nuance

La bataille des médecins contre le temps

illustrationSurcharge de travail, fatigue, sensation du travail empêché sont parmi les signaux symptomatiques d’un burn-out. Les professionnels de santé sont eux aussi concernés, comme le montrent malheureusement trop régulièrement les actualités. Une bataille contre le burn-out qui semble difficile à gagner tant le phénomène prend de l’ampleur parmi les praticiens. Et avec la mise en route du DMP, de nouvelles tâches viennent s’ajouter à leurs agendas déjà bien remplis. Les 4000 assistants médicaux annoncés seront-ils la bonne réponse ? D’ici là, les médecins peuvent tirer parti d’une technologie largement éprouvée pour se décharger de certaines tâches répétitives et fastidieuses, la reconnaissance vocale.

Le manque de temps, principale cause de mal-être

1 médecin généraliste sur 2 connaît un burn-out dans sa carrière, déclenché notamment par le sentiment de ne pas consacrer assez de temps à ses patients et de se retrouver dans l’impossibilité d’utiliser toutes ses connaissances. Cette sensation de travail empêché est l’un des facteurs de stress qui accroît l’épuisement émotionnel (manque de ressources, perte d’énergie) et la dépersonnalisation, c’est-à-dire mettre de la distance entre soi et le patient.

Les médecins en burn-out sont deux fois plus susceptibles de commettre des erreurs, comme des diagnostics incorrects ou de mauvaises prescriptions. Comment réduire les risques en matière de qualité et de sécurité des soins quand plus de la moitié des praticiens se déclarent leur propre médecin par manque de temps ?

Du temps administratif supplémentaire avec le DMP

Annoncé à grand renfort de communication, celui que l’on attendait plus est arrivé début novembre : le DMP. Si l’intérêt pour la continuité et la sécurité des soins n’est pas à démontrer, il reste néanmoins quelques difficultés pour les médecins. En effet, tous les logiciels médicaux ne sont pas encore compatibles avec le DMP. Pour les praticiens, cela implique de passer du temps à verser au DMP les documents médicaux produits et parfois d’en faire la double saisie. Avec des journées déjà interminables, les quelques minutes nécessaires à la documentation du DMP deviennent vite des heures de travail en plus. Et sans logiciels médicaux DMP-compatibles, il faudra également passer du temps à rédiger le volet de synthèse dans le Dossier Médical Partagé.

Remporter la bataille contre le temps grâce à la reconnaissance vocale

La reconnaissance vocale et les technologies de traitement du langage naturel sont citées comme étant capables d’alléger la charge de travail administratif des médecins et de faciliter la pratique quotidienne. La technologie de reconnaissance vocale de Nuance, dont le moteur repose désormais sur l’Intelligence Artificielle et le Deep Learning (réseaux neuronaux profonds), imite la façon dont le cerveau humain apprend et reconnaît les concepts.

L’intelligence artificielle pour gagner 1 h et plus par jour, chaque jour

Le logiciel Dragon Medical Practice Edition 4 de Nuance offre ainsi aux médecins une nouvelle expérience de la reconnaissance vocale : encore plus précise et plus rapide. Il reconnaît et mémorise l’empreinte vocale, l’accent et les régionalismes, ce qui améliore considérablement la précision de reconnaissance des dictées, même dans les environnements bruyants. Les informations sont capturées rapidement et de façon plus détaillée, lors de consultations initiales ou de suivis. La création et l’échange de la documentation clinique s’en trouvent aussi accélérés, ce qui permet aux médecins de gagner en efficacité.  Dragon Medical Practice Edition 4 aide ainsi les praticiens à alléger leur charge de travail, à réduire leur stress et finalement à retrouver du temps médical.

Pour éviter le burn-out et gagner 1h et plus chaque jour, demandez notre ePaper.

Et pour voir Dragon Medical Practice Edition en action chez vous, demandez une démo.

Descripteur MESH : Médecins , Travail , Technologie , Sensation , Actualités , Santé , Signaux , Fatigue , Temps , Soins , Documentation , Charge de travail , Sécurité , Langage , Communication , Traitement du langage naturel , Logiciel , Dépersonnalisation , Patients , Cerveau

nuance

Informatique médicale: Les +