nuance

Maladie bipolaire : liens entre la clinique et la génétique

Une équipe américaine de Chicago vient de mettre en évidence un lien génétique fort entre le trouble bipolaire de type II (TBII), qui se manifeste lors du syndrome maniaco dépressif, et une région du bras long du chromosome 18. Cette distinction permet de valider génétiquement parlant le TBII comme étant un sous type de la maladie bipolaire.

Le lien génétique de la maladie bipolaire (MB) a été suggéré la première fois en 1994 sur la chromosome 18. Par la suite, plusieurs loci sur ce chromosome ont été publiés étant associés au syndrome maniaco dépressif. Le locus putatif (18q21-22) est distant d’environ 50 centimorgans (cM).

Cependant, les liens génétiques entre la MB et ses différents types (I et II) qui se manifestent dans cette maladie ont été peu étudiés, surtout entre les différents cas isolés répertoriés.

Francis McMahon et ses collaborateurs du département de psychiatrie de l’université de Chicago, ont donc systématiquement analysé les relations entre les caractéristiques cliniques et le polymorphisme allélique, afin de clarifier la question du lien génétique entre la MB et les 32 marqueurs du bras long du chromosome 18 impliqués dans la maladie.

L’étude a porté sur 58 familles (nombre d’individus=506) dont les membres ont été interrogés et génotypés pour 32 marqueurs de la région 18q21-23.

Les allèles paternels ont montré une association avec un diagnostic de sous type dans la région 18q21, surtout chez les jumeaux ayant un TBII. Une corrélation pour la région 18q21-23 a également été significative parmi les familles avec au moins une paire de jumeaux affectés de TBII (TBII-TBII).

Parmi ces familles, la distance génétique entre les loci a été trouvée de 12cM contre 44 cM parmi toutes les familles.

Les auteurs concluent de cette étude que les jumeaux TBII-TBII se différencient aussi bien dans les familles montrant un lien génétique sur le chromosome 18 que parmi les familles sans lien. Les familles possédant des jumeaux affectés par un TBII possèdent un lien génétique étroit. Ces découvertes, selon leurs auteurs, indiquent une évidence d’un lien génétique entre la maladie bipolaire et le chromosome 18, et valident la caractérisation génétique de la forme II du trouble bipolaire.

Source : Arch Gen Psychiatry 2001;58:1025-31.

Descripteur MESH : Comportement , Génétique , Maladie , Bras , Chicago , Syndrome , Trouble bipolaire , Jumeaux , Allèles , Association , Diagnostic , Membres , Psychiatrie

nuance

Recherche scientifique: Les +