nuance

Plus d'hypertendus à proximité des aéroports ?

Vivre à proximité d'un aéroport semble augmenter le risque d'hypertension artérielle, suggère une nouvelle étude. Les auteurs estiment que le bruit agit comme un facteur de stress. Ce lien entre l'hypertension et la pollution sonore générée par les avions reste toutefois à confirmer.

Cette étude parue aujourd'hui dans la revue Occupational and Environmental Medicine est publiée par le Dr Mats Rosenlund (Stockholm County Council) et plusieurs collaborateurs suédois.

Ces chercheurs ont étudié deux groupes de personnes âgées de 19 à 80 ans : 266 vivaient à proximité de l'aéroport Arlanda de Stockholm et près de 2.700 autres habitaient dans un autre quartier de Stockholm.

Les participants ont reçu un questionnaire en 1997 qui permettait de recueillir des données sur leur santé, alimentation, activité physique et consommation de tabac. D'autres informations concernaient notamment la durée de leur résidence dans leur logement actuel ainsi que le type d'habitation.

Dans les zones exposées à un niveau moyen de bruit supérieur à 55 décibels acoustiques (dBA) ou à un niveau maximum supérieur à 72 dBA, la prévalence de l'hypertension artérielle était de 20 % comparé à 14 % parmi ceux exposés à une plus faible intensité.

Après avoir pris en compte des facteurs comme l'âge, le sexe, le tabagisme et le niveau scolaire, les sujets exposés à une intensité maximum supérieure à 72 dBA restaient plus enclins à développer une hypertension. Le risque relatif estimé par les chercheurs est de 1,8.

Il semblerait que l'effet maximum soit observé dans les zones où l'intensité moyenne est faible mais où les pics sont les plus élevés, expliquent les chercheurs.

Les hommes et les femmes seraient aussi sensibles à cet effet mais les personnes les plus âgées avec une bonne audition ont plus tendance à être hypertendues si elles vivent dans des zones où l'intensité sonore ambiante est importante.

Les auteurs de cette étude concluent en indiquant que le bruit agit comme un facteur de stress et favorise ainsi l'hypertension. Toutefois, un commentaire de cette étude rédigé par le Dr S. Pattenden (London School of Hygiene and Tropical Medicine) pondère ces résultats. Celui-ci souligne notamment que l'interprétation des données brutes reste très délicate en raison de la nature même de ce type d'étude. "Une étude plus large et statistiquement plus rigoureuse est nécessaire", estime Pattenden. "Plusieurs études isolées sur un aéroport ont été réalisées…, nous avons maintenant besoin d'études multicentriques pour tester les hypothèses qu'elles ont générées", finit-il.

Source : Occup Environ Med 2001;58:769-73, 761.

Descripteur MESH : Aéroports , Hypertension artérielle , Bruit , Risque , Personnes , Commentaire , Femmes , Hommes , Logement , Nature , Physique , Prévalence , Santé , Sexe , Tabac , Tabagisme

nuance

Recherche scientifique: Les +