nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Prostate

342 résultats triés par date
affichage des articles n° 37 à 55

Cancer de la prostate : l’hormonothérapie réduirait significativement les risques de rechute et de décès selon l’étude PEACE-1

Cancer de la prostate : l’hormonothérapie réduirait significativement les risques de rechute et de décès selon l’étude PEACE-1

Institut Gustave Roussy, le 25 mai 2022 : Les résultats de l’étude PEACE-1 montrent qu’ajouter une hormonothérapie de nouvelle génération à la prise en charge classique des patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique et hormono-dépendant permet de gagner deux ans et demi sans rechute de la maladie et de réduire de 25 % le risque de décès. […].

Cancer de la prostate : mise à jour du guide médecin (HAS)

Caducee.net, le 11 juin 2012 : La Haute Autorité de Santé propose une révision du guide ALD « Cancer de la prostate » publié en 2008. Son contenu a été discuté et validé par un groupe de travail pluridisciplinaire avec l’appui d’un groupe de lecture en conformité avec la méthode HAS. […].

Cancer de la prostate récidivant : le Système CyberKnife® offre un excellent contrôle de la maladie

Cancer de la prostate récidivant : le Système CyberKnife® offre un excellent contrôle de la maladie

ACCURAY, le 08 janvier 2020 : Les données d’une étude prospective publiée en ligne dans International Journal of Radiation Oncology*Biology*Physics montrent que le traitement par radiothérapie stéréotaxique appliquée au corps entier (SBRT) administré avec le système CyberKnife® offre un excellent contrôle de la maladie à cinq ans, avec de faibles taux de toxicité, chez les hommes présentant une récidive locale d’un cancer de la prostate après un traitement antérieur par radiothérapie.  […].

Janssen annonce l'approbation de l'ERLEADA® (apalutamide) par la Commission européenne pour les patients atteints d'un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique et présentant un risque élevé de métastases

Janssen annonce l'approbation de l'ERLEADA® (apalutamide) par la Commission européenne pour les patients atteints d'un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique et présentant un risque élevé de métastases

Janssen, le 17 janvier 2019 : L'avis favorable du CHMP s'appuie sur les données de l'étude clinique pivot SPARTAN de Phase 3, qui a été publiée dans  TheNew England Journal of Medicine. L'étude a évalué l'innocuité et l'efficacité de l'apalutamide combiné au traitement antiandrogénique (ADT) par rapport à un placebo chez les patients atteints d'un CPRCnm qui présentent un niveau d'antigène prostatique spécifique (APS) en rapide augmentation malgré un traitement antiandrogénique continu. Les résultats de l'étude ont démontré que l'apalutamide, lorsqu'elle est combinée à un traitement antiandrogénique, réduit de 72 pour cent le risque de développer des métastases à distance ou de causer des décès (survie sans métastase [SSM]), par rapport à un placebo combiné à un traitement antiandrogénique (ratio de risque = 0,28 ; 95 % IC, 0,23-0,35 ; P < 0,001). La SSM a été améliorée de plus de deux ans (40,5 mois vs 16,2 mois) chez les patients atteints d'un CPRCnm dont le niveau d'APS augmente rapidement.1 […].

L'augmentation des cas de cancers de la prostate aux Etats-Unis est liée à un meilleur dépistage

Caducee.net, le 03 mai 2001 : La mise à disposition en 1987 du dosage de l'antigène spécifique prostatique (PSA) est la principale cause de l'augmentation des cas de cancers de la prostate observée au cours des vingt dernières années aux Etats-Unis. […].

Janssen reçoit un avis favorable du CHMP pour l'utilisation étendue d'Erleada® (apalutamide) chez les patients atteints d'un cancer de la prostate hormonosensible métastatique

Janssen, le 13 décembre 2019 : L'avis positif repose sur les données de l'étude de Phase 3 TITAN, qui a évalué l'ajout de l'apalutamide à un traitement antiandrogénique (ADT) - la norme de soins actuelle du CPmHS - auprès d'un large éventail de patients atteints de CPmHS, indépendamment de l'étendue de leur maladie, de leur traitement antérieur au docétaxel ou du stade initial au diagnostic.  […].

Cancer de la prostate métastatique : les résultats finaux d’une étude sur l’association docétaxel et hormonothérapie

Caducee.net, le 01 octobre 2012 : Les résultats finaux de l’étude GETUG –AFU 15 ont fait l’objet d’une présentation orale ce dimanche 30 septembre au Congrès de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) à Vienne. Cette étude clinique de phase III a comparé l’association d’un traitement hormonal avec docétaxel au traitement hormonal seul en première ligne de traitement chez les patients ayant un cancer de la prostate au stade métastatique hormonosensible. Les résultats présentés ont concerné la survie globale à 36 mois, la survie sans progression à 24 mois, la qualité de vie et la tolérance au traitement. […].

ERLEADA®▼(apalutamide) améliore considérablement la survie globale et la survie sans progression radiographique chez les patients atteints d'un cancer de la prostate métastatique hormono-sensible

Janssen Pharmaceutical Companies of Johnson & Johnson, le 01 juin 2019 : Résultats de la Phase 3 présentés oralement à l’ASCO 2019,sélectionnés dans la catégorie Best of ASCO 2019 Meetings et publiés simultanément dans The New England Journal of Medicine […].

Cancer de la prostate hormono-resistant : prednisone vs flutamide

Caducee.net, le 22 janvier 2001 : La prednisone devrait être préférée au flutamide dans le traitement du cancer de la prostate hormono-résistant progressif, selon une étude norvégienne parue dans le Journal of Clinical Oncology. […].

Cancer de la prostate : un dépistage tous les quatre ans

Caducee.net, le 30 septembre 2003 : Un intervalle de 4 ans entre chaque dépistage est suffisant pour détecter la plupart des cancers dans un essai randomisé européen sur le dépistage du cancer de la prostate, indique une étude à paraître dans le Journal of the National Cancer Institute. […].

Lancement par Ipsen en France de Décapeptyl® L. P. 22,5 mg, formulation à libération prolongée sur 6 mois, pour le traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant localement avancé ou métastatique

Businesswire, le 04 février 2010 : Ipsen (Euronext: FR0010259150; IPN), groupe pharmaceutique mondial spécialisé tourné vers l’innovation, et Debiopharm Group (Debiopharm), un groupe biopharmaceutique global basé en Suisse qui se concentre sur le développement de médicaments sur ordonnance ciblant des besoins non satisfaits, annoncent le lancement par Ipsen en France de la formulation à libération prolongée sur 6 mois de Décapeptyl® pour le traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant localement avancé ou métastatique. D’autres lancements suivront prochainement, notamment en Allemagne et au Portugal. […].

Le PSA pourrait freiner la croissance tumorale en inhibant l'angiogénèse

Caducee.net, le 07 octobre 1999 : Le PSA, antigène couramment utilisé comme marqueur dans le dépistage du cancer de la prostate, possède une activité anti-angiogénique. Il pourrait ainsi contribuer à freiner la croissance tumorale. […].

Cancer de la prostate : feu vert de la FDA pour un essai clinique évaluant l'ablation focale via des nanoparticules magnétiques

Cancer de la prostate : feu vert de la FDA pour un essai clinique évaluant l'ablation focale via des nanoparticules magnétiques

Caducee.net, le 12 février 2018 : Détruire les tumeurs solides de l'intérieur, via des nanoparticules et des champs magnétiques telle est la promesse de la thérapie Nanotherm. Mise au Point par MagForce, une entreprise allemande spécialisée en nanomédecine, cette thérapie a reçu le feu vert de la FDA pour un essai clinique visant à l'évaluer comme traitement d'ablation focale dans des cas de cancer de la prostate à risque intermédiaire. […].

Quelles informations délivrer à un homme souhaitant réaliser un dépistage du cancer de la prostate ?

ANAES, le 11 novembre 2004 : A la demande de la Direction générale de la santé, l'Anaes propose aux médecins généralistes et aux urologues des éléments d'information à délivrer aux hommes qui envisagent la réalisation d'un dépistage individuel du cancer de la prostate et qui consultent pour la première fois à ce sujet. […].

Campagne de dépistage du cancer de la prostate :ne mutilons pas l’information !

, le 18 septembre 2005 : Le collectif Formindep constate que la campagne actuelle prônant le dépistage individuel systématique du cancer de la prostate chez les hommes à partir de 50 ans, orchestrée par l'Association Française d'urologie 1 , ne respecte pas ces principes scientifiques et éthiques. […].

Le traitement anti-hormonal dans le cancer de la prostate provoque une réponse spécifique du système immunitaire

Caducee.net, le 04 décembre 2001 : D’après une étude publiée aujourd’hui dans les compte-rendus de l'académie américaine des sciences, le traitement visant à inhiber les androgènes dans le cancer de la prostate avancé, induit une réponse immunitaire spécifique contre les cellules cancéreuses. Après une semaine de traitement, on observe une infiltration massive de lymphocytes T CD4+ au niveau de la tumeur. Les lymphocytes ont une réponse oligoclonale spécifique et restreinte au site de la tumeur. […].

Cancer de la prostate : faut-il toujours doser le PSA selon un schéma annuel ?

Caducee.net, le 21 mai 2002 : Les dosages de la PSA (antigène spécifique de prostate) ne seraient pas forcément nécessaires tous les ans pour beaucoup d’hommes de plus de 55 ans. Une étude présentée au 38° congrès annuel de la société américaine d’oncologie clinique (ASCO). […].

Dépistage du cancer de la prostate : prendre aussi en compte le phénomène de ‘surdétection’

Caducee.net, le 17 juin 2003 : Une nouvelle étude a estimé qu’un programme annuel de dépistage du cancer de la prostate pourrait conduire à un taux de surdétection de près de 50 %. Ce phénomène de dépistage de cancers qui autrement n’auraient pas été diagnostiqués pendant la vie du patient fait l’objet d’une publication dans le Journal of National Cancer Institute du 18 juin. […].

nuance

Les plus