Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Génétique

951 résultats triés par date
affichage des articles n° 37 à 55

L’ingénierie génétique donne une chance à des anti-cancéreux prometteurs

Caducee.net, le 11 juin 2002 : Les maytansinoïdes, des agents anti-cancéreux à fort potentiel, découverts dans les années 70 mais n’ayant pas donné de résultats cliniques probants, reviennent à l’actualité grâce à une équipe de chimistes qui a fait produire par génie génétique à une bactérie l’un de ces composés, l’ansamitocine. […].

Premier lien établi entre la télomérase et une maladie génétique

Caducee.net, le 02 décembre 1999 : Des chercheurs américains viennent pour la première fois d’établir un lien entre un mauvais fonctionnement de la télomérase, enzyme qui protège les fragiles extrémités des chromosomes (télomères) lors des divisions cellulaires, et une maladie génétique. […].

Relations entre génotype et phénotype dans le cancer endocrinien multiple de type 1

Caducee.net, le 17 juin 2002 : Malgré l’étiologie génétique très diverse du cancer endocrinien multiple de type 1 (CEM1), des chercheurs du centre Anderson sur le cancer à Houston (EU) ont mis en évidence lors d’une analyse rétrospective de la littérature, des relations entre la localisation de certaines mutations sur le gène MEN1 et les phénotypes tumoraux rencontrés. […].

Parodontologie : une avancée en génétique

Caducee.net, le 01 décembre 1999 : Une équipe internationale annonce avoir identifié le gène de la maladie de Papillon-Lefèvre, une affection à transmission autosomique récessive qui se manifeste chez la plupart des malades par une kératodermie palmo-plantaire associée à une parodontite. Cette découverte génétique, couplée à d'autres avancées en biochimie, permet d’espérer dans un proche avenir des innovations en matière de prévention, de diagnostic et de traitement des parodontites. […].

Tests de prédisposition génétique aux cancers du sein et de l'ovaire : quelle influence sur le choix des patientes ?

Caducee.net, le 20 mars 2002 : Une étude belge présentée aujourd'hui à Barcelone lors de la 3° conférence européenne sur le cancer du sein (EBCC3) apporte de nouvelles indications sur l'impact des tests de prédisposition génétique au cancer du sein ou de l'ovaire. Lorsque ces tests sont en faveur d'un risque héréditaire, environ 10 % des femmes optent pour une mastectomie prophylactique dans l'année qui suit le test et presque la moitié pour une une ovariectomie. […].

Polymorphisme génétique du récepteur aux oestrogènes et susceptibilité féminine aux pathologies neurodégénératives

Caducee.net, le 15 novembre 2001 : Les femmes ayant un polymorphisme génétique non transmis du récepteur aux oestrogènes auraient, selon une équipe de recherche californienne, plus de risques de développer des pathologies cognitives ainsi que la maladie d’Alzheimer. […].

Sclérose en plaques : la génétique influence aussi la progression de la maladie

Caducee.net, le 29 novembre 2001 : Une étude réalisée auprès de familles présentant des cas de sclérose en plaques indique que les gènes influenceraient non seulement la susceptibilité de l'individu à développer la maladie mais aussi son évolution une fois qu'elle est déclarée. Toutefois, la part de la génétique paraît faible pour ce qui est des premiers symptômes. […].

La différence génétique entre l’homme et le chimpanzé serait d’ordre quantitative plutôt que qualitative

Caducee.net, le 12 avril 2002 : Avec près de 99% de gènes en communs, l’homme et la chimpanzé diffèrent cependant beaucoup en ce qui concerne leur morphologie, leur comportement et bien entendu leurs capacités intellectuelles. Une équipe de recherche internationale a mis en évidence, en comparant les profils d’expression génétique entre primates et humains dans différents organes, que les différences résidaient essentiellement dans la qualité d’expression des gènes, plus particulièrement dans le cerveau où les chercheurs se sont aperçus que les variations évolutives s’étaient précipitées. […].

Puces à ADN et informatique : les prochains outils diagnostiques de la cancérologie ?

Caducee.net, le 31 mai 2001 : L'utilisation des puces à ADN connaît un essor croissant notamment dans le domaine de la cancérologie pour le typage des tumeurs d'après leur profil génétique. En combinant l'outil informatique à la technologie des puces à ADN, des chercheurs ont mis au point un système qui permet de classer et différencier des types tumoraux difficiles à distinguer par les méthodes usuelles. […].

Un lien génétique entre la régulation du cycle circadien et le diabète de type 2

Caducee.net, le 08 décembre 2008 : Les mutations du gène produisant le récepteur 2 de la mélatonine (MT2) entraînent une élévation de la glycémie et augmentent le risque de diabète de type 2 : c’est ce que vient de découvrir l’équipe du professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et physiologie moléculaire des maladies métaboliques (CNRS/ Université Lille 2 Droit et Santé/ Institut Pasteur de Lille) et Imperial College London, en collaboration avec des équipes françaises, finlandaises et danoises. Le lien génétique entre la régulation du rythme circadien par la mélatonine et le diabète de type 2 a pu être mis en évidence grâce à une étude génétiquesur 23 000 personnes d’origine française, danoise et finlandaise. Ces résultats (confirmés par deux autres études internationales publiées simultanément) sont publiés le 7 décembre 2008 dans la revue Nature Genetics. […].

La prédisposition génétique pourrait jouer un rôle important dans le cancer du poumon

Caducee.net, le 20 décembre 2004 : Les parents au premier degré des patients qui développent un cancer du poumon seraient 2 à 3,5 fois plus exposés à ce risque. Le tabagisme joue bien sûr un rôle majeur, y compris chez les porteurs de cette prédisposition génétique, selon une étude récente parue dans le JAMA. […].

Maladie inflammatoire des intestins et cancer colorectal : pas de lien génétique commun

Caducee.net, le 26 janvier 2001 : Il avait été supposé que ces deux affections pouvaient partager une origine génétique commune. Une étude suédoise a examiné la fréquence des cancers colorectaux chez les parents directs de patients avec une maladie inflammatoire intestinale et a montré que ces parents ne présentaient pas de risque particulier. Ce résultat remet donc en cause l'hypothèse d'un lien commun entre ces deux pathologies. […].

Le polymorphisme du transporteur de la sérotonine influence le degré d’émotivité

Caducee.net, le 19 juillet 2002 : Une équipe de neurologistes du NIH dirigée par Ahmad Hariri a mis en évidence une relation entre un certain polymorphisme du gène SLC6A4, un transporteur de la sérotonine, et les niveaux d’anxiété de patients hétéro ou homozygotes pour une version tronquée du gène. Ces résultats, publiés dans la revue Science, mettent en évidence une relation entre la génétique et une fonction émotionnelle visualisée par l’IRM fonctionnelle. […].

Une maladie génétique infectieuse ?

Caducee.net, le 09 février 2009 : Serait-il possible d'attraper une maladie génétique par contamination ? En étudiant la maladie de Huntington, des chercheurs du Laboratoire d'enzymologie et biochimie structurales du CNRS, en collaboration avec l'équipe du Pr Ron Kopito de l'Université de Stanford, ont montré que la forme de la protéine huntingtine normale peut acquérir une forme anormale sans que le gène qui la code soit modifié. Ces chercheurs ont observé que des agrégats de huntingtine, caractéristiques de la maladie de Huntington, sont capables d'induire l'agrégation de la forme normale de la protéine. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Cell Biology de février 2009. […].

Un locus génétique impliqué dans la dyslexie

Caducee.net, le 21 janvier 2002 : Une équipe américano-britannique a réalisé une grande étude épidémiogénétique sur l’origine de la dyslexie en disséquant le génome de plus de 200 familles britanniques et américaines touchées par la dyslexie. Les chercheurs ont mis en évidence un locus sur le chromosome 18 par la technique de cartographie de locus contrôlant des caractères à déterminisme génétique complexe ou QTLs (quantitative-trait loci). […].

Cancer du sein : une mutation génétique permettrait de prévoir les risques de récidive

Caducee.net, le 02 mars 2000 : La découverte d'un marqueur génétique pourrait aider les médecins à prévoir les cas de récidives de cancer du sein. Des chercheurs de l'Université de Philadelphie et de Yale rapportent dans le numéro de mars de Cancer que des altérations du gène p53 (gène suppresseur de tumeur) augmentent les risques de récidive de cancer du sein. Cette découverte pourrait amener à revoir les types de traitements proposées aux femmes présentant ces mutations. […].

Prédisposition génétique au diabète de type 2

Caducee.net, le 28 mars 2005 : Un groupe de chercheurs de l'université du Texas a mis en évidence une variation génétique qui pourrait servir de marqueur de prédisposition au risque de diabète de type 2. […].

Comment la génétique influence-t-elle la structure du cerveau

Caducee.net, le 07 novembre 2001 : Une étude américano-finlandaise décrit dans la revue Nature Neuroscience comment les différences génétiques individuelles conditionnent la structure du cerveau. Les chercheurs ont réalisé des cartes de densités cérébrales très détaillées en trois dimensions qui permettent de visualiser un continuum génétique dans lequel les individus proches génétiquement parlant possèdent des similarités dans leur structure cérébrale. […].

Les plus