nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Sexe

398 résultats triés par date
affichage des articles n° 379 à 397

Mélanome avancé : Novartis annonce le remboursement de TAFINLAR® + MEKINIST®

Mélanome avancé : Novartis annonce le remboursement de TAFINLAR® + MEKINIST®

NOVARTIS, le 21 février 2020 : Norvartis a annoncé en ce début de mois de février le remboursement de l’association TAFINLAR® (dabrafenib) MEKINIST® (trametinib) dans le traitement adjuvant des patients adultes atteints d’un mélanome de stade III porteur d’une mutation BRAF V600, après résection complète. Il s’agit de la première association de thérapies ciblées remboursée en France dans cette indication. […].

Ipsen annonce des résultats préliminaires positifs de l’étude pivotale de phase III CheckMate -9ER évaluant CABOMETYX® (cabozantinib) en combinaison avec Opdivo® (nivolumab) ...

Ipsen annonce des résultats préliminaires positifs de l’étude pivotale de phase III CheckMate -9ER évaluant CABOMETYX® (cabozantinib) en combinaison avec Opdivo® (nivolumab) ...

Ipsen, le 20 avril 2020 : L’étude a atteint le critère d’évaluation principal, à savoir l’amélioration significative de la survie sans progression, ainsi que les critères d’évaluation secondaires comprenant la survie globale et le taux de réponse objective par rapport au sunitinib […].

Publication dans la revue The Lancet Neurology des résultats positifs de la deuxième étude SAkuraStar de phase III relative au satralizumab de Chugai dans le cadre de la maladie du spectre de la neuromyélite optique (NMOSD)

Chugai Pharmaceutical Co., Ltd., le 25 avril 2020 : « L'efficacité à long terme du satralizumab en monothérapie renforce le rôle important de l'inhibition de l'IL-6 dans le cadre du traitement de la NMOSD, suite à la précédente étude portant sur un traitement combiné », a déclaré le Dr Osamu Okuda, président et directeur d'exploitation de Chugai. « Nous collaborons avec Roche pour obtenir une autorisation réglementaire à l’échelle mondiale cette année, afin de proposer le satralizumab en tant que nouvelle alternative de traitement aux patients dès que possible. » […].

Une étude européenne confirme les troubles de l’odorat et du goût comme symptômes du COVID-19

Une étude européenne confirme les troubles de l’odorat et du goût comme symptômes du COVID-19

Hôpital FOCH, le 13 mai 2020 : L’étude qui porte sur 1420 patients européens permet de classifier l’anosmie et la dysgueusie comme symptômes du COVID-19 dans ses formes non sévères. Les femmes sont plus touchées que les hommes et les patients européens présentent des signes cliniques différents des patients chinois. […].

Covid-19 : les 10 régions les plus vulnérables d’Afrique se trouvent dans 6 pays

Covid-19 : les 10 régions les plus vulnérables d’Afrique se trouvent dans 6 pays

Businesswire, le 10 juillet 2020 : Un nouvel indice a été élaboré pour combler un manque crucial d’information et pour aider les gouvernements africains, les responsables de la santé, les organisations non gouvernementales à réagir face à la pandémie de coronavirus. Ce dernier a révélé que même si l’Afrique n’a pas encore été submergée par le COVID -19, plusieurs régions dévoilent des signes inquiétants de vulnérabilité aux impacts sociaux, économiques et sanitaires d’une épidémie qu’il ne faut guère ignorer. […].

Cancer et facteurs de risque cardio-vasculaires : l’importance d’une prise en charge parallèle

Cancer et facteurs de risque cardio-vasculaires : l’importance d’une prise en charge parallèle

Dr TOLEDANO & CASTELNAU MARCHAND, le 22 octobre 2020 : Alors qu’en l’an 2000, les maladies cardio-vasculaires constituaient la première cause de mortalité, c’est désormais le cancer qui est passé devant en France, mais il reste suivi de près par les maladies cardio-vasculaires. L’âge médian au moment du diagnostic est de 68 ans chez les hommes et 67 ans chez les femmes (1). Or, c’est vers cet âge que les maladies et facteurs de risque cardio-vasculaires présentent également une importante prévalence. […].

Vaccin anti coronavirus : Pfizer finalise son étude de phase 3 avec un taux d’efficacité de 95 %

Vaccin anti coronavirus : Pfizer finalise son étude de phase 3 avec un taux d’efficacité de 95 %

Caducee.net, le 19 novembre 2020 : Pfizer et BioNtech viennent d’annoncer par voie de communiqué la fin de l’étude de phase 3 sur le candidat vaccin BNT162b2 pour prévenir l’infection du coronavirus SARS CoV-2. Avec un taux d’efficacité de 95 %, et dans l’attente de la publication des données complètes de l’étude, les résultats sont pour le moins spectaculaires et signent probablement l’avènement d’une nouvelle classe de vaccin à Arn Messager particulièrement rapide à développer. […].

L'exposition aux perturbateurs endocriniens et la sévérité de la Covid-19 pourraient être liées

L'exposition aux perturbateurs endocriniens et la sévérité de la Covid-19 pourraient être liées

Université de Paris, le 19 novembre 2020 : Une nouvelle étude, portée par Karine Audouze (Maître de conférences, Université de Paris) au sein du laboratoire T3S* (Université de Paris, INSERM) et publiée le 19 novembre 2020 dans la revue Environment International, révèle que l’exposition à des produits chimiques qui dérèglent le système endocrinien (les perturbateurs endocriniens ou PE) pourrait interférer avec différents signaux biologiques du corps humain jouant un rôle important dans la sévérité de la COVID-19. […].

Vaccin de Pfizer - BioNTech : le NEJM publie l’étude phase 3 et salue un triomphe

Vaccin de Pfizer - BioNTech : le NEJM publie l’étude phase 3 et salue un triomphe

Caducee.net, le 14 décembre 2020 : Le « New England Journal of Medicine » a publié le 8 décembre dernier l’étude de phase 3 du vaccin BNT162b2 contre la Covid-19. Dans son éditorial, la prestigieuse revue salue des résultats impressionnants et évoque même un triomphe en considérant la vitesse de conception et déploiement à grande échelle de ce nouveau type de vaccin. Cette publication intervient le même jour que la mise en ligne d’une analyse publique des données de l’étude par la FDA qui donnera donnera son feu vert deux jours plus tard pour une mise sur le marché américain. […].

58 % des Français refusent la vaccination anti-covid-19 selon Odoxa

58 % des Français refusent la vaccination anti-covid-19 selon Odoxa

Odoxa, le 04 janvier 2021 : Selon un sondage Odoxa-Backbone consulting pour franceinfo et Le Figaro, réalisé les 22 et 23 décembre près de 6 français sur 10 ne veulent pas se faire vacciner. L’évolution de la tendance n’est pas favorable à la stratégie de vaccination gouvernementale puisque lors du précédent sondage, ils n’étaient que 50 % à ne pas vouloir se faire vacciner. […].

Ipsen : L’étude CheckMate-9ER évaluant Cabometyx® associé à Opdivo® dans le RCC a montré une amélioration significative de la qualité de vie et confirmé une efficacité supérieure par rapport au sunitinib

Ipsen, le 08 février 2021 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd’hui la première présentation de nouvelles analyses de l’étude pivotale de Phase III CheckMate-9ER démontrant des bénéfices d’efficacité cliniquement significatifs et durables ainsi qu’une amélioration de la qualité de vie des patients grâce à l’association de Cabometyx® (cabozantinib) avec Opdivo® (nivolumab) par rapport au sunitinib dans le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé.1 Ces données seront présentées dans deux posters lors du Symposium virtuel de l’American Society of Clinical Oncology sur les cancers génito-urinaires (ASCO GU) qui se déroulera du 11 au 13 février 2021, et feront l’objet d’une présentation lors de la session Poster Highlights le 13 février 2021 de 9h00 à 9h45 EDT.4 […].

Ipsen reçoit un avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® comme traitement en première ligne des patients atteints d’un carcinome du rein avancé

Ipsen, le 26 février 2021 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd’hui que le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP), le comité scientifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a recommandé l’approbation de Cabometyx® (cabozantinib) en association avec le médicament Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb pour le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé. La Commission européenne, qui est habilitée à approuver les médicaments au sein de l’Union européenne (UE), va désormais examiner la recommandation du CHMP et devrait communiquer sa décision finale dans les prochains mois concernant l’autorisation du traitement combiné dans l’UE. […].

Les vaccins Pfizer et Moderna efficaces à 90 % pour prévenir toute infection et réduire les risques de transmission du Coronavirus SARS-COV-2, selon le CDC

Les vaccins Pfizer et Moderna efficaces à 90 % pour prévenir toute infection et réduire les risques de transmission du Coronavirus SARS-COV-2, selon le CDC

Caducee.net, le 30 mars 2021 : Les vaccins anti Covid-19 de Pfizer et Moderna ont permis de prévenir efficacement les infections à coronavirus, avec ou sans symptômes, dès deux semaines après la première dose, selon des chercheurs du gouvernement américain. […].

Covid19 : Une première étude confirme l’efficacité des vaccins sur les séniors français

Covid19 : Une première étude confirme l’efficacité des vaccins sur les séniors français

Caducee.net, le 22 mai 2021 : Une étude menée par le groupement public EPI-Phare sur plus de 4 millions de Français de plus de 75 ans confirme la grande efficacité des vaccins observée dans les études de Phase 3. Dès le 7e jour après la seconde dose de Corminaty de Pfizer, le risque relatif d’hospitalisation est réduit de 87 % chez les séniors vaccinés versus les non-vaccinés du même âge. […].

La PrEP peut désormais être prescrite par les médecins libéraux

La PrEP peut désormais être prescrite par les médecins libéraux

Caducee.net, le 07 juin 2021 : Depuis le 1er juin tous les médecins peuvent prescrire la PrEP (prophylaxie pré-exposition), un anti-rétroviral préventif contre le VIH destiné aux personnes séronégatives qui n’utilisent pas systématiquement le préservatif dans des relations sexuelles « à risques » de transmission élevé. Jusqu’alors réservé au secteur hospitalier, ce traitement qui arrive en médecine de ville est remboursé à 100 % par l’assurance maladie. […].

#Covid19 : SPF évalue l’efficacité des vaccins contre les formes symptomatiques à 84,2 % chez les plus de 50 ans #real_data

#Covid19 : SPF évalue l’efficacité des vaccins contre les formes symptomatiques à 84,2 % chez les plus de 50 ans #real_data

Caducee.net, le 04 juillet 2021 : C’est une nouvelle confirmation de l'efficacité des vaccins commercialisés en France contre la covid-19. Selon l’étude de Santé Publique France les vaccins sont efficaces à 84,2 % pour prévenir les formes symptomatiques chez les plus de 50 ans. Cette étude s’appuie sur l’exploitation de données issues de la vie réelle ce qui rend sa portée d’autant plus grande. […].

Covid-19 : L’efficacité de la vaccination contre les formes graves confirmée sur plus de 22 millions de Français de plus de 50 ans

Covid-19 : L’efficacité de la vaccination contre les formes graves confirmée sur plus de 22 millions de Français de plus de 50 ans

Caducee.net, le 11 octobre 2021 : La vaccination est efficace à plus de 90 % pour prévenir les formes graves de la Covid-19 chez les personnes de plus de 50 ans en France selon deux études du groupement d’intérêt public EPI-Phare. Ces études portent sur plus de 22 millions de personnes et sont les plus puissantes statistiquement qui ont été publiées à ce jour. Si elles confirment l’efficacité des vaccins pendant 4 à 5 mois après la vaccination sur les risques de formes graves et de décès, elles ne permettent pas encore de trancher sur l’intérêt d’une 3e dose après 6 mois ni sur l’efficacité des vaccins contre le variant Delta. […].

Omicron : forte capacité d’échappement immunitaire et taux de reproduction supérieur à 3 selon les dernières données anglaises

Omicron : forte capacité d’échappement immunitaire et taux de reproduction supérieur à 3 selon les dernières données anglaises

Caducee.net, le 17 décembre 2021 : Selon le dernier rapport de l’Imperial College de Londres, le variant Omicron échappe largement à l’immunité conférée par une infection antérieure ou par deux doses de vaccin. Basée sur des données de vie réelle, l’analyse des experts a permis d’établir que la protection conférée par une infection antérieure était de 19 % et que le risque de réinfection par Omicron était 5,4 fois supérieur au variant delta. Son taux de reproduction est supérieur à 3. La protection contre les infections symptomatiques conférée par le vaccin chute de façon significative. […].

nuance

Les plus