nuance

Une association entre l'infection à Helicobacter pylori et la mort subite du nourrisson

Une étude rétrospective réalisée par des médecins anglais montre l'incidence élevée des infections à H. pylori dans les cas de mort subite du nourrisson. Cependant, le lien de causalité n'est pas établi.

La bactérie H. pylori a déjà été détectée dans l'estomac et la trachée de plusieurs cas de mort subite du nourrisson.

Dans une étude publiée dans le numéro de novembre de Archives of Disease in Childhood, des médecins de l'University de Manchester ont comparé l'incidence d'H. pylori dans des cas de mort subite du nourrisson et chez des sujets contrôles. Le principal auteur de cette étude est le Dr J. Kerr, du groupe de recherche sur les maladies infectieuses à la Royal Infirmary de Manchester.

Des échantillons tissulaires d'estomac, de trachée et de poumons ont été analysés pour 32 cas de mort subite du nourrisson et comparés à ceux de 8 contrôles. Les cas de mort subite étaient âgés de 2 à 28 semaines au moment du décès. La cause du décès chez les cas contrôles (3-44 semaines) avait été clairement identifiée.

L'ADN des tissus prélevés a été extrait pour la recherche par PCR de deux gènes d'H. pylori (ureC et cagA).

Les gènes ureC et/ou cagA ont été retrouvés chez 28 des 32 cas (88 %) de mort subite du nourrisson. ureC a été détecté dans 25 cas et cagA dans 25 cas également. Dans les contrôles, les deux gènes ont été mis en évidence chez un seul sujet.

L'association entre la mort subite du nourrisson et la présence de ces gènes d'H. pylori dans l'estomac, la trachée et les poumons est jugée "très significative" par les auteurs.

Ils soulignent que l'étude de l'éventuelle pathogénicité de H. pylori dans la mort subite du nourrisson reste difficile à évaluer, les enfants ne présentant, par définition, aucun signe clinique avant le décès. Néanmoins, les auteurs soulignent que l'infection entraîne une réponse inflammatoire ainsi que la production d'uréase, enzyme qui catalyse la formation d'ammoniaque à partir de l'urée. Cette production d'ammoniaque pourrait être un facteur déterminant.

Source : British Medical Association. Arch Dis Child 2000;83:429-434

Descripteur MESH : Mort subite , Mort , Association , Infection , Infectiologie , Mort subite du nourrisson , Nourrisson , Incidence , Médecins , Causalité , Gènes , Estomac , Trachée , Recherche , ADN , Catalyse , Auteur , Tissus , Urée

nuance

Recherche scientifique: Les +