nuance

NMS Labs annonce l'identification du métabolite d'un cannabinoïde synthétique supplémentaire, le JWH-250

Le JWH-250 est le dernier de cette série à être devenu populaire, et on le retrouve dans des produits nommés « Spikey XXX Gold », « Pandora Aromatic Potpourri », « Ed Hardy Legal Earth » et des dizaines d'autres. Ces produits sont fabriqués par pulvérisation des substances actives sur des feuilles, tiges et pétales de plantes parfumés et écrasés, cet « encens » étant ensuite fumé sous forme de cigarette ou dans un narguilé. Les effets sur l'utilisateur sont similaires à ceux de la marijuana, mais avec apparemment une plus forte fréquence d'effets indésirables tels que l'anxiété et la paranoïa. Certains utilisateurs subissent des attaques ou des psychoses.

NMS Labs, le premier laboratoire de toxicologie et de recherche médicolégale du pays, qui travaille actuellement sur les cannabinoïdes synthétiques ou faux cannabis, a annoncé une nouvelle avancée dans l'identification de la dernière de ces drogues à succès, le JWH-250. Cette découverte fait suite à la récente annonce de l'identification par NMS Labs des métabolites du JWH-018 et du JWH-073.

Le JWH-250 est le dernier de cette série à être devenu populaire, et on le retrouve dans des produits nommés « Spikey XXX Gold », « Pandora Aromatic Potpourri », « Ed Hardy Legal Earth » et des dizaines d'autres. Ces produits sont fabriqués par pulvérisation des substances actives sur des feuilles, tiges et pétales de plantes parfumés et écrasés, cet « encens » étant ensuite fumé sous forme de cigarette ou dans un narguilé. Les effets sur l'utilisateur sont similaires à ceux de la marijuana, mais avec apparemment une plus forte fréquence d'effets indésirables tels que l'anxiété et la paranoïa. Certains utilisateurs subissent des attaques ou des psychoses.

À la différence du JWH-018 et de quatre autre drogues très populaires récemment déclarées illégales par la Drug Enforcement Administration, le JWH-250 n'est pas à l'ordre du jour fédéral et il est largement disponible aux États-Unis dans différents points de vente et en ligne. Certains États ont décidé localement de bannir cette drogue, mais beaucoup ont ignoré ce composé particulier.

Le groupe de R&D de NMS Labs travaille à l'identification des marqueurs de métabolite spécifiques de ces drogues afin de pouvoir détecter leur consommation récente par le biais d'un test d'urine. Les drogues ne sont généralement pas détectées dans la plupart des programmes courants de test antidrogue préalables à l'embauche ou ordonnés par la justice. NMS Labs a désormais créé un test utile à l'attention des clients médicolégaux travaillant dans les domaines de l'application de la loi et des enquêtes sur les décès.

Le Dr Barry Logan, directeur national des services médicolégaux chez NMS Labs, commente : « Ceci représente un grand pas en avant pour les services de test antidrogue, car nous comprenons désormais les mécanismes biochimiques que le corps met en œuvre pour décomposer les drogues. Cette découverte ouvre la voie à des opportunités de tests plus complets pour les dizaines de composés connexes qui ne demandent qu'à investir le marché américain depuis les laboratoires d'Asie et d'ailleurs. »

Le président de NMS Labs, le Dr Eric Rieders, déclare : « Nous restons pleinement concentrés pour maintenir notre position de leader des tests de laboratoire de pointe répondant aux défis de ce nouvel univers des drogues de synthèse dangereuses. » NMS Labs compte annoncer prochainement de nouvelles avancées concernant d'autres drogues de cette série.

Les détails techniques de cette découverte seront disponibles sur www.nmslabs.com.

A propos de NMS Labs:

NMS Labs est un laboratoire national de référence encore inégalé dans sa portée en matière de tests toxicologiques, de précision des résultats, d'expertise scientifique et d'innovation. NMS Labs se passionne pour la promotion de la santé et de la sécurité publiques. Pour en savoir plus à propos de NMS Labs, rendez-vous sur www.nmslabs.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

NMS LabsPam Lipschutz, Marketing, 215-366-1638

© 2011 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Anxiété , Plantes , Traduction , Leadership , Urine , Toxicologie , Sécurité , Santé , Recherche , Promotion de la santé , Programmes , Marketing , Langue , Laboratoires , Jurisprudence , Expertise , Cannabis , Cannabinoïdes , Attention , Asie , Application de la loi

nuance

Recherche scientifique: Les +