nuance

Chimiothérapie pour le traitement des tumeurs séminomateuses

Une injection de carboplatine est aussi efficace et moins toxique qu'un protocole de radiothérapie dans le cadre du traitement des seminomes du testicule de stade I, rapporte une étude publiée dans le Lancet. Les auteurs soulignent également le besoin d'attendre les données du suivi au-delà de quatre ans pour conclure définitivement.

Oliver et collaborateurs ont recruté 1477 patients avec un séminome de stade I dans le cadre de cet essai randomisé multicentrique international qui visait à comparer la chimiothérapie à la radiothérapie après orchidectomie.

Entre 1996 et 2001, 543 patients ont bénéficié d'une injection de carboplatine et 904 d'un protocole de radiothérapie. Après un suivi médian de trois ans, les auteurs ont trouvé que la survie sans récidive était similaire dans les deux groupes (95,4% dans le bras carboplatine vs 96,6% dans le bras radiothérapie). Les données disponibles à cinq ans montraient une réduction du risque tumoral dans le testicule restant.

Source : Lancet 2005; 366: 293–300

Descripteur MESH : Tumeurs , Radiothérapie , Carboplatine , Testicule , Bras , Patients , Orchidectomie , Récidive , Risque , Séminome , Survie

nuance

Recherche scientifique: Les +