nuance

Médecins libéraux : le palmarès des revenus 2016

illustrationLa Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) vient de publier une partie de ses statistiques sur les bénéfices non commerciaux (BNC) déclarés par l'ensemble des 105 972 médecins libéraux en 2016. Avec une moyenne de 89 775 €, les revenus des carabins affichent une hausse modérée de 0.48% en euros constants, soit une variation sensiblement équivalente à celle de 0.52% enregistrée en 2015. Force est de constater que cette moyenne cache de grandes disparités selon les spécialités et les secteurs d'activité.

Stagnation des revenus des médecins généralistes à 75 550 euros

Les médecins généralistes sont toujours sous perfusion de ROSP avec un revenu qui stagne à 76 218 € ( 0.19 %) en secteur 1 et en légère augmentation de 0.65% en secteur 2 à 66 824 € .


Les 27 450 spécialistes du secteur 1 génèrent un bénéfice avant impôts de 98 988 €, en baisse sensible de 0.43 % mais tout de même près de 30 % de plus que leurs confrères omnipraticiens du même secteur. Quand on connait la place centrale qu'occupe le médecin généraliste dans le système de santé français, on est en droit de se demander s'il n'y pas là un écart trop important que les politiques de santé seraient bien inspirées de limiter.

Les 19 305 spécialistes du secteur 2 ont connu en moyenne une année sensiblement moins morose que les autres avec une hausse de leur revenu de 2.03 % pour un BNC de 120 168 €.

En moyenne, tous secteur d'activité confondu, les médecins spécialistes ont gagné 107 749 € soit une augmentation de 0.73%

Une hiérarchie des revenus globalement inchangée

En haut du palmarès des revenus trônent toujours les 357 cancérologues du secteur 1 avec 264 268 de bénéfice, suivi de loin par les 1176 anesthésistes du secteur 2 et leur BNC de 197 476 € puis les 2104 ophtalmologistes qui déclarent cette année 179 168 € de résultat avant impôts.

En queue de peloton, les gériatres semblent avoir pris la cuillère de bois aux endocrinologues, même si à l'instant où nous publions cet article, les données publiées par la CARMF paraissent soit erronées soit incohérentes avec celles de l'année dernière pour ces 2 spécialités.

Une démographie médicale en berne

En termes démographiques, on peut également remarquer une baisse des effectifs globaux des médecins libéraux de 139 (-0.13%) toutes spécialités et tout secteur confondus. Cette baisse s'explique avant tout par la diminution du nombre de médecins généralistes (-189 | -0.3% ) surtout en secteur 2 (-252). Cette baisse non négligeable des omnipraticiens n'est que partiellement compensée les 50 nouveaux spécialistes qui cotisent à la CARMF. Certaines spécialités médicales perdent également des effectifs comme la gynécologie (67), la dermatologie (64), la radiologie (39) et la psychiatrie(34). Les chirurgiens et anesthésistes enregistrent les plus fortes progressions avec respectivement 132 et 99 nouveaux entrants.

Certes les moyennes sont souvent trompeuses et ces chiffres n'offrent qu'un reflet partiel d'une multitude de situations individuelles. L'évolution de la structure des comptes de résultat et les temps de travail effectifs devraient être pris en compte pour pouvoir procéder à une analyse plus rigoureuse de l'évolution des revenus des médecins libéraux.

Quoiqu'il en soit, même si les données manquent, l'évolution défavorable de la démographie indique clairement qu'en dépit de revenus relativement confortables, l'exercice libéral de la profession de médecin semble de moins en moins attractif, particulièrement pour les médecins généralistes.

 

Tableau triable et filtrable des revenus des médecins libéraux par spécialité médicale

BNC 2016Secteur 1Secteur 2Total secteur 1 et secteur 2Évolution BNC
2016/2015
 Effectif  BNC moyen  Effectif  BNC moyen  Effectif  BNC moyen  secteur 1   secteur 2   sect. 1
 sect. 2 
Ensemble
 des médecins libéraux (1)
82402 83803 23570 110651 105972 89775 -0,10 2,04 0,48
Médecine générale 54952 76218 4205 66824 59157 75550 0,19 0,67 0,23
Moyenne des spécialistes 27450 98988 19365 120168 46815 107749 -0,43 2,03 0,73
Anatomie cytologie pathologiques 350 113922 59 117967 409 114505 5,54 -5,78 3,62
Anesthésie réanimation 1685 144857 1176 197476 2861 166486 -3,72 3,19 -0,73
Cancérologie 357 264268 71 157416 428 246542 0,31 25,15 2,02
Chirurgie 1195 96354 4041 148899 5236 136907 -3,90 1,08 0,25
Dermato vénérologie 1778 73940 1140 86621 2918 78894 0,27 4,19 1,88
Endocrinologie et métabolisme 285 44232 461 53244 746 49989 3,23 -0,19 1,11
Gastroentérologie hépatologie 1090 112893 677 128348 1767 118814 6,44 8,70 7,42
Gériatrie 42 41934 18 61303 60 47745 -2,09 13,60 3,07
Gynécologie médicale 715 50580 437 62179 1152 54980 -0,93 -0,88 -0,97
Gynécologie médicale et obstétrique 102 56567 119 85407 221 72096 -2,69 -4,28 -3,38
Gynécologie obstétrique 1055 74062 1964 104956 3019 94160 -3,51 1,04 -0,22
Médecine interne 98 64415 142 66202 240 65472 -3,11 -0,98 -1,85
Médecine nucléaire 252 121507 17 150477 269 123337 7,52 14,43 8,28
Médecine physique et de réadaptation 227 64780 147 84850 374 72668 -0,37 -0,47 -0,44
Néphrologie 363 138948 23 71300 386 134918 -1,49 -3,36 -1,41
Neurologie 535 91404 259 102007 794 94863 -2,08 6,40 0,73
Ophtalmologie 1909 116698 2104 179168 4013 149451 0,50 1,61 1,16
Oto-rhinolaryngologie 776 93269 1139 105129 1915 100323 0,21 3,63 2,38
Pathologie cardiovasculaire 3192 121303 819 120075 4011 121053 1,58 6,05 2,44
Pédiatrie 1695 61873 922 74112 2617 66185 -1,07 -0,96 -0,92
Pneumologie 874 98890 189 81000 1063 95709 2,21 -1,45 1,56
Psychiatrie 3726 65281 1955 65771 5681 65450 -1,63 -1,10 -1,44
Radiologie imagerie médicale 3642 120671 562 134110 4204 122467 -2,39 3,79 -1,55
Rhumatologie 830 81810 740 82096 1570 81945 -1,53 4,25 1,13
Stomatologie 348 119294 166 140105 514 126015 5,40 2,99 4,55

Nota Bene : Les Bénéfices Non Commerciaux, correspondent aux bénéfices réalisés par les professions non commerciales et assimilés, notamment les professions libérales. Il sont calculés en prenant le montant total des honoraires facturés défalqués des charges d'exploitation, ce qui inclue les cotisations sociales mais pas les impôts sur le revenu.

Descripteur MESH : Médecins , France , Statistiques , Retraite , Médecins généralistes , Démographie , Impôts , Santé , Revenu , Travail , Bois , Temps , Radiologie , Queue , Psychiatrie , Physique , Médecine , Gynécologie , Dermatologie

nuance

Actualités professionnelles: Les +