nuance

Une méta-analyse sur la chimiothérapie dans le traitement des gliomes de haut grade

Une chimiothérapie systémique ajoutée à la radiothérapie pourrait améliorer modestement la survie dans le traitement des tumeurs gliales de haut grade. Ceci est la conclusion d'une méta-analyse publiée dans le Lancet. Les auteurs estiment que d'autres recherches sur l'intérêt de la chimiothérapie dans cette indication sont nécessaires.

Le Dr Lesley Stewart (MRC Clinical Trials unit, Londres) et ses confrères du Glioma Meta-analysis Trialists Group</i> expliquent que le traitement standard des gliomes de haut grade est basé sur la résection de la tumeur (limitée en raison de la nature infiltrante des gliomes) suivie d'une radiothérapie.

Malgré ces procédures, le pronostic reste très mauvais : la survie médiane est de neuf mois et la survie à deux ans est de 5 % à 10 %. Plusieurs essais randomisés ont évalué l'apport de la chimiothérapie mais les résultats n'ont pas permis de dégager clairement un bénéfice.

Stewart et al ont effectué une revue systématique de ces essais : 3004 patients issus de 12 essais randomisés et controllés ont été identifiés.

La compilation de ces données montre globalement une augmentation significative de la survie avec la chimiothérapie avec une réduction relative de 15 % du risque de décès.

Cet effet est équivalent à une augmentation de 6 % de la survie à un an (de 40 % à 46 %). La survie médiane serait augmentée de deux mois. Par ailleurs, ce bénéfice modeste ne paraît pas être influencé par les caractéristiques initiales du patient, de la tumeur ou l'étendue de la résection.

Stewart et ses collaborateurs écrivent que "l'effet clairement observé dans cette revue étendue montre que les gliomes de haut grade peuvent répondre à la chimiothérapie et que d'autres recherches sur des chimiothérapies plus récentes et les méthodes d'administrations sont justifiées".

Ils ajoutent également que les essais revus ne permettaient pas d'évaluer l'impact de la chimiothérapie sur la qualité de vie, paramètre très important si l'on considère le bénéfice de survie modeste.

Source : Lancet 2002;359:1011-8

SR

Descripteur MESH : Neurologie , Survie , Radiothérapie , Tumeurs , Essais , Londres , Méthodes , Nature , Patients , Pronostic , Qualité de vie , Risque , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +