nuance

Champs électromagnétiques et tumeurs cérébrales : pas de risque apparent

L'exposition professionnelle aux champs électromagnétiques n'augmenterait pas le risque de tumeur cérébrale. C'est la conclusion d'une enquête anglaise menée auprès de plus de 80.000 employés de l'industrie électrique en Angleterre.

Le professeur Sorahan et des confrères de l'Institut de médecine du travail de l'Université de Birmingham ont exploré la relation entre l'exposition aux champs électromagnétiques et le risque de tumeur cérébrale.

Ils ont pour cela analysé les données de l'ancienne compagnie d'électricité anglaise, la Central Electricity Generating Board. Au total, les dossiers détaillés de 79.972 employés ont été analysés pour la période 1973-97. Ces employés travaillaient dans les centrales électriques ou dans la distribution de l'électricité.

Un calcul détaillé du degré d'exposition aux champs magnétique a été réalisé pour chaque employé. L'exposition cumulée a été prise en compte mais aussi l'exposition au cours des cinq années qui précédaient le décès.

La mortalité dans ce groupe de personnes a été comparée à celle de la population, définie selon les statistiques nationales.

Les décès consécutifs à une tumeur cérébrale étaient légèrement plus élevés que prévu mais la différence n'était pas significative : 158 décès observés comparé à 146 décès attendus.

Les auteurs montrent qu'aucune association entre l'exposition cumulée et le risque de tumeur cérébrale n'a été mise en évidence. Il en était de même pour l'exposition durant les cinq années avant le décès.

Un résultat surprenant concerne la mortalité globale, quelle que soit la cause du décès. En effet, 14.845 décès ont été enregistrés alors qu'on en attendait 17.918. Cette différence était statistiquement significative et les auteurs mettent en avant un biais de sélection.

Les auteurs concluent en indiquant que le risque de tumeur cérébrale ne paraît pas plus élevé pour ceux qui travaillent dans les centrales électriques, qui composaient plus de 85 % du groupe étudié. Par ailleurs, ces données anglaises sont en accord avec les résultats d'autres études réalisées en Californie, au Canada et en France.

Source : Occup Environ Med 2001;58:626-30.

Descripteur MESH : Risque , Médecine , Tumeurs , Champs électromagnétiques , Industrie , Angleterre , Exposition professionnelle , Électricité , Mortalité , France , Canada , Californie , Médecine du travail , Personnes , Population , Biais de sélection , Statistiques , Travail , Association

nuance

Recherche scientifique: Les +