nuance

Les vitamines C et E en prévention de l’athérosclérose associée à la transplantation cardiaque

La transplantation cardiaque étant associée à un stress oxydatif, qui contribue au développement de l’athérosclérose, les auteurs américains de cette étude publiée dans le Lancet, ont testé en double aveugle pendant une année les effets de la prise de deux antioxydants, les vitamines C et E, chez des patients ayant bénéficié d’une transplantation cardiaque. Les résultats ont montré que la supplémentation en vitamines C et E permettait de ralentir significativement la formation de plaques d’athérome sur l’endothélium vasculaire.

James Fang et ses collaborateurs du Brigham and Women’s Hospital (Boston, Maryland, EU) ont donné au hasard à 40 transplantés cardiaques soit un placebo, soit de la vitamine C (500 mg) et de la vitamine E (400 UI) deux fois par jour, pendant une année.

Durant cette année de traitement, l’index permettant de mesurer la formation de plaques d’athérome (‘intimal index’ = surface des plaques/surface des vaisseaux), a augmenté parmi le groupe placebo de 8% alors qu’il n’a significativement pas changé parmi le groupe ‘vitamines’. La fonction endothéliale coronarienne (vasoréactivité à l’acétylcholine) est restée stable dans les deux groupes.

Les auteurs pensent que le traitement supplétif enrichi en vitamines C et E apporte un bénéfice en terme de prévention de l’athérosclérose associée à la transplantation cardiaque. Ils pensent que cette approche clinique pourrait être utilisée pour les autres greffes d’organe comme le rein, le poumon ou le foie, et qu’il serait intéressant d’étudier à plus long terme ses effets.

Source : The Lancet 30 mars 2002;359:1108-13

PI

Descripteur MESH : Transplantation , Vitamines , Transplantation cardiaque , Antioxydants , Patients , Stress oxydatif , Placebo , Boston , Foie , Mars , Maryland , Poumon , Rein , Vitamine E

nuance

Recherche scientifique: Les +