nuance

Un anneau vaginal pour la prévention du VIH en Afrique du Sud

illustrationL’AIDS Healthcare Foundation (AHF), Bureau d'Afrique a applaudi aujourd’hui la décision de l’Afrique du Sud de recommander l’utilisation par les femmes âgées de 18 ans et plus, de l'anneau vaginal préventif à base de Dapivirine, comme étant un pas dans la bonne direction dans la démarche de prévention contre l’infection à VIH. La recommandation fait suite à l’annonce par l'organisation International Partnership for Microbicides (IPM) - développeurs de l’anneau vaginal – que son produit a été approuvé par l’Autorité sud-africaine de réglementation des produits de santé (SAHPRA).

L’AIDS Healthcare Foundation (AHF), Bureau d'Afrique a applaudi aujourd’hui la décision de l’Afrique du Sud de recommander l’utilisation par les femmes âgées de 18 ans et plus, de l'anneau vaginal préventif à base de Dapivirine, comme étant un pas dans la bonne direction dans la démarche de prévention contre l’infection à VIH. La recommandation fait suite à l’annonce par l'organisation International Partnership for Microbicides (IPM) - développeurs de l’anneau vaginal – que son produit a été approuvé par l’Autorité sud-africaine de réglementation des produits de santé (SAHPRA).

 

« Cette nouvelle qui élargit les options de prévention contre le VIH et les droits des femmes en matière de santé sexuelle et reproductive pour les femmes en Afrique du Sud tombe à point, et coïncide avec les commémorations de la Journée Internationale de la Femme et du Mois de l’Histoire des Femmes, célébrés chaque année en mars à travers le monde. C'est également une annonce très importante pour cette catégorie particulière de la population qui est touchée de manière disproportionnée par le VIH en Afrique du Sud et en Afrique subsaharienne », a déclaré Dr Penninah Lutung, chef de bureau de l’AHF en Afrique.Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’anneau vaginal de Dapivirine (DPV-VR) est un anneau en silicone souple qui fournit aux femmes une alternative particulièrement bienvenue à la panoplie des outils de contrôle pour réduire leur risque de contracter le VIH. L’anneau, qui doit être inséré dans le vagin, libère progressivement le médicament antirétroviral Dapivirine dans le vagin lentement pendant une période de 28 jours pour aider à protéger les femmes contre le VIH.

« Nous savons que les dynamiques de rapports de pouvoir inégalitaires entre hommes et femmes contribuent grandement à limiter la capacité de nombreuses femmes à négocier des relations sexuelles plus sûres ou l’utilisation de préservatifs, ce qui les expose au risque de contracter le VIH », a ajouté le Dr Lutung. « Ainsi, cette autorisation par le gouvernement sud-africain constitue un exploit qui change la donne, car elle offre aux femmes des options biomédicales à plus long terme pour la prévention du VIH, initiées par les femmes elles-mêmes. Nous sommes impatients de travailler avec le gouvernement pour faciliter l'accès des femmes sud-africaines à ces anneaux vaginaux dans les établissements et les communautés que nous desservons. »

Depuis 2002, L’AIDS Healthcare Foundation (AHF) travaille avec le gouvernement sud-africain dans le cadre du programme AHF Afrique du Sud pour fournir des traitements, des soins et un soutien de pointe contre le VIH à plus de 170 000 clients.

À propos d'AIDS Healthcare Foundation (AHF)

L’AIDS Healthcare Foundation (AHF) est la plus grande organisation mondiale dans le domaine de la lutte contre le VIH (sida), elle fournit actuellement des soins et des services médicaux pour plus de 1.6 million de clients dans 45 pays à travers le monde dont les États-Unis, l’Afrique, l’Amérique Latine/Les Caraïbes, l’Asie/Pacifique et l’Europe. Pour en savoir plus à propos de l'AHF, veuillez visiter notre site: www.aidshealth.org, retrouvez-nous sur Facebook: www.facebook.com/aidshealth ; suivez-nous sur Twitter: @aidshealthcareet Instagram: @aidshealthcare .

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.



CONTACT:

CONTACT MÉDIA AFRIQUE DU SUD
Dr Nduduzo Dube, Directeur de Programme du Pays
AHF Afrique du Sud
27 (0)10 590 5530
Nduduzo.dube@ahf.org

CONTACT MÉDIA BUREAU D’AFRIQUE:
Oluwakemi Gbadamosi,Directrice des Plaidoyers, Politiques et Marketing
234-91-21-500-600
Oluwakemi.gbadamosi@aidshealth.org

CONTACT MÉDIAS POUR LES ÉTATS-UNIS :
Ged Kenslea,
Directeur principal,
Communications, AHF
1.323.308.1833 Bureau
1.323.791.5526 Mobile
gedk@aidshealth.org

© 2022 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Afrique , Femmes , Santé , Démarche , Gouvernement , Vagin , Risque , Soins , Traduction , Afrique subsaharienne , Langue , Population , Hommes , Lutte , Jurisprudence , Droits des femmes , Mars , Savons

nuance

Epidémiologie: Les +