nuance

Télomérase et thérapie : des risques à prendre en compte

Immortaliser les cellules humaines normales apparaît être une approche de choix pour le développement de thérapies cellulaires et notamment les greffes de tissus. Cependant, utiliser la télomérase pour maintenir l'intégrité du génome et donc allonger la durée de vie des cellules doit être envisagé avec précaution. Des chercheurs américains et anglais indiquent en effet que la surexpression de la sous-unité catalytique de la télomérase s'accompagne d'une activation de l'oncogène c-myc, un oncogène impliqué dans un grand nombre de tumeurs.

La télomérase suscite depuis quelques années l'engouement de la communauté scientifique et biomédicale. Cette enzyme maintient l'intégrité des télomères lors de la division cellulaire et donc ralentit les processus de vieillissement que l'on pense liés à un raccourcissement des extrémités des chromosomes.

Selon cette idée, introduire la sous-unité catalytique de la télomérase (TERT) dans des cellules en culture permettrait d'allonger la durée de vie des cellules et éventuellement de les immortaliser sans endommager leur génome.

Le Dr J. Wang (Genetica Inc., Cambridge, Massachusetts) et ses collaborateurs indiquent dans le dernier numéro de Nature que cette technique comporte un inconvénient majeur : l'activation de l'oncogène c-myc.

Ces chercheurs ont introduit le gène codant TERT dans des cellules épithéliales humaines. Les cellules ont alors accompli 250 divisions cellulaires au lieu des 55 à 60 divisions habituellement observées.

Les auteurs ont démontré que l'expression de TERT entraînait la surexpression des protéines c-Myc à un niveau 2 à 3 plus élevé que dans des cellules contrôles. Les scientifiques précisent que cette élévation de c-Myc est comparable à celle retrouvée dans des lignées cellulaires de cancer du sein.

Etant donné le caractère oncogène de c-myc, les chercheurs indiquent que "l'utilisation de la TERT humaine pour l'expansion de cellules humaines normales à des fins thérapeutiques doit être envisagée avec précaution".

Source : Nature 2000;405:755-56

Descripteur MESH : Cellules , Génome , Vie , Tissus , Tumeurs , Caractère , Cellules épithéliales , Chromosomes , Division cellulaire , Massachusetts , Nature , Protéines , Tumeurs du sein , Vieillissement

nuance

Recherche scientifique: Les +