nuance

Les chercheurs néerlandais et américains travaillent désormais de concert au développement d'un vaccin contre le paludisme

LEYDE, Pays-Bas, January 16 /PRNewswire/ -- Top Institute Pharma a annoncé aujourd'hui le lancement d'un projet de recherche très prometteur ayant pour objectif le développement d'un vaccin contre le paludisme. Ce projet TI Pharma s'inscrit dans la continuation de découvertes importantes réalisées lors de précédentes études. Ce projet a pour objectif le développement d'un vaccin très protecteur qui permettrait de sauver des millions de vies dans les pays émergents et tout particulièrement celles de bébés et d'enfants. Aucun vaccin contre le paludisme n'est actuellement disponible sur le marché et ce, malgré plusieurs décennies de recherche. De nombreux médicaments ont été développés dans le but de traiter les cas de paludisme. Cependant, un nombre de plus en plus important de parasites résistants aux médicaments et de moustiques résistants aux insecticides viennent encore compliquer la tâche des chercheurs. C'est pourquoi, il devient très urgent de trouver un vaccin efficace contre cette maladie. Les Nations Unies reconnaissent cette urgence et ont fait de la lutte contre le paludisme un « objectif du Millénaire » d'ici 2015.

Le projet TI Pharma dispose d'un budget de 16 millions d'euros (23,6 millions USD) répartis sur 4 ans et sera mis en oeuvre par un consortium comprenant la société de biotechnologie américaine Sanaria Inc. basée à Rockville, dans le Maryland, le Centre médical de l'Université Radboud de Nimègue et le Centre médical de l'Université de Leyde. Sanaria Inc. se consacre exclusivement à la production d'un vaccin contre le paludisme.

Le paludisme est l'une des infections les plus répandues dans les régions tropicales et subtropicales. La maladie est provoquée par les parasites protozoaires du gène Plasmodium transmis par le moustique. Chaque année, le paludisme touche plus de 300 millions de personnes et fait au moins 1 million de victimes, principalement dans les pays émergents. L'infection par le Plasmodium falciparum génère la forme la plus meurtrière de la maladie et est responsable pour la majorité des décès.

Stephen Hoffman, PDG de Sanaria Inc. explique : « Les humains sont infectés lorsque les parasites du paludisme sont transmis par la piqûre des moustiques porteurs. La maladie est le résultat de la croissance de ce parasite dans le sang. Le premier candidat-vaccin de Sanaria se compose de parasites traités par radiations qui sont donc incapables de provoquer la maladie mais permettent de générer un degré élevé de protection de longue durée contre le paludisme chez le receveur. »

Selon le professeur Robert Sauerwein du Centre médical de l'Université Radboud de Nimègue et principal chercheur et coordinateur de ce projet, les méthodes utilisées par Sanaria pour la production du vaccin reposent sur des avancées technologiques exceptionnelles. Les tests cliniques auront lieu à Nimègue, aux Pays-Bas. Le professeur Sauerwein déclare : « La recherche menée conjointement par les groupes des Centres médicaux de l'Université Radboud de Nimègue et de l'Université de Leyde (sous la direction du Dr. Chris Janse) permettra la création d'un nouvel outil puissant capable de rendre ces parasites inoffensifs ou pour le moins, moins forts. Au lieu d'affaiblir les parasites au moyen de radiations, nous souhaitons les affaiblir en les modifiant génétiquement pour parvenir à un même résultat : une protection efficace des humains contre le paludisme. »

Mr Daan Crommelin, directeur scientifique de TI Pharma est convaincu que ce projet fera la différence. Il explique : « Un vaccin efficace contre le paludisme est crucial pour des millions de personnes dans les pays émergents et tout particulièrement pour les bébés et les enfants. C'est pour cette raison que ce projet revêt une importance primordiale et repose sur le programme Priority Medicines de l'OMS, programme dans lequel le paludisme constitue une priorité absolue. Cette coopération unique entre une société de pointe telle que Sanaria Inc. et deux excellents centres médicaux néerlandais, tous deux leaders dans ce domaine, ne peut que mener à des avancées importantes dans la lutte contre le paludisme. »

A propos de Sanaria

Sanaria Inc. a été fondée en 2003. La mission de la société est de développer et de commercialiser un vaccin sporozoïte contre le Plasmodium falciparum, le parasite responsable de plus de 95 pour cent des maladies graves et des décès liés au paludisme à l'échelle mondiale, et le parasite du paludisme pour lequel la résistance aux médicaments est la plus importante. Sanaria est venue à bout des obstacles réglementaires et technologiques initiaux et a lancé une usine de fabrication avec l'aide du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (Institut national des allergies et maladies infectieuses des Etats-Unis), le U.S. Army Military Infectious Diseases Research Program (programme de recherche sur les maladies infectieuses de l'armée américaine), de l'Institute for OneWorld Health et de l'initiative « PATH Malaria Vaccine Initiative ». Sanaria est basée à Rockville, dans le Maryland. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site http://www.sanaria.com.

A propos de TI Pharma

Au sein de TI Pharma, des consortiums d'équipes de recherche industrielle et universitaire mènent des projets de recherche interdisciplinaires et révolutionnaires qui cadrent parfaitement avec le programme Priority Medicines de l'OMS. Chaque année, le gouvernement néerlandais finance Top Institute Pharma à raison de 30 millions d'euros. L'industrie pharmaceutique et le milieu universitaire fournissent chacun une contribution supplémentaire de 15 millions d'euros par année. TI Pharma se forge une réputation de leader international en matière d'éducation, de formation et de recherche (bio)pharmaceutique. Les étudiants de TI Pharma apprennent à comprendre les subtilités inhérentes à l'ensemble du processus de recherche et de développement des médicaments. Allez à l'adresse http://www.tipharma.com.

A propos du Centre médical de l'Université Radboud de Nimègue

Le Centre médical de l'Université Radboud de Nimègue (http://www.umcn.nl) est un centre académique très réputé, spécialisé dans les sciences médicales et les soins de santé. La spécialisation joue un rôle primordial au sein de notre organisation. Elle permet, en effet, de connecter recherche, éducation et soins des patients. Les 8 500 membres de notre personnel et 3 000 étudiants sont ambitieux et se sont engagés à révolutionner l'avenir des soins de santé et des sciences médicales, sous la devise « Animé par la connaissance, rendu possible par les individus. »

A propos du Centre médical de l'Université de Leyde

Le Centre médical de l'Université de Leyde (LUMC) est fortement engagé dans les recherches et l'innovation liées au progrès en matière de soins de santé. Il attache une importance particulière à la recherche translationnelle , dans le but d'accélérer la progression des résultats du laboratoire vers l'application clinique puis le marché. LUMC a la réputation d'être un institut d'avant-garde, au niveau national aussi bien qu'international. Consultez le http://www.lumc.nl

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Paludisme , Recherche , Parasites , Insecticides , Nations Unies , Maladie , Soins , Santé , Personnes , Maryland , Sang , Rôle , Membres , Plasmodium , Patients , Spécialisation , Vaccine , Biotechnologie , Lutte , Joue , Infection , Industrie , Gouvernement , Étudiants , Éducation , Croissance , Coopération

nuance

Médicaments: Les +