Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Syndrome

711 résultats triés par date
affichage des articles n° 217 à 235

SRAS et choléra

Caducee.net, le 20 mai 2003 : Alors que l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) semble ralentir, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait part d’une flambée de choléra en Ouganda. […].

SRAS : un nouveau cas à Singapour

Caducee.net, le 11 septembre 2003 : L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient d’éditer un communiqué sur un nouveau cas de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) à Singapour. Ce cas isolé ne doit pas être considéré comme une menace de santé publique, estime l’OMS. […].

Un cas de purpura thrombopénique amégacaryocytaire acquis traité avec succès par des immunoglobulines intraveineuses

Caducee.net, le 01 août 2000 : Des cliniciens tunisiens rapportent dans les Annales de médecine interne le cas d’un patient atteint de purpura thrombopénique amégacaryocytaire acquis, hospitalisé pour syndrome hémorragique grave, qui a favorablement répondu à un traitement par IgIV. […].

Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité: les volumes cérébraux sont plus petits et ne varient pas dans le temps

Caducee.net, le 09 octobre 2002 : Une étude américaine cas/contrôles comparative conduite par le NIH américain auprès d’une cohorte d’adolescents atteints de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), montre que les enfants avec ce syndrome présentent initialement des plus petits volumes cérébraux que les autres. Le développement du cerveau est fixé dès le départ, n’est pas progressif et est indépendant d’un quelconque traitement médical. […].

Paraplégie spasmodique familiale: un gène mis en cause

Caducee.net, le 29 octobre 2001 : Des chercheurs viennent de mettre en évidence un gène, SPG3A, impliqué dans une maladie héréditaire nerveuse rare affectant la marche des enfants, la paraplégie spasmodique familiale (PSF) ou syndrome de Strümpell-Lorrain. La protéine codée par SPG3A, une GTPase, nommée atlastine, est impliquée dans la maladie lorsqu’elle est mutée et son modèle prédictif structural laisse penser aux auteurs un jour comprendre les mécanismes des maladies neurodégénératives héréditaires. […].

Des interférons contre le SRAS ?

Caducee.net, le 25 juillet 2003 : Des scientifiques allemands proposent que les interférons soient utilisés dans le traitement du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Ils ont montré que trois interférons recombinants exerçaient une activité antivirale contre le coronavirus lié au SRAS. […].

Confirmation : un nouveau coronavirus est bien la cause du SRAS

Caducee.net, le 21 juillet 2003 : Un groupe de scientifiques qui a étudié la cause du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) confirme qu’un nouveau coronavirus suffit à causer la maladie. Cette étude vient d’être publiée sur le site de la revue médicale The Lancet. […].

Un autre antiviral pour traiter le SRAS

Caducee.net, le 13 juin 2003 : Une étude préliminaire indique que l’antiviral glycyrrhizine pourrait être plus efficace que les autres antiviraux dans le traitement du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). […].

SDRApps, une nouvelle application pour les professionnels de réanimation

SDRApps, une nouvelle application pour les professionnels de réanimation

CHU AMIENS, le 02 juin 2021 : Deux médecins réanimateurs du CHU Amiens-Picardie ont développé SDRApps, une application pour aider les médecins intervenant en réanimation, internes, assistants, praticiens hospitaliers francophones. Elle facilite la prise en charge de la complication la plus grave des infections pulmonaires, le Syndrome de Détresse Respiratoire Aigüe (SDRA), également la forme la plus grave de la COVID-19. L’application bénéficie donc à tous les patients COVID-19 hospitalisés en réanimation et placés sous assistance respiratoire. […].

Le SRAS vient-il des étoiles ???

Caducee.net, le 25 mai 2003 : Des chercheurs indiens estiment que le virus responsable du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pourrait venir de l’espace. Cette proposition originale et surprenante fait l’objet d’une publication dans les colonnes du pourtant très sérieux journal médical anglais The Lancet. […].

La sertraline paraît sûre dans le traitement de la dépression après un IDM ou un angor instable

Caducee.net, le 14 août 2002 : La dépression concerne environ 20 % des patients hospitalisés pour un syndrome coronarien aigu et est associée à un plus mauvais pronostic. Un essai conduit sur plus de 360 patients montre que la sertraline (inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine) présente un profil de sécurité acceptable et qu’elle est efficace chez les patients avec des antécédents dépressifs. […].

SRAS : les masques chirurgicaux offrent la meilleure protection

Caducee.net, le 04 mai 2003 : Des chercheurs de Hong Kong rappellent que le coronavirus responsable du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) est transmis par les sécrétions oro-pharyngées ou respiratoires. Dans ce contexte, les masques chirurgicaux offrent la meilleure protection pour les professionnels de santé exposés à des patients atteints de pneumonie atypique. […].

Pneumonie atypique : moins de risques chez le jeune enfant

Caducee.net, le 29 avril 2003 : Des résultats préliminaires laissent penser que la pneumonie atypique à coronavirus ou SARS (severe acute respiratory syndrome) pourrait avoir des effets moins graves chez les jeunes enfants comparés aux adolescents et adultes. C’est du moins la conclusion de chercheurs de Hong Kong qui viennent de publier leurs résultats sur le site de la revue médicale the Lancet. […].

La séquence du génome du virus du SRAS est disponible sur le web

Caducee.net, le 01 mai 2003 : La revue Science vient de publier les premières études sur l’analyse des séquences génomiques de deux souches du virus de la pneumonie atypique. Elles confirment que le virus appartient à la famille des coronavirus. Le virus du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) serait une nouvelle classe de coronavirus et ne semble pas résulter de la mutation d’un virus connu. […].

Une étude sur les facteurs professionnels liés aux troubles de la santé chez les vétérans de la guerre du Golfe

Caducee.net, le 18 octobre 2000 : Le grade des militaires est le principal facteur professionnel associé aux problèmes de santé chez les vétérans de la guerre du Golfe. Ce résultat provient d'une étude anglaise qui, contrairement à la plupart des études sur le syndrome de la guerre du Golfe, s'est attachée à étudier les facteurs de risques professionnels et non les facteurs environnementaux. […].

Nouvelle étude : la cause du SARS est un coronavirus

Caducee.net, le 08 avril 2003 : Des chercheurs de Hong Kong apportent la preuve qu’un nouveau virus appartenant à la famille des Coronaviridae est vraisemblablement la cause de la flambée de syndrome respiratoire aigu sévère (SARS) ou pneumopathie atypique. Ces résultats viennent d’être publiés le 8 avril sur le site de la revue médicale The Lancet. […].

SRAS : L’hospitalisation et la mise en quarantaine rapides sont les clés du contrôle de l’épidémie

Caducee.net, le 07 mai 2003 : Des épidémiologistes anglais et des chercheurs de Hong Kong viennent de rapporter les résultats de la première étude épidémiologique majeure sur le syndrome respiratoire aigu sévère ou SRAS. Ils insistent sur la nécessité de réduire le délai entre la présentation des symptômes et la mise en quarantaine à l’hôpital afin de réduire le taux de transmission et éventuellement éradiquer la maladie. […].

Des variants du virus du SRAS apportent des informations sur l’origine de l’infection

Caducee.net, le 11 mai 2003 : Une étude génétique du virus du SRAS publiée dans le Lancet fournit de nouveaux éléments sur le comportement génétique de ce virus responsable du syndrome respiratoire aigu sévère. La comparaison de souches retrouvées dans plusieurs pays montre que certains composants majeurs du virus restent inchangés tandis que des variations renseignent sur l’origine de l’infection. […].

Les plus