nuance

Le principal institut Néerlandais alloue 150 millions d'euros aux projets R&D pour le diagnostic et le traitement précoce des maladies

EINDHOVEN, Pays-Bas, April 1 /PRNewswire/ -- Le Centre pour la médecine moléculaire translationnelle (CTMM)- un partenariat néerlandais entre le secteur public et le secteur privé commis à la recherche et au développement des nouvelles techniques pour le diagnostic et le traitement des maladies graves- a annoncé aujourd'hui que neuf projets bénéficieront des fonds de recherche d'une valeur de 150 millions d'euros. Les centres hospitaliers universitaires, un large spectre de petites et moyennes entreprises, les principales entreprises leaders dont Philips et Organon (une extension de Schering-Plough), et le gouvernement néerlandais figurent au nombre des parties concernées.

Un montant total, d'une valeur de 150 millions d'euros sera alloué à la recherche sur les maladies cardiovasculaires les plus récurrentes aux Pays-Bas, notamment le cancer et les maladies neurodégénératives (maladie d'Alzheimer). Ces trois types de maladies ont le plus grand impact sur des personnes à travers l'Europe. Les fonds sont fournis par les industries, les universités et le gouvernement néerlandais. La recherche met un accent particulier sur les aspects « translationnels » de la médecine moléculaire, de sorte que les résultats puissent être appliqués le plus rapidement possible au traitement effectif des malades.

« Ces projets R&D sont innovants au plus haut point et répondent à certains des défis les plus accrus de la médecine moderne, dont la recherche des meilleures méthodes en vue du diagnostic et le traitement précoce des maladies telles que l'insuffisance cardiaque, le diabète, l'arythmie cardiaque, la leucémie, la maladie d'Alzheimer et les différents types de cancer. Grâce à l'expérience conjointe des chercheurs scientifiques néerlandais et des groupes R&D dans les principales industries, petites et moyennes entreprises, nous pouvons caresser l'espoir d'aboutir à des avancées scientifiques significatives, ayant non seulement des conséquences cliniques importantes, mais aussi économiques, » a déclaré le professeur Dr Rob Rebemann, président du comité scientifique consultatif international de la CTMM.

« La CTMM s'est révélée un mécanisme efficace pour la mise en place des partenariats entre les cliniciens, le monde universitaire et les entreprises, afin de résoudre les principaux problèmes de santé des populations des Pays-Bas et du monde de façon générale » selon Hans Hoogervorst, ex-ministre néerlandais de la Santé et président actuel du Comité de supervision de la CTMM.

Les projets CTMM sélectionnés mettent un accent particulier sur la médecine moléculaire, dont le but est de comprendre le mode d'évolution des maladies au niveau des molécules et des cellules. Nombre de ces projets cherchent à identifier ce qui est convenu d'appeler « Biomarqueurs », notamment la présence des protéines anormales dans le sang, visibles parfois longtemps avant que le patient ne manifeste les symptômes. La médecine moléculaire peut donc permettre le diagnostic et le traitement à un stade plus précoce que le diagnostic basé sur les symptômes.

Étant donné que le traitement d'une maladie à ses débuts exige généralement peu d'interventions agressives, cette approche pourrait déboucher sur un nombre réduit d'effets secondaires, sur de meilleurs résultats pour le patient et sur une utilisation plus efficace des services de santé.

En fin d'année 2008, la CTMM lancera un autre appel pour des propositions de projets.

À propos de la CTMM

La CTMM (le Centre pour la médecine moléculaire translationnelle) est un partenariat néerlandais public-privé pour le développement des technologies dans le domaine de la médecine moléculaire pour le diagnostic et le traitement précoce et personnalisé de l'oncologie, des maladies cardiovasculaires et neurodégénératives- les quatre principales maladies à l'origine de la mortalité et la détérioration de la qualité de vie en Europe. La CTMM opère en accueillant, évaluant et finançant des projets dans plusieurs domaines qui exigent une participation active des universités et des industries basées aux Pays-Bas. Tous les projets CTMM sont évalués par un Comité consultatif international indépendant et approuvés par un comité de supervision, sur la base de leurs potentialités significatives à traduire les moyens scientifiques en pratique clinique. La CTMM est financée par le gouvernement, les universités et les industries néerlandaises, à hauteur de (50%), (25%), (25%), respectivement. Pour en savoir plus, consultez le site Internethttp://www.ctmm.nl.

Pour des informations générales, connectez-vous sur le site http://www.ctmm.nl.

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Diagnostic , Recherche , Médecine , Médecine moléculaire , Centres hospitaliers universitaires , Secteur public , Santé , Maladie , Maladie d'Alzheimer , Maladies cardiovasculaires , Europe , Universités , Maladies neurodégénératives , Gouvernement , Méthodes , Mortalité , Protéines , Qualité de vie , Diabète , Sang , Cellules , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +