nuance

VIH : la prophylaxie post exposition mal connue ?

Les médecins hospitaliers anglais sont peu au courant des mesures de prophylaxie après une exposition au VIH dans le cadre professionnel. Une étude révèle en effet que seulement 8 % d'entre eux connaîtraient les médicaments à utiliser conformément aux recommandations nationales.

Cette étude a été menée dans deux importants hôpitaux de Londres auprès de médecins portant le titre de "junior doctors", ce qui regroupe des médecins qui viennent de terminer leurs études mais aussi des médecins beaucoup plus expérimentés mais qui n'ont pas acquis le titre de "consultant" selon la nomenclature anglo-saxonne.

Chen et al ont évalué les connaissances de 273 "junior doctors" à l'aide d'un questionnaire. Ces médecins pratiquaient depuis 6,6 ans en moyenne. Les résultats de cette enquête sont publiés dans la revue Sexually Transmitted Infections du 22 novembre.

Une écrasante majorité (93 %) avait entendu parler de la prophylaxie post-exposition (PPE) mais seulement 76 % savaient qu'elle permettait de réduire le risque d'infection.

Cette méconnaissance est plutôt surprenante si l'on considère que 76 % des médecins qui ont répondu ont également déclaré qu'ils avaient été exposés dans leur activité à des situations où le risque de transmission du VIH était élevé.

Pour ce qui est du traitement lui-même, 43 % ne pouvaient nommer aucun des médicaments recommandés pour la PPE. Seulement 8 % étaient capables de citer les trois médicaments et 33 % savaient que le traitement devait être initié dans l'heure qui suivait l'exposition.

Dans leur discussion, les auteurs rappellent que le Département de la Santé du Royaume-Uni recommande un traitement prophylactique par zidovudine, lamivudine et indinavir en cas d'exposition professionnelle. Ce traitement devrait débuter dans l'heure qui suit l'exposition et devrait durer quatre semaines.

"Nous avons le sentiment qu'il est très important d'améliorer le degré de connaissance sur l'exposition professionnelle au VIH parmi les médecins (junior doctors) hospitaliers", écrivent Chen et ses confrères.

Source : Sex Trans Inf 2001;77:444-5.

Descripteur MESH : Infectiologie , Médecins , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Médecins hospitaliers , Exposition professionnelle , Risque , Connaissance , Hôpitaux , Indinavir , Infection , Lamivudine , Londres , Santé , Zidovudine

nuance

Recherche scientifique: Les +