nuance

Enfants végan : la Belgique envisage de retirer la tutelle aux parents

illustrationEn réponse à la multiplication des cas d’hospitalisation d’enfants Végan en Belgique, le délégué aux droits de l’enfant Bernard Devos a sollicité l’avis de l’Académie Royale de médecine de Belgique sur l’impact des régimes végan sur les plus jeunes. Si elle assure que les régimes végétariens peuvent répondre aux besoins nutritionnels des enfants et des adolescents à condition d’être variés et équilibrés, elle s’oppose résolument à l’administration de régimes Végan ou végétaliens à des enfants en pleine croissance. Cet avis pour le moins tranché est loin d’être unanime et pourrait servir de fondement juridique au retrait de la tutelle des parents qui imposeraient cette « maltraitance » à leurs enfants.

Le véganisme est un régime végétarien strict qui exclut systématiquement tous les produits issus du règne animal (viande, poisson, œufs, produits laitiers…). S’il concerne 3 % des enfants en Belgique, pour l’académie royale de médecine, ce régime ne peut être suivi par un enfant sans risque majeur pour sa santé, et doit, chez l’adulte, être effectué sous suivi médical pour éviter les carences qui sont fréquemment observées. Elle évoque notamment les risques de carences en « protéines de haute valeur biologique, de vitamine B12, de vitamine D, de calcium, de fer, de zinc, d’iode et de DHA » ou même un excès de fibre par une surconsommation de légumineuses.

Pour pallier les effets de ces carences variables d’un individu à l’autre, une supplémentation en complément alimentaire est souvent nécessaire. Or pour les plus jeunes, les risques sont trop grands.


En effet, l’académie pointe du doigt les effets délétères de ces carences ou de ces déséquilibres sur des organismes en croissance rapide. Si elle affirme que seul un suivi médical étroit intégrant des prélèvements sanguins réguliers et l’administration de compléments alimentaires adaptés pourrait permettre de pallier les effets néfastes de ces régimes sur les enfants, c’est une solution qu’elle se refuse de prôner en rappelant qu’« il est anormal de devoir médicaliser un enfant né en bonne santé. »

« Ce concept d’alimentation s’apparente à une forme de traitement qu’il n’est pas éthique d’imposer à des enfants » Académie royale de médecine

Selon la RTBF, Bernard Devos souhaiterait utiliser cet avis pour motiver le retrait de la tutelle ‘à des parents qui s’obstineraient dans ce traitement qui s’apparente à une maltraitance’.

Un avis qui fait polémique

Cet avis de l’académie belge ne fait pas l’unanimité. Deux organisations américaines, l’Academy of Nutrition and Dietetics (AND) et la Physicians Committee, une association à but non lucratif américaine rassemblant plus de 12.000 médecins ont déclaré que les affirmations et conclusions clés de ce rapport n’étaient pas fondées sur des preuves scientifiques et qu’elles étaient à la fois erronées et trompeuses.

Pour elles, les régimes végétariens ‘répondent aux besoins en nutriments et favorisent une croissance normale à tous les stades du cycle de vie, y compris les besoins des femmes enceintes et allaitantes, des nourrissons, des enfants, des adolescents, des adultes et des sportifs.’ Elles fondent leur analyse sur les données d’une étude transversale qui a observé les habitudes alimentaires de plus de 70 000 personnes entre 2002 et 2007 et qui établirait que les régimes végétariens fournissent à l’organisme deux fois plus de protéines que nécessaire et des apports moyens supérieurs aux valeurs recommandées pour les vitamines B12 et D, le calcium, les acides gras oméga-3, le fer et le zinc.

Elles affirment également que les adolescents et les femmes enceintes qui suivent un régime végétarien, et notamment végan, ont une alimentation souvent plus nutritive que leurs homologues non végétariens et qu’ils sont moins susceptibles d’être en surpoids ou de devenir obèses.”

Le docteur Jérôme Bernard-Pellet, médecin nutritionniste spécialisé dans les alimentations végétarienne et végétalienne, s’insurge également contre la position de l’académie qui selon lui cite une source contraire à ses propres conclusions.

Descripteur MESH : Belgique , Parents , Croissance , Médecine , Femmes , Enfant , Régime végétarien , Femmes enceintes , Santé , Zinc , Fer , Calcium , Association , Médecins , Organismes , Personnes , Vie , Viande , Compléments alimentaires , Surpoids , Éthique , Habitudes , Habitudes alimentaires , Risque , Protéines , Acides gras , Vitamine D , Acides

nuance

Pratique médicale: Les +