nuance

Arthrose : une protéine peut servir de marqueur précoce

Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord ont montré que le niveau sanguin d’une protéine, appelée COMP, augmentait de manière significative chez les patients souffrant d’arthrose de la hanche ou du genoux et ce, avant même qu’un examen aux rayons X ne révèle un endommagement de l’articulation. Cette découverte laisse entrevoir la mise au point d’un test clinique de dépistage de l’arthrose.

Des études avaient montré que des taux élevés de la protéine COMP (cartilage oligomeric matrix protein), protéine trouvée dans les cartilages, tendons et articulations, étaient associés à l’arthrose.

L’étude présentée aujourd’hui à Philadelphie au Congrès de l’American College of Rheumatology a été limitée aux patients souffrant de douleurs articulaires mais dont l’examen aux rayons X a été négatif.

Cette étude a impliqué 145 des 3.200 personnes sélectionnées au hasard et participant au Johnston County Osteoarthritis Project.

La moitié des personnes étudiées étaient des gens de couleur noire, mais l’étude n’a porté que sur les personnes de couleur blanche dans la mesure où il existe des différences entre les deux groupes. Une étude similaire en cours concerne exclusivement les personnes de couleur noire. La moitié des participants étaient des femmes.

Cette étude a montré que chez ces patients, souffrant de douleurs articulaires du genoux ou de la hanche mais à l’examen au rayons X négatif, on observe un niveau sanguin élevé de la protéine COMP. Il y a une association significative entre les symptômes relatés et la concentration de la protéine COMP.

Les personnes souffrant de ces douleurs depuis au moins cinq ans ont une concentration 3 fois plus élevée de la protéine COMP que chez le groupe témoin et ce, en tenant compte de l’âge, du sexe et d’autres variables.

« Ce travail montre qu’il peut y avoir un moyen d’identifier précocement l’arthrose » souligne le Dr J. Jordan, principal investigateur de cette étude. Il ajoute que les médecins ne devront plus considérer les patients se plaignant d’arthralgies, mais à l’examen aux rayons X négatif, comme étant juste des sujets plaintifs ou déprimés. Source: University of North Carolina at Chapel Hill

Descripteur MESH : Patients , Rayons X , Hanche , Caroline du Nord , Personnes , Couleur , Articulations , Association , Cartilage , Femmes , Médecins , Philadelphie , Sexe , Tendons , Travail

nuance

Recherche scientifique: Les +