nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Vaccins

534 résultats triés par date
affichage des articles n° 127 à 145

Une immunisation passive protège des singes de la contamination par voie vaginale par le virus chimérique SHIV (HIV/SIV)

Caducee.net, le 31 janvier 2000 : Des chercheurs américains ont réussi à protéger des macaques d’une infection par un virus chimérique pathogène SHIV (HIV-1/SIV) transmis par voie vaginale en leur administrant un cocktail d'anticorps IgG anti-VIH-1 neutralisants. Cette étude souligne avec force que des vaccins qui induiraient une réponse forte en anticorps neutralisants pourraient constituer une arme efficace contre la transmission du virus du sida par voie sexuelle. […].

Le calendrier vaccinal

E.Faure, le 15 octobre 2000 : Le point complet sur le calendrier vaccinal : . […].

Quatre grands groupes pharmaceutiques débloquent 150 millions de dollars pour les pays en voie de développement

Caducee.net, le 20 mars 2000 : En réponse à un appel du président Clinton, les groupes Merck and Company, American Home Products, SmithKline Beecham et Aventis Pharmaceuticals ont décidé de faire don de millions de doses de vaccins pour les pays en voie de développement pour un montant de 150 millions de dollars. Ces quatre géants se sont également engagés à augmenter leur budget recherche et développement pour le SIDA et le paludisme. […].

Lancet : l'article sur l'espoir dans le développement de nouveaux types d'antituberculeux

Businesswire, le 19 mai 2010 : Sur les 10 composés en phase de développement clinique, trois antituberculeux sont co-développés par TB Alliance et ses partenaires. Ces médicaments candidats sont des blocs de construction de base destinés à une nouvelle génération de traitements antituberculeux innovants qui ont le potentiel pour mieux lutter contre la tuberculose (TB) en réduisant la durée du traitement actuel, qui prend de six à 30 mois. Selon les résultats d'une récente étude menée dans une région OMS, des nouveaux antituberculeux, vaccins et diagnostics améliorés pourraient réduire de 71% l'incidence mondiale de la tuberculose d'ici 2050. En 2008, plus de 9 millions de nouveaux cas de tuberculose ont été recensés. […].

La méningo-encéphalite à tique (MET) : une menace erratique épidémiologie-persistente

PR Newswire, le 28 janvier 2010 : VIENNE, Autriche, January 28 /PRNewswire/ -- Tandis que les zones à risques changent constamment et que le nombre de cas ne cesse de fluctuer, le danger de la méningo-encéphalite à tique (MET) persiste. Cependant, des vaccins très efficaces et bien tolérés sont disponibles, offrant une protection à 99 % contre les MET, d'après les experts du Groupe de travail scientifique international sur la méningo-encéphalite à tique (GSI-MET). […].

ROR : mythes et réalités

AMELI, le 14 octobre 2004 : 1-Puisque le vaccin ROR existe, les vaccins monovalents rougeole, oreillons, rubéole ne sont plus utiles ? FAUX…   […].

illustration

Papillomavirus humains (HPV) : la HAS recommande l’extension de la vaccination aux garçons

Caducee.net, le 17 décembre 2019 : Dans le cadre de la stratégie de prévention des cancers liés au papillomavirus humain (HPV) chez les garçons, la ministre de la Santé a demandé à la Haute Autorité de santé (HAS) d’évaluer la place des vaccins et de faire des recommandations. Au terme de son évaluation, la HAS propose l’extension de la vaccination contre les papillomavirus chez les garçons dans le calendrier vaccinal français. […].

Rougeole : un vaccin à ADN efficace chez les singes

Caducee.net, le 06 juillet 2000 : Des chercheurs américains ont testé avec succès deux vaccins à ADN contre la rougeole chez le macaque. Chaque vaccin à ADN était composé d'un plasmide codant pour une glycoprotéine du virus de la rougeole. La vaccination a conduit à la production d'anticorps neutralisants capables de protéger les macaques rhésus infectés. De plus, aucune forme de rougeole atypique n'a été reportée. Selon les auteurs, ce type de vaccin à ADN pourrait constituer une approche intéressante pour l'immunisation des très jeunes enfants dans les pays en développement. […].

Le génome du vibrion cholérique est séquencé

Caducee.net, le 03 août 2000 : La revue Nature publie aujourd'hui les résultats du séquençage du génome de Vibrio cholerae. Ce travail, réalisé par Heidelberg et al., montre que le génome du vibrion est réparti sur deux chromosomes circulaires qui contiennent au total plus de 4 millions de paires de bases (mégabases). Près de 3.900 cadres ouverts de lecture ont été identifiés. L'analyse post-génomique de ces séquences devrait faciliter la compréhension de la pathogénicité de cette bactérie et donc le développement de nouvelles thérapies et vaccins. […].

illustration

Covid-19 : la colchicine réduirait sensiblement les risques d’hospitalisation selon l’étude Colcorona publiée dans le Lancet

Caducee.net, le 04 juin 2021 : Les résultats définitifs de l’étude Colcorona viennent d’être publiés dans le Lancet Respiratory Medicine. Ils mettent en lumière une réduction du risque d’hospitalisation d’environ 23 % sur des sujets de plus de 40 ans avec facteurs de risques et covid-19 confirmés par test PCR. La colchicine pourrait être une option thérapeutique pour les sujets non vaccinés ou dans les pays où l’accès aux vaccins est limité. […].

La souris comme modèle animal de l'infection par le VIH

Caducee.net, le 23 février 2005 : Un groupe de chercheurs vient d'annoncer la mise au point de souris modèles pour l'étude de l'infection par le VIH. Elles pourraient trouver des applications dans l'évaluation préliminaire des vaccins et des traitements contre le virus. […].

Un prix Nobel remis à un chercheur sur le VPH souligne l'importance du dépistage et de la prévention du cancer du col de l'utérus

PR Newswire, le 07 octobre 2008 : VENLO, Pays-Bas, October 7 /PRNewswire/ -- Gagnante d'un prix Nobel, la découverte du lien de causalité entre le virus du papillome humain (VPH) et le cancer du col de l'utérus a encouragé le développement de technologies de prévention salvatrices, tel que le dépistage du VPH et les vaccins contre le VPH, qui contribuent à l'élimination du cancer du col de l'utérus à l'échelle mondiale. Le Comité du prix Nobel a annoncé aujourd'hui que cette année, le professeur Harald zur Hausen, du Centre allemand de recherche sur le cancer situé à Heidelberg, recevra le prix Nobel de médecine/physiologie pour la découverte de certains virus du papillome humain (VPH) comme étant la principale cause du cancer du col de l'utérus. Donnant ainsi suite à la recherche du professeur zur Hausen, QIAGEN (Nasdaq : QGEN ; Francfort, Prime Standard : QIA) a mis au point et commercialise digene(R), un test de dépistage du VPH servant à détecter les types de VPH présentant un risque élevé d'entraîner un cancer du col de l'utérus. QIAGEN met également au point careHPV, un nouveau test de dépistage du VPH spécialement conçu pour être utilisé dans les régions du monde où les ressources sont rares. […].

VLP BioTech, Inc. annonce une immunothérapie conçue pour le traitement des infections chroniques au VHB/VHD

VLP BioTech, Inc., le 24 février 2021 : - VLP BioTech a mis au point un inhibiteur d'entrée virale à base de vaccin pour le traitement du VHB/VHD chronique. - Le traitement à base de vaccins présente des avantages significatifs par rapport à un inhibiteur d'entrée à base de peptides (Hepcludex). […].

illustration

Synapse Medicine obtient la certification « logiciel d’aide à la prescription HAS » et se positionne comme une alternative au Vidal

Synapse Médecine, le 09 septembre 2021 : Synapse Medicine, qui s’était déjà illustrée nationalement en équipant l’ANSM d’algorithmes d’intelligence artificielle pour la surveillance des effets indésirables des vaccins COVID-19 (technologie baptisée « Medication Shield »), annonce aujourd’hui avoir obtenu la certification pour son nouveau logiciel d’aide à la prescription. Toujours basée sur ses algorithmes d’intelligence artificielle, désormais marquée Dispositifs Médicaux, la plateforme est nourrie uniquement par des sources officielles. À ce titre, elle s’est également associée à la base de données indépendante Thériaque […].

Vaccin contre la fièvre jaune : un profil de sécurité à mettre à jour

Caducee.net, le 13 juillet 2001 : Le vaccin contre la fièvre est un des vaccins les plus efficaces, avec peu d'effets secondaires ou de réactions indésirables. Trois publications dans le Lancet décrivent sept cas de réactions graves suite à cette vaccination. Six ont conduit au décès. Bien que ces informations doivent amener à une réévaluation du profil de sécurité de ce vaccin, elles ne remettent pas en question la poursuite des programmes de vaccination contre la fièvre jaune. […].

Nouvelle stratégie de vaccination anti-tumorale à base de cellules dendritiques activées

Caducee.net, le 31 décembre 2001 : Une étude américano-japonaise décrit une nouvelle méthode pour développer des vaccins anti-tumoraux basés sur l’utilisation des cellules dendritiques (CD), plus rapide, moins onéreuse, et rendant cette pratique plus accessible. La technique ne nécessite plus l’extraction des CD hors de l’organisme avant leur réimplantation une fois activées et potentialisées, mais se base sur l’induction in situ des cellules de Langherans (CL) de la peau par des agents qui provoquent à la fois le recrutement des CL et leur activation afin de créer un gradient de CL qui induit une réponse immunitaire protectrice. […].

illustration

VIH : Abbott met en évidence des personnes naïves de traitement, séropositives avec une charge virale faible

ABBOTT, le 04 mars 2021 : Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable, et ce, sans aucun traitement antirétroviral1. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH. Ces découvertes révolutionnaires publiées aujourd’hui dans EBioMedicine ( qui fait partie de la revue The Lancet) pourraient aider les chercheurs à découvrir de nouvelles caractéristiques biologiques au sein de cette population, ce qui conduirait à des avancées dans la découverte de traitements contre le VIH — et éventuellement de vaccins. […].

Découverte d'un gène de sensibilité au virus West Nile

Institut Pasteur,, le 10 mai 1999 : L'infection par le virus West Nile, transmise à l'homme par des moustiques et qui sévit actuellement aux Etats-Unis, est généralement bénigne voire inapparente chez la majorité des personnes infectées, alors qu'elle peut, chez d'autres, déclencher des encéphalites mortelles. La constitution génétique des individus pourrait-elle expliquer ces différences de sensibilité à l'infection? C'est ce que suggèrent des chercheurs de l'Institut Pasteur, grâce à la mise en évidence chez la souris d'un gène-candidat de sensibilité à ce virus "émergent". Ce gène pourrait également expliquer les sensibilités individuelles à des virus de la même famille, également responsables de maladies mortelles chez un certain nombre de personnes infectées : dengue, fièvre jaune, encéphalite japonaise… Ce travail, à paraître dans PNAS (Proceedings of National Academy of Sciences), ouvre des perspectives prometteuses pour la mise au point de tests de diagnostic, de traitements, voire de vaccins pour lutter contre des virus qui se propagent de plus en plus, tout comme les moustiques qui les transmettent. […].

nuance

Les plus