nuance

Thrombose veineuse profonde : un pentasaccharide synthétique plus efficace qu'une héparine de bas poids moléculaire

La thrombose veineuse profonde (TVP) est une complication fréquente après une prothèse totale de la hanche. Une étude présentée dans le NEJM montre qu'un pentasaccharide synthétique donne de meilleurs résultats que l'enoxaparine dans la prévention de cette complication.

Dans cette essai de phase II, Turpie et al ont étudié le pentasaccharide Org31540/SR90107A, "un inhibiteur indirect très sélectif du facteur X activé [Xa], le premier d'une nouvelle classe d'agents antithrombotiques synthétiques". Cet agent contient la région biologiquement active de l'héparine.

L'étude en double aveugle a été réalisée sur un ensemble de 933 patients qui devaient bénéficier d'une prothèse totale de la hanche. Les patients ont reçu soit le pentasaccharide (0,75 mg, 1,5 mg, 3,0 mg, 6,0 mg ou 8,0 mg une fois par jour) soit l'enoxaparine (héparine de bas poids moléculaire) à 30 mg toutes les douze heures. La durée du traitement était de cinq à sept jours. Les données de 593 patients ont été analysées.

La fréquence des thromboses veineuses était de 9,4 % dans le bras enoxaparine.

En comparaison, cette fréquence était de 11,8 %, 6,7 %, 1,7 %, 4,4 % et 0 % pour des doses de pentasaccharide respectivement de 0,75 mg, 1,5 mg, 3,0 mg, 6,0 mg et 8,0 mg par jour.

En prenant comme référence le bras enoxaparine, le risque de thromboembolisme veineux est réduit de 82 % avec le pentasaccharide à 3,0 mg et de 29 % pour un dosage de 1,5 mg.

Les dosages les plus élevés (6,0 et 8,0 mg) de pentasaccharide étaient associés à des complications hémorragiques. Néanmoins, ces complications étaient moins fréquentes qu'avec l'enoxaparine pour des dosages de pentasaccharide de 0,75 et 1,5 mg.

Selon les auteurs, ce pentasaccharide synthétique peut "améliorer significativement le rapport risque/bénéfice dans la prévention des thromboembolismes veineux".

Cette étude fait l'objet d'un éditorial rédigé par le Dr Robert Rosenberg (Beth Israel Deaconess Medical Center, Boston). Il souligne que l'efficacité supérieure trouvée dans cette étude est "corroborée par des études de phase 3 chez des patients bénéficiant d'une prothèse totale de la hanche ou du genou ou avec une fracture de la hanche".

Source : NEJM 2001;344:629-25, 673-75

Descripteur MESH : Héparine , Cardiologie , Hanche , Thrombose , Thrombose veineuse , Patients , Bras , Boston , Éditorial , Facteur X , Genou , Risque , Thromboembolisme veineux

nuance

Recherche scientifique: Les +