nuance

Une enquête européenne décrit les difficultés du contrôle du diabète, avec d'importantes implications économiques pour les systèmes de soins de santé

AMSTERDAM, Pays-Bas, September 18 /PRNewswire/ -- Une enquête approfondie portant sur plus de 750 patients atteints de diabète de type 2 à travers l'Europe révèle que la médiocre gestion du diabète constitue un sérieux défi pour les patients individuels, ainsi qu'une charge significative pour les systèmes de soins de santé. Les résultats de l'enquête « Choose Control » discutés aujourd'hui au 43e congrès annuel de l'Association européenne de l'étude du diabète (EASD) à Amsterdam indiquent de sérieuses implications économiques résultant des difficultés des patients pour gérer leur diabète, du soin nécessaire pour traiter les problèmes de santé à long terme associés à une médiocre gestion du diabète et de l'augmentation du nombre de personnes diagnostiquées chaque année d'un diabète de type 2 en Europe.

« Il y a plus de 53 millions de personnes en Europe souffrant de diabète de type 2 et ses complications associées, notamment la cécité, l'insuffisance rénale, les problèmes nerveux et l'attaque cardiaque ; cela coûte aux systèmes de soins de santé près de 3,5 fois plus pour soigner ces personnes que les personnes n'ayant pas cette maladie(1,2) », a déclaré le professeur Eberhard Standl, président de l'Institut de recherche sur le diabète de Munich et président élu de la Fédération internationale du diabète Europe. « Les résultats de l'enquête « Choose Control » confirment le besoin d'une meilleure gestion de la maladie pour soulager les coûts énormes associés à la maladie et ses complications à long terme ».

Avec près de cinq pour cent des budgets de soins de santé à travers l'Europe dépensés pour les personnes atteintes de diabète de type 2, il est important de comprendre comment retarder la progression de la maladie ou la prévenir.(1,3,4) L'enquête « Choose Control » était destinée à confirmer le besoin d'une éducation plus soutenue sur la maladie et de bonnes stratégies de gestion/traitement.

Les principales conclusions des résultats de l'enquête montrent que plus de 75 pour cent des patients ne gérant pas de façon satisfaisante le diabète de type 2 pensent qu'ils contrôlent la maladie de façon adéquate. La moitié des patients interrogés pensent qu'ils ont un diabète « léger », tout en admettant qu'ils ne comprennent pas entièrement l'importance de la cible HbA1c comme indicateur clé du contrôle satisfaisant de la glycémie et n'ont pas conscience des complications associées à la maladie.

Le rapport « Choose Control » résume les recommandations sur la façon d'aborder le problème du diabète :

« Beaucoup de pays européens enregistreront une formidable augmentation du diabète d'ici 2025, et nous pensons qu'une meilleure éducation des patients peut éliminer beaucoup des coûts associés aux soins des personnes atteintes du diabète de type 2 », a déclaré Dr Andreas Liebl, directeur médical du Centre du diabète et du métabolisme de Bad Heilbrunn, en Allemagne. « Une gestion ferme de la glycémie, un bon contrôle glycémique et un contrôle de poids à chaque stade de la progression de la maladie sont cruciaux pour gérer celle-ci et aider à soulager la charge économique actuelle pour les systèmes de soins de santé ».

A propos du diabète

Décrit comme une « épidémie » ou « bombe à retardement », le diabète affecte actuellement environ 246 millions de personnes dans le monde entier(5) et plus de 53 millions seulement en Europe - devant augmenter à 64 millions d'ici 2025.(6) Dans pratiquement chaque société développée, le diabète est classé parmi les causes principales de cécité, d'insuffisance rénale et d'amputation des membres inférieurs, ainsi que de mort en raison de ses effets sur les maladies cardiovasculaires (70-80 pour cent des personnes atteintes de diabète meurent de maladie cardiovasculaire).(7)

A propos de l'enquête « Choose Control »

Les données inclues dans ce rapport proviennent d'une enquête commanditée par Eli Lilly and Company et coordonnée par une organisation de recherche indépendante, GfK Healthcare. L'enquête a impliqué une recherche quantitative et des entretiens qualitatifs de 787 sujets dans 5 pays (France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni). Les données ont été réunies par GfK Healthcare entre août et décembre 2006. D'autres informations sur les données peuvent être fournies sur demande. Les résultats complets de l'enquête sont disponibles sur www.idf.org.

A propos de Lilly

Lilly, l'une des premières sociétés axées sur l'innovation, développe un portefeuille croissant de produits pharmaceutiques classés parmi les premiers et meilleurs de leur catégorie, en appliquant les toutes dernières recherches effectuées dans ses propres laboratoires mondiaux et résultant de collaborations avec des organisations scientifiques de renom. Lilly, dont le siège social est situé à Indianapolis (Indiana), offre des solutions -- sous forme de médicaments et d'informations -- visant à répondre aux besoins médicaux les plus urgents à l'échelle mondiale.

A propos de la Fédération internationale du diabète

La Fédération internationale du diabète (FID) est le défenseur mondial de plus de 240 millions de personnes atteintes de diabète dans le monde entier. Elle représente 200 associations de diabète dans plus de 150 pays. La mission de la FID est de promouvoir le soin, la prévention et un remède du diabète dans le monde entier. La FID est une organisation non gouvernementale ayant des relations officielles avec l'Organisation mondiale de la santé.

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Diabète , Soins , Europe , Patients , Personnes , Santé , Association , Maladie , Éducation , Diabète de type 2 , Cécité , Glycémie , Recherche , Sociétés , Allemagne , Solutions , Organisation mondiale de la santé , Mort , Métabolisme , Membres , Maladies cardiovasculaires , Laboratoires , Indiana , France , Espagne , Conscience , Budgets

nuance

Pratique médicale: Les +