nuance

Macron annonce des mesures fortes pour endiguer la 4e vague de variant delta

illustrationLundi 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé un train de mesures choc pour endiguer la 4e vague naissante de la Covid-19 portée par le variant delta. S’il a ainsi confirmé l’obligation vaccinale non seulement pour les soignants, mais aussi pour toutes les personnes au contact des plus fragiles, il a également annoncé une quasi-généralisation du pass sanitaire et la fin de la gratuité des tests PCR. La pression en faveur de la vaccination est désormais à un niveau maximum sur toute la population française de plus de 12 ans.

« Les vaccins divisent par 12 les contaminations et évitent 95 % des formes graves »

La chef de l’état a évoqué la reprise de l’épidémie à la faveur de l’émergence du variant delta après des semaines consécutives de baisse. Il a présenté la vaccination comme un atout maitre qui change la donne par rapport aux vagues précédentes.

« L’apparition du variant dit “Delta” se traduit en effet par une augmentation des contaminations partout dans le monde. Parce que ce variant est trois fois plus contagieux que la première souche, il s’engouffre dans tous les espaces non couverts par la vaccination pour y faire face. »

« … le nombre de cas va continuer de monter fortement et entraînera inévitablement des hospitalisations en hausse dès le mois d’aout. »

« Nous avons, pour faire face à cette nouvelle donne, un atout maitre qui change tout par rapport aux vagues précédentes : le vaccin. Tous les vaccins disponibles en France nous protègent solidement contre ce variant delta. Ils divisent par 12 son pouvoir de contamination et évitent 95 % des formes graves. »

« L’équation est simple : plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser, plus nous éviterons les hospitalisations et plus nous éviterons d’autres mutations du virus, peut-être plus dangereuses encore. C’est donc une nouvelle course de vitesse qui est engagée. »

Obligation vaccinale pour les personnels des établissements de santé ou en contact avec des publics fragiles

Soignants ou non les personnels des hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, établissements pour personnes en situation de handicap, mais aussi tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile devront être vaccinés avant le 15 septembre prochain.

« Dans un premier temps, pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, la vaccination sera rendue obligatoire sans attente.

Pour tous nos compatriotes concernés, ils auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. À partir du 15 septembre, des contrôles seront opérés et des sanctions seront prises. »

Le texte sur la vaccination obligatoire des soignants devrait être présenté le lundi 19 juillet en conseil des ministres avant d’être débattu le lendemain en commission à l’Assemblée nationale puis dans l’hémicycle entre le 21 et le 23 juillet, pour une adoption définitive avant la fin du mois.

Extension du pass sanitaire

Si dans un premier temps, E. Macron s’est refusé à généraliser l’obligation vaccinale pour tous, il a en revanche quasiment généralisé le pass sanitaire à toute la sphère de la vie publique ou sociale poussant ainsi le curseur de la pression vaccinale à son maximum pour toute la population française y compris les adolescents. Cette extension se fera en deux temps.

Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera nécessaire pour fréquenter des « lieux de loisirs et de culture » rassemblant plus de 50 personnes, et ce à partir de 12 ans. Début aout et sous réserve que la loi ait été promulguée, ce pass sera nécessaire pour pouvoir fréquenter un bar, un restaurant, un centre commercial, une maison de retraite, un établissement de soins et également pour monter dans le train, le bus ou l’avion pour des trajets longue distance. Ce pass est autant nécessaire pour les clients que pour les personnels des établissements.

Des sanctions pouvant aller jusqu’à la fermeture administrative pourront être prises contre les établissements qui ne respectent pas l’exigence du pass sanitaire.

Pour disposer d’un pass sanitaire valide, il faut être à même de présenter au choix un certificat de vaccination ou un test PCR négatif de moins de 48 heures ou un certificat de guérison de la Covid-19.

« Vous l’avez compris, la vaccination n’est pas tout de suite obligatoire pour tout le monde. Mais nous allons étendre au maximum le passe sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à aller vous faire vacciner. »

Des campagnes de vaccination pour les ados, les étudiants et les séniors à la rentrée. 

Emmanuel Macron a annoncé l’organisation à la rentrée dans les établissements scolaires de campagnes de « vaccination » pour les collégiens, lycéens et étudiants.

Le chef de l’état a également annoncé la mise en place d’une campagne de rappel à compter de début septembre pour les personnes vaccinées en janvier et février. On ne sait pas encore si cette campagne de rappel sera limitée aux personnes immunosénescentes ou s’il s’agit de la généralisation d’un rappel annuel de la vaccination anti-covid-19.

« Je veux m’adresser enfin à ceux qui, vaccinés les premiers, c’est-à-dire en janvier et février, verront prochainement leur taux d’anticorps baisser, leur immunité diminuer. Je veux ici les rassurer. Dès la rentrée, une campagne de rappel sera mise en place pour vous permettre de bénéficier d’une nouvelle injection selon le même système et dans les mêmes conditions que la ou les premières. Les rendez-vous pourront être pris dès les premiers jours du mois de septembre. »

Enfin le chef de l’état a annoncé que sauf prescription médicale, les tests PCR deviendraient payant à l’automne. L’état d’urgence sanitaire sera déclaré dès mardi à la Martinique et à la Réunion avec le retour du couvre-feu.

Descripteur MESH : Vaccination , Personnes , Population , Pression , Choc , Temps , Retraite , Virus , Hôpitaux , Étudiants , Vaccins , Face , Adoption , Établissements scolaires , Soins , Immunité , Restaurant , Vie , Conseil , Santé , Établissements de santé , Martinique , France , Réunion

nuance

Epidémiologie: Les +