nuance

La testostérone en patch permet d'améliorer l'activité sexuelle des femmes ovariectomisées

Après une ovariectomie bilatérale, de nombreuses femmes rapportent une baisse du désir et de l'activité sexuelle malgré la prise d'œstrogène. Une étude parue aujourd'hui dans le New England Journal of Medicine montre que l'utilisation de patch de testostérone améliore significativement l'activité sexuelle et le plaisir des femmes qui ont subi une ovariectomie.

Le Dr J. Shifren (Massachusetts General Hospital, Boston) et de nombreux collaborateurs ont étudié l'effet d'un patch délivrant de la testostérone sur 75 femmes, âgées de 31 à 56 ans, et qui avaient subi une ovariectomie et une hystérectomie. Ces patientes recevaient un traitement hormonal substitutif.

Les sujets ont reçu par patch, dans un ordre aléatoire, 150 µg de testostérone / jour, 300 µg de testostérone / jour ou un placebo pendant 12 semaines.

L'activité sexuelle des patientes a été évaluée à l'aide d'une échelle standardisée (Brief Index of Sexual Fonctioning for Women) et d'informations recueillies par téléphone.

La concentration moyenne de testostérone libre a été augmentée de 1,2 +/- 0,8 pg/ml avec le placebo, 3,9 +/- 2,4 pg/ml pour 150 µg de testostérone par jour et 5,9 +/- 4,8 pg/ml pour 300 µg de testostérone par jour.

Le placebo a eu un effet significatif sur l'amélioration de la vie sexuelle des patientes, rapportent les auteurs. En prenant en compte cet effet placebo, l'amélioration était réellement significative pour le dosage à 300 µg/jour.

De plus, au dosage le plus élevé, les auteurs ont noté une amélioration du sentiment de bien être, évalué selon Psychological Well-Being Index.

Les effets secondaires habituellement associés à un excès de testostérone n'étaient pas significatifs et les traitements n'ont pas modifié les taux d'œstrogènes des sujets, notent les auteurs. Enfin, le taux de HDL-cholestérol n'a pas été abaissé par l'administration de testostérone par patch.

Dans un commentaire de cette étude, les Drs D. Guzick et K. Hoeger (University of Rochester Medical Center) soulignent que plusieurs points de l'étude limitent la généralisation de ces résultats. Selon eux, si une relation entre la diminution du taux de testostérone et une perte du désir ou de l'activité sexuelle et clairement établie, ces patchs pourraient se révéler être un traitement utile.

Cette étude entrait dans le cadre d'essais cliniques de phase II conduits par Procter et Gamble Pharmaceuticals et Watson Laboratories.

Source : NEJM 2000; 343:682-8, 730-1. Communiqué du Massachusetts General Hospital

Descripteur MESH : Femmes , Testostérone , Ovariectomie , Plaisir , Placebo , Index , Massachusetts , Boston , Cholestérol , Commentaire , Effet placebo , Essais , Hypercholestérolémie , Hystérectomie , Téléphone , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +