nuance

Cancer et augmentation du risque de thrombo-embolique

Le risque de thrombose veineuse est plus élevé chez les patients cancéreux. Une étude néerlandaise indique qu'il serait multiplié par sept.

Blom et collaborateurs ont mené l'étude MEGA (Multiple Environmental and Genetic Assessment) auprès de 3220 personnes de 18 à 70 ans qui avaient un antécédent de thrombose veineuse des membres inférieurs ou d'embolie pulmonaire. Ces auteurs ont montré que le risque global de thrombose veineuse était multiplié par 7 chez les patients atteints de cancer (odds ratio = 6.7; IC95%= 5.2-8.6).

Plus précisément, le risque est apparu multiplié par 28 dans les cas d'hémopathies malignes (IC95% = 4.0-199.7), suivi par le cancer du poumon et les cancers gastro-intestinaux. Enfin, le risque était plus élevé dans les premiers mois après le diagnostic et en cas de métastases. L'augmentation du risque est encore plus marquée en cas de mutation du facteur V Leiden ou de mutation 20210A du gène de la prothrombine.

Source : JAMA. 2005;293:715-722.

Descripteur MESH : Risque , Thrombose , Thrombose veineuse , Patients , Mutation , Diagnostic , Embolie , Embolie pulmonaire , Hémopathies , Membres , Personnes , Poumon , Prothrombine

nuance

Recherche scientifique: Les +