nuance

Le gène impliqué dans les formes familiales d'hypertension artérielle pulmonaire primitive (HTAPP) vient d'être caractérisé

Des mutations dans la séquence codante du gène BMPR2 situé sur le chromosome 2 sont responsables des cas familiaux de la maladie, révèle une étude qui paraîtra dans Nature Genetics au mois de septembre. Ce gène code pour un récepteur au TGF-β de type II. Les mutations bloqueraient la transduction du signal cellulaire médié par ce récepteur.

Cette découverte a été réalisée par K. Lane (Vanderbilt University Medical Center, Nashville), R. Machado (University of Leicester, Angleterre), M. Pauciulo (Indiana University School of Medicine, Indianapolis) et des membres de l'International Primary Pulmonary Hypertension Consortium.

Le locus de ce gène avait déjà été localisé sur la région 2q33 mais le gène a été cloné à partir de l'ADN de cas familiaux d'HTAPP. Le mode de transmission est autosomique et dominant.

Le récepteur de surface en question, encore nommé BMPR-II, fixe les molécules extracellulaires de TGF-β. Cette fixation amorce la transduction du signal qui, via l'activation de sérine/thréonine kinases, conduit à une régulation de la transcription.

Trois types de mutations ont été identifiés : décalage du cadre de lecture, mutation non-sens (codon stop) et mutations faux sens. Les décalages du cadre de lecture et les mutations non-sens conduisent à des récepteurs tronqués qui ne pourraient vraisemblablement pas atteindre la surface cellulaire ou assurer la transduction du signal. La mutation faux sens conduit à une substitution d'un acide aminé localisé dans une région fonctionnellement déterminante. Cette modification perturberait la fixation du ligand sur le récepteur.

Ces résultats n'en sont qu'au stade de la recherche fondamentale mais ils permettent désormais d'envisager un diagnostic génétique dans les familles à risque. Ceci constitue également la première étape vers le traitement de la maladie à sa source.

Source : communiqué de presse de Nature. L'article complet sera publié dans le numéro de Septembre de Nature Genetics

Descripteur MESH : Hypertension artérielle , Cardiologie , Transduction du signal , Maladie , Nature , Mutation , Lecture , Indiana , Risque , Recherche , Membres , ADN , Génétique , Diagnostic , Codon stop , Codon , Angleterre

nuance

Recherche scientifique: Les +