nuance

Statlife annonce l'intégration de son test MammoRisk dans plusieurs centres d'imagerie référents

illustrationStatlife, société qui développe des solutions de prédiction de risque de pathologies pour une médecine personnalisée, annonce l'installation de MammoRisk®, son test prédictif de risque de cancer du sein, dans plusieurs sites d'imagerie référents.

Développé pour être prescrit « en routine » dans les centres de dépistage du cancer et par les médecins de ville, - radiologues, gynécologues, médecins généralistes - MammoRisk est un test de prédiction de risque du cancer du sein, qui intègre 4 facteurs de risque : l'âge de la patiente, la densité mammaire (facteur de risque majeur après l'âge [1]), les antécédents familiaux, et les antécédents de biopsie mammaire.

 

Dr Luc Rotenberg, radiologue au Centre de Radiologie Paris Ouest (RPO) Clinique Hartmann, déclare : « MammoRisk s'intègre parfaitement dans le dépistage du cancer du sein, sans bouleverser les flux de travail du radiologue. C'est un outil très utile pour communiquer avec les patientes qui sont en forte demande d'information et de recommandations sur la conduite à tenir quant à leur dépistage, comme l'a démontré l'étude Riviera* : 97% des femmes ont accepté une consultation de prédiction de leur risque. Le compte-rendu MammoRisk nous permet d'expliquer plus sereinement la notion de risque, de mettre en place un programme de suivi personnalisé chez les femmes à risque, voire d'espacer les mammographies chez les personnes à faible risque entre 40 et 50 ans. ».

Valérie Hélin, directrice des Affaires Médicales de Statlife, se réjouit : « Nous sommes très heureux de l'intérêt des médecins pour MammoRisk. Il répond à l'attente des femmes pour une information fiable et une prise en charge personnalisée de leur risque. C'est uneévolution vers l'implémentation de la médecine 4P en matière de dépistage du cancer du sein, maladie qui touche près de 54.000 femmes par an, en France ».

Les centres d'imagerie qui ont adopté MammoRisk :

  • Radiologie Paris Ouest (RPO) - Clinique Hartmann, Neuilly, Dr Luc Rotenberg
  • Centre d'Imagerie Médicale Italie (CIMI), Paris, Dr Boyer
  • Clinique privée d'Antony, Dr Viala
  • Centre d'imagerie du Gatinais, Montargis, Dr Bayou
  • Centre d'imagerie Médicale Bachaumont, Dr Sandra Canalé et Dr Richard Tuil
  • Polyclinique Bordeaux Nord, Dr Mallemouche
  • Centre d'imagerie de Maison-Alfort, Dr Ingrid Ewenczyk

 

À propos de l'étude Riviera

En octobre 2017, Statlife a annoncé les résultats de l'étude Riviera avec MammoRisk, financée par la Fondation ARC et menée par Gustave Roussy pour évaluer l'acceptabilité et la faisabilité de la mesure du risque individuel du cancer du sein chez 452 femmes de 40 à 74 ans.26 médecins de ville - médecins généralistes, gynécologues, radiologues - ont participé à l'étude Riviera.

  • 97 % des femmes acceptent une consultation de prédiction du risque de cancer du sein chez les médecins de ville.
  • 81% d'entre elles estiment mal leur risque avant la consultation, avec une majorité de surévaluation.
  • 100% des femmes ont trouvé les informations délivrées claires et ont bien compris le programme de suivi proposé. 48 heures après la consultation, le niveau d'anxiété et de stress était faible.

À propos de MammoRisk

Développé pour être prescrit en ville ou à l'hôpital, MammoRisk est un outil de prédiction de risque du cancer du sein, qui intègre 4 facteurs de risque :

- l'âge de la patiente ;

- la densité mammaire (estimée par le radiologue ou de façon automatique par le module DenSeeMammo) ;

- le nombre d'antécédents familiaux (0, 1, ou ) ;

- si la femme a eu ou non une biopsie mammaire.

Cette approche du calcul du risque a été validée à partir d'une base d'expérience appelée « cohorte prospective » composée de 350 000 femmes françaises et de 1 000 000 de femmes américaines. Les résultats du logiciel Mammorisk, présentés visuellement sous forme de graphiques, sont explicites : ils permettent une verbalisation du risque et d'être facilement partagés avec les patientes et les prescripteurs.

MammoRisk fournit un programme de suivi personnalisé pour toutes les femmes, à partir des recommandations officielles et des recommandations de l'étude clinique MyPEBS, y compris pour les patientes à haut risque avec par exemple, une histoire familiale importante, des antécédents de radiation thoracique, une hyperplasie atypique...

 

À propos de Statlife

Fondée en 2004, Statlife est une société de medtech qui développe des logiciels et solutions de prédiction de risque de pathologies pour une médecine personnalisée.

L'originalité de l'approche de Statlife réside dans l'utilisation de statistiques pour évaluer le risque, à partir d'une méthode de « data mining », appelée kNN pour « Nearest Neighbors », ou « proches voisins ». La société Statlife collabore avec le centre de lutte contre le cancer de l'Institut Gustave Roussy. http://www.stat.life/home.php

Descripteur MESH : Risque , Tumeurs du sein , Médecine , Solutions , Femmes , Médecins , Paris , Biopsie , Médecins généralistes , Travail , Statistiques , Facteurs de risque , Radiologie , Personnes , Anxiété , Maladie , Lutte , Logiciel , Italie , Hyperplasie , Histoire

nuance

Informatique médicale: Les +