nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Cerveau

671 résultats triés par date
affichage des articles n° 55 à 73

L’ARN pointé du doigt dans les maladies à prions

Caducee.net, le 16 octobre 2003 : L’ARN pourrait faciliter la conversion des protéines prions normales en protéines prions pathogènes, indique un article dans la revue Nature cette semaine. Un deuxième compte rendu décrit comment les particules de prion infectieux peuvent pénétrer dans le cerveau. Ces deux résultats devraient faciliter la compréhension des mécanismes qui conditionnent la survenue des maladies à prions. […].

Pour l’amélioration de la qualité de vie des patients souffrant de tumeurs au cerveau

Caducee.net, le 24 octobre 2000 : Des méthodes standardisées ont été utilisées afin d’identifier les problèmes neurologiques et psychiatriques, peu de temps après le diagnostic, de patients adultes souffrant de tumeurs au cerveau, ouvrant la voie à l’amélioration de certains problèmes affectant la qualité de vie de ces patients. […].

Une nouvelle étude de D3 met en lumière une approche novatrice pour s’attaquer à l’obésité

Businesswire, le 04 juillet 2011 : L’étude publiée aujourd’hui dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences indique pour la première fois que des signaux endocannabinoïdes dans l’intestin jouent un rôle important dans la régulation de l’absorption des graisses. On a longtemps pensé que les signaux étaient limités aux récepteurs dans le cerveau. […].

Spinal Modulation termine le recrutement pour son essai phare pivot aux États-Unis, visant à évaluer le système neurostimulateur Axium pour la douleur chronique

Spinal Modulation, Inc., le 02 décembre 2014 : Le système Axium est une forme ciblée de stimulation de la moelle épinière (« spinal cord stimulation » ou SCS), qui fait intervenir un dispositif médical implantable pour administrer de légères impulsions électriques qui masquent ou interrompent les signaux de la douleur quand ceux-ci se propagent de la périphérie vers le cerveau. Contrairement aux dispositifs SCS traditionnels, le système Axium ne vise que le ganglion sacré (« dorsal root ganglion » ou DRG), une structure de neurones située au sein de la colonne vertébrale dont le rôle essentiel a été démontré dans le développement et l'entretien de la douleur chronique1. […].

Action anti-dépressive du tabac

Caducee.net, le 19 septembre 2001 : Selon une étude publiée dans les Archives of General Psychiatry, le tabac agirait au niveau du cerveau de la même façon que les anti-dépresseurs, ce qui expliquerait le taux important de fumeurs parmi les personnes dépressives et également la difficulté de celles-ci à ‘décrocher’ de la cigarette. […].

illustration

Une immunothérapie utilisée dans le traitement de certains cancers pourrait permettre de contrôler des infections chroniques

CHU DE TOULOUSE, le 06 mai 2019 : L’administration d'un anticorps monoclonal humain de type immunoglobine G4, le Nivolumab, a permis de contrôler l’infection d’une personne atteinte d’une maladie infectieuse grave du cerveau (la leuco — encéphalopathie multifocale progressive) ; une découverte qui ouvre une nouvelle perspective de traitement pour cette pathologie. Ces travaux* ont été publiés dans le New England Journal of Medicine par une équipe de médecins du CHU de Toulouse et de chercheurs de l’INSERM et de l’université Toulouse III – Paul Sabatier du Centre de physiopathologie Toulouse Purpan. […].

Chocolat, TEP et conduites addictives

Caducee.net, le 29 août 2001 : Des chercheurs canadiens et américains ont utilisé la tomographie à émission de positons (TEP) pour identifier les zones du cerveau activées lors de la consommation de chocolat. Ils publient leurs résultats dans la revue Brain. D'après eux, cette approche permet de mieux cerner les régions cérébrales impliquées dans les comportements addictifs et les troubles de l'alimentation. […].

Une étude nationale danoise ne montre pas d'association entre les téléphones cellulaires et le risque de cancer

Caducee.net, le 07 février 2001 : Cette étude a porté sur plus de 400.000 utilisateurs Danois de téléphones cellulaires. L'incidence des cancers dans cette série de sujets a été comparée à celle de la population générale. Cette première étude réalisée sur une toute une population ne montre pas d'association entre l'utilisation de ces téléphones et le risque de leucémie, tumeur du cerveau, des glandes salivaires ou d'autres cancers. […].

Le cholestérol est nécessaire à la synaptogénèse dans le système nerveux central

Caducee.net, le 09 novembre 2001 : C’est tout du moins les conclusions d’une étude franco-allemande qui paraît dans la revue Science aujourd’hui. Selon les chercheurs, ce serait le cholestérol produit par les cellules gliales du cerveau qui en se fixant sur le récepteur de l’apolipoprotéine E des neurones, permettrait de limiter le développement des synapses fonctionnelles entre les neurones. […].

Les bases cérébrales de l’expérience consciente du mouvement

CNRS, le 01 décembre 2003 : Certaines régions du cerveau sont importantes pour accomplir un mouvement et pour son apprentissage. Cela pose aux chercheurs la question de savoir comment nous devenons conscients de nos propres mouvements. C’est le but de l’expérience menée par l’équipe de neuropsychologie d’Angela Sirigu à l’Institut des sciences cognitives (CNRS – université de Lyon 1) en collaboration avec un médecin de l’hôpital neurologique de Lyon et des chercheurs italiens et anglais. Les auteurs concluent dans la revue Nature Neuroscience de janvier 2004 qu’une région spécifique, le cortex pariétal, est impliquée dans l’accès à la conscience de nos propres mouvements. […].

Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen de la série Neurosciences : "Macro-rôles pour microARNs dans la vie et la mort des neurones"

Businesswire, le 23 avril 2009 : La découverte de micro ARN, déjà saluée par le Prix Nobel de médecine remis à Andrew Z. Fire et Craig C. Mello en 2006, a dévoilé une facette spectaculaire des mécanismes réglant l'expression des gènes. Bien que les micro-ARN s’expriment abondamment dans le cerveau, leurs multiples fonctions dans le système nerveux sont peu connues. Mais plusieurs découvertes surprenantes montrent leur rôle régulateur du phénotype neuronal ou sur la formation et la plasticité des synapses. Il semble également que leur dysfonctionnement puisse contribuer de façon significative à la pathogenèse de troubles neurodégénératifs comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson. Ce domaine de recherche offre des perspectives prometteuses pour une meilleure compréhension des processus de développement normal et du fonctionnement du système nerveux. Il devrait fournir de nouveaux éclairages sur les mécanismes moléculaires à l’œuvre dans la pathologie cérébrale et, notamment, permettre de mieux comprendre les formes sporadiques d’affections comme la maladie d’Alzheimer et ouvrir la voie à de nouveaux diagnostics et thérapies. Une meilleure compréhension de cette nouvelle branche de la biologie moléculaire est cruciale pour l’ensemble des neurosciences, sur le plan fondamental et clinique. […].

Une nouvelle piste thérapeutique pour traiter la maladie d'Alzheimer

Caducee.net, le 09 février 2009 : Le laboratoire Apoptose, cancer et développement (CNRS/Université Lyon 1/Centre anticancéreux L.Berard) et le Buck Institute for Age research, aux Etats-Unis, ont découvert une molécule capable de se fixer au récepteur membranaire neuronal impliqué dans la maladie d'Alzheimer. Son injection conduit chez la souris atteinte d'Alzheimer à une perte des plaques amyloides, dont la présence dans le cerveau est caractéristique de la maladie, et à un rétablissement des capacités cognitives perdues. Ces travaux, publiés dans la revue Cell death and differentiation, ont fait l'objet d'un brevet CNRS/Buck Institute et une licence a été cédée à une entreprise américaine pour développer un mimétique de la molécule comme médicament contre la maladie d'Alzheimer. […].

Repousse du nerf optique stimulée par une lésion du cristallin chez le rat adulte

Caducee.net, le 10 décembre 2001 : Une étude allemande publiée dans la revue Experimental Neurology décrit chez le rat à qui on a sectionné le nerf optique, puis ressuturé les extrémités et enfin fait une lésion du cristallin, une repousse nerveuse de près de 15 mm à partir de la lésion, et qui s’est connectée dans le cerveau apparemment de manière fonctionnelle. La stimulation des cellules ganglionnaires de la rétine par le cristallin endommagé semblerait être suffisant pour induire la croissance des cônes qui passeraient outre l’action des inhibiteurs de croissance cellulaire. […].

Un inhibiteur de protéases aurait un rôle dans la maladie d’Alzheimer

Caducee.net, le 05 décembre 2000 : Des chercheurs de l’Université de Californie ont découvert que la protéine alpha 1-antichymotrypsine, un inhibiteur de protéases, peut doubler dans le cerveau de la souris, l’accumulation des plaques amyloïdes semblables à celles retrouvées dans la maladie d’Alzheimer, suggérant une nouvelle cible thérapeutique chez l’homme. Ces résultats sont parus dans l’American Journal of Pathology. […].

Un facteur de croissance pour stimuler la formation de nouveaux neurones

Caducee.net, le 03 septembre 2001 : Des équipes américaines rapportent avoir réussi à induire la formation de nouveaux neurones en exposant le cerveau à un facteur de croissance. Bien que réalisée sur des cerveaux de rats, cette approche pourrait à terme s'appliquer au remplacement des neurones endommagés suite à une maladie ou a une blessure. […].

Données préliminaires venant appuyer le test d’investigation sur les anticorps anti-JCV publiées dans les Annals of Neurology (Annales de neurologie)

Businesswire, le 24 août 2010 : La détection des anticorps anti-JCV peut permettre de segmenter les patients dans différents groupes en fonction du risque élevé ou faible de développer une leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP), infection rare mais grave du cerveau. Pour développer une LEMP, on estime que le patient doit présenter une convergence des facteurs viraux et environnementaux, l’un étant positif pour les anticorps anti-JCV. L’article décrit le développement et les efforts de validation fournis à ce jour, ainsi que les découvertes préliminaires relatives à la prévalence des anticorps anti-JCV chez les patients atteints de sclérose en plaque (SEP), et participant à l’étude sur la sécurité de redosage et traitement par TYSABRI (STRATA). Des échantillons de plasma et de sérum, prélevés sur 17 patients traités par TYSABRI et diagnostiqués ensuite avec une LEMP, ont également été analysés. Ces données ont révélé que les 17 patients étaient positifs pour les anticorps anti-JCV avant l’apparition de la LEMP. […].

De nouveaux neurones sont créés après un accident vasculaire cérébral

Caducee.net, le 05 août 2002 : Des travaux récents viennent de démontrer que le cerveau adulte est capable d’utiliser des cellules précurseurs endogènes pour remplacer les cellules endommagées après un accident vasculaire cérébral (AVC). La stimulation de ce processus pourrait être une voie de recherche dans le traitement des AVC chez l’homme. […].

Alimentation et Performances Intellectuelles

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Un solide petit-déjeuner est indispensable! En classe, au travail, si vous souhaitez que votre cerveau soit au sommet de sa forme, accordez-vous le temps d’un petit-déjeuner avant de partir le matin. Les résultats des recherches scientifiques montrent que vous serez au mieux de votre forme intellectuelle et physique pour apprendre, vous remémorer, ou gérer des informations complexes, voire faire face aux défis qui vous seront proposés. […].

nuance

Les plus