nuance

Le sida ne fait plus partie des 15 premières causes de mortalité aux Etats-Unis

Pour la première fois depuis 1987, l'infection à VIH est sortie de la liste des quinze causes principales de mortalité aux Etats-Unis, indique un rapport du National Center for Health Statistics (NCHS), organisme dépendant des CDC d’Atlanta.

Le taux de mortalité ajusté à l’âge pour l’infection à VIH a diminué pour la troisième année consécutive, chutant de 21% entre 1997 et 1998. Il avait augmenté en moyenne de 16% entre 1987 et 1994.

Ce taux avait diminué de 29% entre 1995 et 1996, et de 48% entre 1996 et 1997. En 1995, il n’était pas significativement différent de celui enregistré en 1994.

Entre 1997 et 1998, le taux de mortalité a sensiblement diminué dans la plupart des tranches d’âge. Dans la tranche des 15-24 ans, la mortalité a chuté de 40% chez les hommes de race blanche et de 22,2% chez les hommes de race noire. Parmi les 25-34 ans, elle a diminué de 33,7% chez les hommes blancs, de 27,3% chez les femmes blanches, de 27,2% chez les hommes noirs, de 9,5% chez les femmes noires.

L’athérosclérose remplace désormais l’infection à VIH à la 14e place des maladies responsables du plus grand nombre de décès aux Etats-Unis.

Bien que l’on constate une diminution globale du nombre de décès par infection à VIH, le sida demeure une cause majeure de décès dans la tranche d’âge 25-44 ans chez les Américains. Le VIH/sida reste en effet la première cause de mortalité chez les hommes noirs, la troisième chez les femmes noires, la cinquième chez les hommes blancs.

Le classement des 15 plus importantes pathologies en termes de mortalité s’établissait en 1998 comme suit par ordre décroissant de décès : maladies cardiaques, cancer, maladies cérébro-vasculaires, maladie pulmonaire chronique obstructive et affections apparentées, pneumonie et grippe, accidents, diabète sucré, suicide, maladies rénales et syndrome néphrotique, maladie hépatique chronique et cirrhose, septicémie, maladie d’Alzheimer, homicide, athérosclérose, hypertension.

Les statistiques nationales américaines pour 1998 montrent que l’on enregistre également une réductions des taux de létalité pour certaines grandes causes de décès. Entre 1997 et 1998, les taux de mortalité par maladies cardiaques et par cancer ont ainsi respectivement diminué de 3,4% et 2,1%.

On enregistrait en 1998 outre-Atlantique plus de 1,2 millions de décès imputables aux deux premières causes de mortalité que sont les maladies cardiaques et le cancer, soit plus de la moitié de nombre total des décès survenus cette même année.

Source : National Vital Statistics Reports, vol.37, N°25, 46 pages, octobre 1999.

Descripteur MESH : Mortalité , Santé publique , Santé , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Infection , Hommes , Maladie , Femmes , Hypertension artérielle , Homicide , Accidents , Diabète , Classement , Statistiques , Suicide , Syndrome , Syndrome néphrotique , Athérosclérose

nuance

Recherche scientifique: Les +