Cancer de la prostate récidivant : le Système CyberKnife® offre un excellent contrôle de la maladie

illustrationLes données d’une étude prospective publiée en ligne dans International Journal of Radiation Oncology*Biology*Physics montrent que le traitement par radiothérapie stéréotaxique appliquée au corps entier (SBRT) administré avec le système CyberKnife® offre un excellent contrôle de la maladie à cinq ans, avec de faibles taux de toxicité, chez les hommes présentant une récidive locale d’un cancer de la prostate après un traitement antérieur par radiothérapie. 

Il est à noter que le cancer de la prostate se situe au 1er rang des cancers chez l’homme, nettement devant les cancers du poumon et du côlon-rectum. Il représente près de 26 % de l’ensemble des cancers incidents masculins en France et se situe au 3e rang des décès par cancer chez l’homme1.

Dans cette étude, 69 % des patients n’ont pas nécessité de traitement par privation androgénique (TPA) dans les cinq premières années suivant le traitement de la prostate par SBRT délivrée avec le système CyberKnife. « Les hommes chez qui l’on diagnostique une récidive de cancer de la prostate après un précédent traitement par radiothérapie ont peu d’options thérapeutiques à leur disposition. La plupart, s’ils sont traités, reçoivent uniquement un TPA, qui risque d’entraîner des effets secondaires durables touchant la totalité du corps, tout en ne parvenant que rarement à éradiquer totalement la tumeur », a déclaré Donald B. Fuller, médecin au Genesis Healthcare Partners à San Diego, Californie, et investigateur principal de l’étude.

Le système CyberKnife, conçu pour délivrer de la SBRT, est le seul dispositif de radiothérapie garantissant une précision inframillimétrique avec guidage par imagerie en temps réel et correction automatique du faisceau d’irradiation, y compris en rotation, tout au long du traitement. Ceci permet aux radiothérapeutes de traiter efficacement les patients tout en minimisant la dose administrée au niveau des tissus sains

Cette étude a évalué 50 patients présentant un cancer de la prostate récidivant prouvé par biopsie, diagnostiqué au moins deux ans après le traitement initial et a démontré que :

  • À cinq ans, le taux de survie sans maladie était de 60 %, ce qui signifie que les patients n’ont présenté aucun signe ou symptôme de leur cancer pendant cette période. Ce taux est dans les limites rapportées pour la curiethérapie de sauvetage et est comparable aux résultats obtenus avec la prostatectomie totale, mais sans nécessiter une hospitalisation, une anesthésie et de longues périodes de convalescence typiquement associées à ces traitements ;
  • Le taux médian d’antigène prostatique spécifique (PSA) est tombé à 0,16 ng/mL à cinq ans, ce qui est similaire aux taux rapportés après un traitement initial par curiethérapie et inférieur à ceux observés après une radiothérapie fractionnée conventionnelle type, d’après les résultats d’autres études ;
  • Il n’a pas été enregistré d’événements indésirables (EI) gastro-intestinaux (GI) de grade ≥ 2. La toxicité génito-urinaire (GU) était inférieure à celle rapportée pour la prostatectomie totale de sauvetage, et celle-ci semble moins fréquente après une précédente radiothérapie externe standard.

« Ces données confirment les avantages de la conception robotique du système CyberKnife® et de ses capacités de synchronisation du mouvement, et montrent pourquoi le traitement de la prostate par SBRT avec le système CyberKnife est en train de devenir le traitement de choix pour les médecins qui veulent un outil de haute précision, polyvalent et non invasif, qui procure un excellent contrôle de la maladie avec un minimum d’effets secondaires », a déclaré Fabienne Hirigoyenberry-Lanson, Ph.D., vice-présidente des affaires médicales et scientifiques chez Accuray.

Descripteur MESH : Prostate , Tumeurs de la prostate , Radiothérapie , Maladie , Récidive , Hommes , Patients , Prostatectomie , Curiethérapie , Temps , Anesthésie , Mouvement , Robotique , Survie , Médecins , Californie , France , Rotation , Risque , Taux de survie , Côlon , Hospitalisation , Biopsie , Convalescence , Tissus , Poumon , Rectum

Pratique médicale: Les +