nuance

Une meilleure santé est-elle synonyme d'une plus grande richesse?

COPENHAGUE et TALLINN, June 24 /PRNewswire/ -- Nous savons depuis longtemps déjà que le fait d'avoir de meilleures ressources financières permet d'effectuer de meilleurs choix en matière de santé. Toutefois, l'inverse est-il également vrai? Une meilleure santé est-elle synonyme d'une plus grande richesse à l'échelle individuelle et nationale ?

Cette semaine (du 25 au 27 juin), des ministres de la santé, des experts internationaux et plus de 500 délégués provenant des 53 pays (1) de la région européenne de l'OMS se réuniront à Tallinn à l'occasion de la Conférence ministérielle européenne de l'OMS sur les systèmes de santé : « Systèmes de santé, santé et richesse » (Health Systems, Health and Wealth) afin de discuter d'un nouveau concept pour les systèmes de santé. Ils examineront les preuves existantes portant sur la relation entre la santé et la richesse.

Des études menées au sein de la région européenne de l'OMS montrent que l'augmentation de l'espérance de vie est visiblement liée à l'amélioration de la situation économique. Entre 1970 et 2003, dans la partie occidentale de la région, l'augmentation de l'espérance de vie « valait » entre 29 et 38 % de produit intérieur brut (PIB) et dépassait considérablement les dépenses de chaque pays en matière de santé. Dans la partie orientale de la région, la relation est encore plus évidente : entre 1990 et 2003, les pays qui ont connu une diminution de l'espérance de vie ont également subi une dégradation du niveau de vie allant de 16 à 31 %, tandis que ceux qui ont connu une augmentation de l'espérance de vie ont enregistré des revenus de 12 à 31 % du PIB.

Une étude allemande effectuée entre 1995 et 2005 a permis de démontrer qu'une augmentation de 10 % de la satisfaction en matière de santé entraînait une amélioration du taux-horaire des femmes allant de 0,14 à 0,47 %, et une amélioration du taux-horaire des hommes allant de 0,09 à 0,88 %. Un sondage mené entre 1960 et 2000 auprès de 26 pays prospères et publié en 2006 a permis de démontrer qu'une diminution de 10 % de la mortalité cardiovasculaire était associée à une augmentation d'un point de pourcentage de la croissance annuelle du revenu par habitant. Dans une étude récente menée par la Fédération de Russie, il a été démontré qu'une bonne santé (à l'opposé d'une santé moins bonne) améliorait les salaires de 22 % pour les femmes, et de 18 % pour les hommes.

Trois rapports portant sur le fardeau économique d'une mauvaise santé et sur la manière dont les systèmes de santé fonctionnels peuvent contribuer à créer des sociétés plus riches seront discutés lors de la Conférence de Tallinn :

Ces rapports sont disponibles sur le site Web de la Conférence (http://www.euro.who.int/healthsystems2008).

« La santé est un excellent indicateur de la croissance économique entraînée par une augmentation des économies, des investissements dans le capital humain, la participation au marché du travail, l'augmentation de la productivité et ainsi de suite, autant de facteurs qui incitent fortement à investir dans les systèmes de santé », a déclaré le Dr Marc Danzon, directeur régional de l'OMS pour l'Europe.

« Cependant, si les ministres de la santé souhaitent remporter le débat en matière d'investissement, ils doivent démontrer que le système de santé utilise réellement ses ressources de manière efficace. Les gouvernements sont confrontés à des choix difficiles en ce qui concerne l'attribution des ressources. Pourtant, bien qu'ils soient souvent prêts à investir dans certains éléments de leur infrastructure nationale physique et humaine, par exemple les systèmes de transports et d'éducation, on remarque qu'ils sont moins disposés à investir dans leur plus importante ressource, soit la santé de la population », a-t-il ajouté.

Une nouvelle charte de l'OMS concernant les systèmes de santé devrait être signée le vendredi 27 juin

La reconnaissance à plus grande échelle du lien direct existant entre les systèmes de santé et les résultats économiques, aux niveaux individuel et national, place le statut de la santé parmi les principaux indicateurs du potentiel économique d'un pays. Afin de bénéficier au maximum de cette compréhension, les 53 États européens membres de l'OMS rassemblés à Tallinn devraient signer une nouvelle charte sur les systèmes de santé. L'objectif de cette charte sera de renforcer l'argument selon lequel l'argent dépensé dans les systèmes de santé, lorsque ceux-ci sont rentables et appropriés, constitue un bon investissement et peut entraîner des avantages pour la santé, la richesse et le bien-être des populations.

Webdiffusion

La Conférence de Tallinn sera enregistrée et diffusée sur le Web. Une série de programmes sera publiée dans la section multimédia du site Web officiel de la Conférence afin de souligner les principales questions discutées lors des séances plénières et parallèles. Chaque jour, l'OMS publiera des bulletins de nouvelles et mènera une série d'entrevues vidéo. Le site Web de la Conférence (http://www.euro.who.int/healthsystems2008) proposera un lien vers le site multimédia, auquel il est également possible d'accéder directement (http://www.whoconference2008.org).

Pour les journalistes, de plus amples renseignements, y compris le programme de presse, sont disponibles sur le site Web de la Conférence (http://www.euro.who.int/healthsystems2008).

(1) Les États membres de la région européenne de l'OMS sont : Albanie, Allemagne, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Bélarus, Belgique, Bosnie et Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Ex-République yougoslave de Macédoine, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Israël, Italie, Kazakhstan, Kirghizistan, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Ouzbékistan, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Fédération de Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Tadjikistan, Turkménistan, Turquie et Ukraine.

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Santé , Savons , Vie , Espérance de vie , Membres , Multimédia , Hommes , Russie , Croissance , République tchèque , Luxembourg , Moldavie , Monaco , Monténégro , Ukraine , Norvège , Physique , Pologne , Population , Turquie , Portugal , Programmes , Sociétés , Revenu , Roumanie , Turkménistan , Saint Marin , Travail , Transports , Tadjikistan , Serbie , Slovaquie , Slovénie , Suisse , Estonie , Andorre , Argent , Arménie , Autriche , Azerbaïdjan , Belgique , Bulgarie , Chypre , Croatie , Danemark , Économies , Éducation , Éléments , Espagne , Malte

nuance

Epidémiologie: Les +