiteur exprimé sur des lymphocytes T activés appelés PD-1 ou programme Death1. Les taux de réponse objectifs, tous groupes de dosage confondus, mesurés par les critères standard RECIST, sont de 6 à 32 % pour le NSCLC, 19 à 41 % pour le mélanome métastatique et de 24 à 31 % pour le CCR. La plupart des réponses sont durables. […].

Cancer du poumon : sortir les patients de la sédentarité avec des jeux numériques

Cancer du poumon : sortir les patients de la sédentarité avec des jeux numériques

KIPLIN, le 25 février 2022 : L’éditeur de jeux santé digitaux Kiplin a organisé avec quatre établissements de l’APHP un challenge santé digital destiné à des patients atteints de cancers du poumon et aux soignants qui les accompagnent. AstraZeneca a soutenu cette opération, visant à apporter à ces patients une thérapeutique complémentaire, leur permettant de mieux vivre avec leur pathologie. […].

Cancer du poumon, survie et origine sociale

Caducee.net, le 20 février 2002 : Une étude récente vient de confirmer que les patients Afro-américains traités pour un cancer du poumon ont un taux de survie inférieur à celui des non Afro-américains. Il est intéressant de noter que cette différence n'est pas liée au stade où la maladie est prise en charge ou au traitement appliqué. Un statut socio-économique défavorable serait en cause car il serait lié à un moins bon état de santé général. […].

nuance

Les plus