nuance

LEO Pharma dévoile une découverte capitale majeure dans la gestion du psoriasis

Cependant, il ne s'agit pasd'un nouveau médicament, mais d'un outil informatique modèle révolutionnaire destiné à aider les personnes impliquées dans l'évaluation, la planification et la mise à disposition de traitements contre le psoriasis en soins primaires, dont l'objectif est d'équilibrer les résultats optimaux et le besoin croissant de contrôle des coûts.

Cette nouvelle "arme" offre une perspective d'amélioration des résultats et d'économies budgétaires spectaculaires

Lors de la conférence EADV qui s'est tenue à Paris, LEO Pharma a dévoilé une nouvelle arme dans le cadre de sa campagne au long cours visant à améliorer la gestion du psoriasis et les résultats du traitement contre cette maladie.

Cependant, il ne s'agit pasd'un nouveau médicament, mais d'un outil informatique modèle révolutionnaire destiné à aider les personnes impliquées dans l'évaluation, la planification et la mise à disposition de traitements contre le psoriasis en soins primaires, dont l'objectif est d'équilibrer les résultats optimaux et le besoin croissant de contrôle des coûts.

Intitulée "Le psoriasis et moi", cette nouvelle ressource informatique stimule l'impact de l'utilisation d'une gamme de thérapies topiques du psoriasis sur les résultats des patients et les coûts dans un contexte de soins primaires donné par exemple chez un médecin-généraliste.

Développé en collaboration au Royaume-Uni par LEO Pharma et Amygdala Ltd, une société de recherche spécialisée dans l'économie de la santé et des résultats, "Le psoriasis et moi" a été testé par les fournisseurs de services anglais au cours des 11 derniers mois. La Société nationale de soins primaires britannique (NAPC) a déjà apporté son soutien à cette nouvelle ressource.

Cet essai a non seulement permis de révéler l'ampleur de la méconnaissance, par les fournisseurs anglais, des sommes assez considérables dépensées dans le cadre de la lutte contre le psoriasis; il a également mis en lumière la perspective concrète d'économies considérables qui pourraient atteindre des millions de Livres sterling, si des essais similaires étaient réalisés dans tout le Royaume-Uni.

"L'économie de la santé constitue un facteur de plus en plus important dans la redéfinition des services. Cependant, il est souvent considéré comme étant une question froide allant à l'encontre des droits du patient; la ressource "Le psoriasis et moi"montre que cela n'est pas toujours le cas," affirme Peter Jackson, Directeur du Développement commercial chez LEO UK.

"Ce programme a déjà montré qu'à la suite de prescriptions de traitements plus efficaces contre le psoriasis sur, par exemple, une population anglaise de soins primaires de 250.000 patients, les économies annuelles pourraient atteindre 277.000 Livres sterling. Par extrapolation, dans le cas de la population britannique dans son ensemble (soit 60 millions de personnes), les économiesannuelles potentielles pourraient atteindre 66 millions de Livres sterling."

Le programme a également bénéficié d'un retour d'information extrêmement positif de la part des cliniciens qui en ont constaté les bienfaits dans la pratique. Keith Freeman, un dermatologue britannique responsable des services dans une caisse de soins primaires et dans un hôpital public autonome, voit dans ce programme une aide particulièrement bienvenue et précieuse pour la prise de décision au plan local. "La priorité des responsables de ces services, dans le cadre du traitement contre le psoriasis, est l'obtention des meilleurs modes de soins, afin de s'assurer que les patients concernés sont traités au bon endroit au bon moment et obtiendront les meilleurs résultats possibles. Un traitement efficace en soins primaires est bénéfique pour le patient. Il signifie également que les ressources de soins secondaires peuvent être consacrées aux cas les plus appropriés. De tels outils constituent la solution d'avenir permettant d'aider les cliniciens à redéfinir les services, à optimiser les soins et à mieux contrôler les coûts."

"Le psoriasis et moi" fonctionnepar comparaison entre les entrées de données locales spécifiques- notamment la taille de la population, le temps d'attente avant orientation vers des soins secondaires, et les types et coûts des traitements actuellement utilisés, les informations-pays enregistrées et le Psoriasis Area and Severity Index (PASI 75). Cette ressource génère ensuite un rapport qui calcule les économies financières optimales pouvant être réalisées dans le cadre d'une redéfinition du service, lui-même également susceptible d'améliorer les résultats des patients grâce aux traitements les plus efficaces.

"Pendant des décennies, LEO Pharma s'est trouvé à l'avant-garde des défis de la lutte contre le psoriasis," a déclaré Kristian Hart-Hansen, Directeur de la tarification d'entreprise et de l'économie de la santé chez LEO Pharma. "Jusqu'à ce jour, ceci était du aux traitements. Désormais, alors que la majorité des pays insistent en faveur d'une évaluation technologique de la santé - Health Technology Assessment (HTA) - permettant de démontrer l'efficacité des coûts, nous voulons ajouter de la valeur à ce processus. L'idée à l'origine de "Le psoriasis et moi" provenait d'une soumission. Après le succès de l'essai au Royaume Uni, son potentiel de renforcer notre défi face à cette maladie potentiellement mortelle est particulièrement clair."

"Le psoriasis et moi" est actuellement en cours de développement en vue de son utilisation dans plusieurs pays européens. LEO Pharma envisage d'élargir le programme au cours des deux prochaines années.

À propos de LEO Pharma

LEO Pharma est l'une des premières sociétés pharmaceutiques mondiales spécialisée en dermatologie et en réanimation. La société se consacre essentiellement au développement, à la fabrication et à la vente de médicaments efficaces et sûrs pour le traitement du psoriasis et d'autres maladies cutanées, ainsi que des maladies thrombo-emboliques. LEO Pharma est une société pharmaceutique indépendante détenue à 100% par la Fondation LEO et représentée dans plus de 90 pays. LEO Pharma emploie environ 3.000 collaborateurs dans le monde dont 1.200 à Ballerup, au Danemark.

Le texte du communiqué issu dune traduction ne doit daucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue dorigine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

LEO Pharma A/SDag Holmstad, Directeur des Communications d'entreprise,dag.holmstad@leo-pharma.com+45 4494 5888; +45 7226 2353; +45 4137 1180www.leo-pharma.com

© 2008 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Psoriasis , Soins , Personnes , Informatique , Patients , Économies , Santé , Population , Livres , Économie , Soins secondaires , Lutte , Maladie , Traduction , Sociétés , Recherche , Réanimation , Temps , Orientation , Prise de décision , Paris , Danemark , Lumière , Langue , Jurisprudence , Index , Face , Essais , Dermatologie

nuance

Recherche scientifique: Les +