nuance

Le Dr. Gunther von Hagens, anatomiste et pionnier des expositions anatomiques n'a rien à voir avec des expositions plagiats de Paris

HEIDELBERG, Allemagne, February 23 /PRNewswire/ -- Le Dr. Gunther von Hagens - anatomiste et créateur des célèbres expositions anatomiques éponyme BODY WORLDS- de renommée mondiale- s'est exprimé devant les médias français et le public en réponse aux derniers articles de presse qui avait confondu l'exposition d'un cadavre annoncé à Paris avec son exposition BODY WORLDS.

Dans une déclaration, le Dr. von Hagens a affirmé « j'exerce le métier d'anatomiste depuis plus de trente cinq ans, et tout au long de ma carrière, j ai eu bien du al à mettre en place mes expositions anatomiques du fait des normes européennes inviolables concernant l'étique et les droits de l'homme. Cette exposition éponyme ne présente que des gens qui ont donné leurs corps, principalement des allemands du programme de l'Institut Heidelberg pour les donneurs à la plastination. C'est pourquoi il est important que les médias et les habitants de Paris et de France sachent que je ne suis en rien associé à d'autres expositions anatomiques que la BODY WORLDS de Gunther von Hagens. Et je ne suis certainement pas associé, de quelconque manière que ce soit, à cette exposition de cadavre à Paris mettant en scène des corps chinois à la provenance non-identifiée »

Depuis plus de cinq ans, un nombre croissant d'hommes d'affaires a tenté d'imiter les expositions critiquées et ouvertement applaudies de l'anatomiste allemand, et ont fait le tour du monde avec des expositions de cadavres présentant des corps non identifiés ou trouvés venus de Chine. Plusieurs de ces expositions plagiat ont suscité la critique des éthniciens, des organisations des droits de l'homme et des groupes religieux à cause du manque de consentement légal concernant ces expositions. Selon les rapports d'informations, les autorités sanitaires ont exprimé des doutes sur certains spécimens exsudatifs et les possibles dommages toxiques qu'ils pourraient avoir sur la santé dans plusieurs expositions plagiats. Les anatomistes et les associations médicales ont également fait état de dissections anatomiquement incorrectes.

Dans la plupart des cas, les plagistes ont été autorisé à présenter leurs expositions sans aucun problème de la part du gouvernement ou des organisations des droits de l'homme, malgré le ban sur l'exportation des restes humains venus de Chine, et malgré le fait que la majorité des corps présentés dans ces expositions sont de jeunes chinois de sexe masculin, qui sont tous décédés apparemment de cause naturelle. Laogai Research Foundation, une agence de Washington qui surveille et documente les violations des droits de l'homme en Chine, ont exprimé leurs doutes quant à l'utilisation de corps chinois non réclamés ou trouvés pour des expositions plagiats au New York Times, au San Diego Union Tribune et encore d'autres médias. Le sujet a été récemment abordé lors d'une recherche faite par le programme 20/20 de la chaine américaine ABC, http://abcnews.go.com/Blotter/story?id=4296982&page=1. Selon Laogai, des employés de la Dalian Medical University, source de bon nombre des corps utilisés dans ces expositions plagiats, ont été impliqués dans des cas d'exécution de prisonniers à des fins commerciales, dont des cas concernant le transplant d'organes.

Le Dr. von Hagens a déclaré, « en tant qu'ancien prisonnier politique en Allemagne de l'Est, je crois vraiment aux principes de la démocratie, de la liberté et du libre arbitre. C'est pourquoi j'ai mis sur pied dès le début de ma carrière le seul programme de donation de corps pour la plastination du monde, car je ressentais le besoin d'obtenir un consentement légal pour pouvoir les exposer. Depuis le début, je conçois le BODY WORLDS comme une collaboration scientifique entre l'anatomiste, le donneur et le visiteur. Il est impératif que le public de Paris et de France sache que je n'ai rien à voir avec ces expositions de cadavres à Paris, et que tout écrit qui suggérerait le contraire aurait tord. »

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le www.bodyworlds.com.

©2009 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Expositions , Cadavre , Allemagne , Paris , Chine , France , Washington , Toxiques , Sexe , Santé , Recherche , Prisonnier , Politique , Plagiat , Pied , Hommes , Gouvernement , Démocratie , Anatomistes

nuance

Actualités professionnelles: Les +