nuance

Le traitement des patients cardiaques souffrant d’apnée du sommeil avec une thérapie par pression positive réduit la mortalité jusqu’à 38 %

« L’apnée du sommeil est une comorbidité très fréquente, aussi bien dans la maladie cardiovasculaire que dans l’insuffisance cardiaque, elle reste toutefois fréquemment non diagnostiquée et de ce fait mal traitée », a déclaré Michael Böhm, Professeur de cardiologie à l’Université de la Sarre, à Homburg, en Allemagne, et coauteur de l’analyse. « Les résultats de cette analyse soulignent l’importance que peut avoir l’identification et le traitement adéquat de cette condition, non seulement afin d’améliorer la qualité de vie, mais également la survie du patient. Il est vital que les cardiologues, en tant que communauté, fassent davantage d’efforts pour reconnaître cela et explorent les manières nous permettant d’assurer que les patients reçoivent un traitement avec dispositif respiratoire lorsqu’ils en ont besoin. »

L’analyse de plus de 4 millions de dossiers de patients souligne l’importance du diagnostic et d’un traitement efficace de cette comorbidité cardiaque fréquente

ResMed (NYSE : RMD), un pionnier et chef de file mondial en matière de médecine du sommeil et de la ventilation, a annoncé aujourd’hui les résultats d’une importante analyse de la base de données du régime légal allemand d'assurance maladie (SHI) présentée dans le cadre d’une session « Rapid Fire » lors du Congrès 2014 de l’ESC qui s’est tenu à Barcelone, en Espagne. Les résultats ont montré que la mortalité à trois ans chez les personnes souffrant d’apnée du sommeil – une comorbidité fréquente dans les maladies cardiovasculaires (MCV) et l’insuffisance cardiaque (IC) – était significativement réduite chez les patients traités avec des dispositifs à pression positive (PP) par rapport à une cohorte comparable n’ayant reçu aucun traitement PP. La mortalité a été réduite de 37,9 % chez les patients atteints de MCV (p=0,0002) et de 31,6 % chez ceux atteints d’IC (p<0>

« L’apnée du sommeil est une comorbidité très fréquente, aussi bien dans la maladie cardiovasculaire que dans l’insuffisance cardiaque, elle reste toutefois fréquemment non diagnostiquée et de ce fait mal traitée », a déclaré Michael Böhm, Professeur de cardiologie à l’Université de la Sarre, à Homburg, en Allemagne, et coauteur de l’analyse. « Les résultats de cette analyse soulignent l’importance que peut avoir l’identification et le traitement adéquat de cette condition, non seulement afin d’améliorer la qualité de vie, mais également la survie du patient. Il est vital que les cardiologues, en tant que communauté, fassent davantage d’efforts pour reconnaître cela et explorent les manières nous permettant d’assurer que les patients reçoivent un traitement avec dispositif respiratoire lorsqu’ils en ont besoin. »

L’analyse a évalué les résultats pour un total de plus de 4 millions d’individus couverts par la base de données du SHI (soit environ 5 % de la population allemande couverte par le SHI). Un groupe de patients atteints d’apnée du sommeil traités avec la thérapie PP a été choisi (4 068 patients). Le coefficient de propension a été utilisé pour définir un groupe de contrôle composé d’un nombre égal de patients atteints d’apnée du sommeil n’ayant reçu aucune thérapie PP. Les patients ont été suivis pendant trois ans après le début de leur thérapie PP, les résultats montrent que le taux de mortalité à trois ans est nettement inférieur chez les patients traités avec la thérapie PP que chez ceux du groupe n’ayant pas bénéficié de la thérapie PP (4,5 % contre 7,2 %, soit une réduction de 37,5 % ; p<0>1

Sous les feux de la rampe au Congrès 2014 de l’ESC : une voie vers un diagnostic plus simple et plus précis de l’apnée du sommeil

Une autre étude présentée au Congrès 2014 de l’ESC a mis en évidence que les patients IC atteints de troubles respiratoires du sommeil (TRS, également connus sous le nom d’apnée du sommeil) pourraient bénéficier d’un diagnostic plus précis en utilisant de manière prolongée à leur domicile le dispositif SleepMinderTM sans contact qu’en effectuant une polysomnographie unique en milieu hospitalier, qui constitue à ce jour le modèle de référence en matière de soins.2 Cette étude a également fait ressortir le risque d'erreur de diagnostic résultant d’évaluations effectuées en une nuit par rapport à seulement deux semaines d’analyse à domicile avec le SleepMinderTM.

L’IC affecte environ 15 millions de personnes en Europe et on estime qu’entre 50 et 75 % de ces patients souffriront d’apnée du sommeil sous une forme ou une autre.3,4,5 C’est la comorbidité IC la plus courante, il s’agit pourtant de l’une des moins reconnues par les cardiologues, malgré le fait qu’elle soit associée à de moins bons résultats, notamment en termes de mortalité, d’hospitalisations et de qualité de vie.6

L'équipe d'enquête a rapporté que, après une évaluation de seulement deux semaines avec le SleepMinderTM, 57 % des patients se retrouvaient systématiquement au-dessus d’un seuil nécessitant un traitement de leur TRS (AHI ≥ 15). Cette proportion est montée à 74 % chez les patients suivis pendant 12 mois. L’étude a par ailleurs découvert que le diagnostic des TRS via une seule nuit de polysomnographie en ambulatoire aboutissait fréquemment à une sous-estimation de la gravité des TRS du patient en comparaison d’une évaluation de deux semaines avec le SleepMinderTM.

ResMed en cardiologie : SERVE-HF, le plus vaste essai randomisé portant sur les troubles respiratoires du sommeil dans l’insuffisance cardiaque

Un type courant de TRS, l'apnée centrale du sommeil avec respiration de Cheyne-Stokes (CSA-CSR), peut être traitée avec succès avec la thérapie de servo-ventilation adaptative (SVA) PaceWaveTM. En 2013, ResMed a recruté le 1 325ème et dernier patient de SERVE-HF, la plus vaste étude randomisée au monde recherchant à quel degré le traitement des TRS centraux (CSA-CSR) avec la SVA PaceWaveTM est susceptible d’améliorer la survie et les résultats pour les patients atteints d'IC stable. Les résultats devraient être publiés en 2015 et pourraient amener à des évolutions importantes dans la pratique clinique en cardiologie.

Des informations, mises à jour et actualités concernant l’étude peuvent être obtenues sur le site Web consacré à l’étude SERVE-HF : www.servehf.com.

# FIN #

NOTES À L’ATTENTION DES RÉDACTEURS

À propos de ResMed

ResMed est un chef de file en matière de conception, de fabrication et de distribution de matériel médical destiné au traitement, au diagnostic et à la prise en charge des troubles respiratoires du sommeil et d'autres maladies respiratoires. Nous développons des produits novateurs dans le but d'améliorer la vie des personnes atteintes de ces maladies, et œuvrons en faveur d'une plus grande sensibilisation des patients et des professionnels de la santé autour des conséquences sanitaires potentiellement sérieuses des troubles respiratoires du sommeil non traités. Pour en savoir plus sur ResMed, rendez-vous sur www.resmed.com.

Références

1 H. Woehrle et al. Benefit of positive airway pressure (PAP) therapy in patients with sleep apnoea (SA) in Germany: a retrospective comparative cohort analysis based on a statutory health insurance (SHI) database. Congrès 2014 de l’ESC, extrait 90918 - présenté dans le cadre de la session « Rapid Fire » le 31 août 2014.

2 H. Savage et al. The Mean Apnoea Hypopnea Index as a Diagnostic Criterion For Sleep Disordered Breathing In Patients with Heart Failure. Congrès 2014 de l’ESC, extrait FP# P2758 – présenté le 31 août 2014.

3 Dickstein K et al. Eur J Heart Fail 2008;10:933-89. doi: 10.1016/j.ejheart.2008.08.005.

4 Oldenburg O, Lamp B, Faber L, Teschler H, Horstkotte D, Topfer V. Sleep-disordered breathing in patients with symptomatic heart failure: a contemporary study of prevalence in and characteristics of 700 patients. Eur J Heart Fail. 2007;9:251–257. [PubMed]

5 Schulz R, Blau A, Börgel J, Duchna HW, Fietze I, Koper I, Prenzel R, Schädlich S, Schmitt J, Tasci S, Andreas S. working group Kreislauf und Schlaf of the German Sleep Society (DGSM) Sleep apnoea in heart failure. Eur Respir J. 2007;29:1201–1205. [PubMed]

6 Javaheri. Basics of Sleep Apnoea and Heart Failure. Sleep Apnoea and CV Disease – A CardioSource Clinical Community. Disponible en ligne sur http://apnea.cardiosource.org/Basics/2013/02/Basics-of-Sleep-Apnea-and-Heart-Failure.aspx (Dernière visite en août 2014).

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

 



CONTACT:

Contacts médias
Pour de plus amples informations ou tout commentaire à propos de l’analyse SERVE-HF
ou de l’importance de la reconnaissance des TRS par les cardiologues,
veuillez contacter :
Tim Cockroft
RM Eclipse
44 207 861 2805
44 7957 325 583
tim@rmeclipse.com
ou
Odile Bigaignon
Directrice de la Cardiologie pour l'Europe
ResMed
33 426 100 245
33 6 26 38 55 58
Odile.Bigaignon@resmed.com

© 2014 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Sommeil , Mortalité , Pression , Cardiologie , Comorbidité , Vie , Survie , Qualité de vie , Maladie , Allemagne , Diagnostic , Troubles respiratoires , Personnes , Ventilation , Traduction , Base de données , Polysomnographie , Précis , Population , Actualités , Apnée , Apnée centrale du sommeil , Soins , Santé , Risque , Respiration , Assurance , Assurance maladie , Espagne , Commentaire , Médecine du sommeil , Médecine , Maladies cardiovasculaires , Langue , Jurisprudence , Index , Europe

nuance

Pratique médicale: Les +