nuance

Intellect Neurosciences, Inc. obtient un brevet européen crucial concernant un traitement d'immunisation passive à la maladie d'Alzheimer par anticorps monoclonaux

NEW YORK, July 31 /PRNewswire/ -- Intellect Neurosciences, Inc. (OTC Bulletin Board : ILNS) a annoncé aujourd'hui qu'elle a obtenu un brevet européen concernant la plate-forme d'anticorps monoclonaux ANTISENILIN(R) développée par la société pour traiter la maladie d'Alzheimer. Les droits du brevet délivré couvrent les anticorps « spécifiques d'extrémité franche » ANTISENILIN(R) qui se lient à la bêta-amyloïde et l'utilisation de ces anticorps pour la prévention ou l'inhibition de la progression de la maladie d'Alzheimer. Cette technologie est conçue pour favoriser l'élimination de la bêta-amyloïde qui s'accumule pour atteindre des concentrations toxiques dans le cerveau des patients atteints de la maladie d'Alzheimer tout en réduisant les effets indésirables potentiels. Il est important de noter que ces médicaments évitent de se lier et donc d'interférer potentiellement avec les fonctions de la protéine précurseur amyloïde qui est un important régulateur physiologique du corps et qui est impliquée dans le contrôle de fonctions cérébrales essentielles ainsi que dans la coagulation sanguine. La société a récemment divulgué qu'elle a accordé une licence à redevance à Wyeth and Elan Pharma International Ltd. concernant les brevets et les applications de brevet liées aux anticorps et aux méthodes de traitement de la maladie d'Alzheimer, notamment le Bapineuzumab, qui fait actuellement l'objet d'essais cliniques de phase 3. La société conserve la capacité d'accorder d'autres licences pour sa technologie d'anticorps monoclonaux ANTISENILIN(R) inventée par le Dr Daniel Chain, président et directeur général de la société. Des brevets ANTISENILIN(R) ont déjà été délivrés en Chine, au Japon et dans d'autres pays.

Dr Chain a commenté : « La délivrance du brevet européen représente une étape importante de notre stratégie, qui consiste à exploiter l'ensemble de nos brevets sur les anticorps monoclonaux en accordant des licences à plusieurs importantes sociétés pharmaceutiques ayant des candidats-médicaments en phase de développement clinique. La délivrance du brevet déclenche un paiement clé en vertu du contrat qui nous lie à Wyeth et Elan et elle nous donne la possibilité de recevoir des redevances sur la base du chiffre d'affaires européen, en plus du Japon et d'autres pays. On estime que le marché européen est l'un des plus vastes marchés hors États-Unis, représentant plus de six millions de personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer. » Dr Chain a ajouté : « Pendant ce temps, Intellect poursuit le développement préclinique de son candidat-médicament, l'IN-N01, que nous concevons avec pour objectif de réduire son potentiel d'inflammation du cerveau et donc de pouvoir augmenter la fréquence et la dose d'administration. L'efficacité de notre stratégie devra au final être testée au cours d'essais cliniques avec des patients. »

« La découverte prophétique du Dr Chain ainsi que son travail de pionnier dans le domaine des anticorps monoclonaux pour le traitement de la maladie d'Alzheimer ont contribué de manière considérable au développement d'une nouvelle classe de produits thérapeutiques pouvant ralentir ou enrayer la progression de cette épouvantable maladie », a commenté le Pr Blas Frangione, professeur de pathologie et psychiatrie et directeur du Centre de recherche sur la maladie d'Alzheimer de l'Université de New York.

À propos des plateformes d'immunothérapie d'Intellect destinées à la maladie d'Alzheimer

On pense qu'une accumulation de fragments de protéine bêta-amyloïde dans le cerveau est la cause profonde de la maladie d'Alzheimer. Les fragments sont générés par le métabolisme à partir de la protéine précurseur amyloïde, bien plus grande, qui est présente dans la plupart des tissus du corps et impliquée dans de nombreuses fonctions physiologiques importantes. L'approche par immunothérapie de la maladie d'Alzheimer que propose Intellect implique la fabrication d'une molécule d'anticorps destinée à se lier à la toxine bêta-amyloïde, ce qui favorise son élimination des zones endommagées du cerveau. Il est possible d'obtenir ce résultat thérapeutique soit en incitant le système immunitaire du patient à générer un tel anticorps (immunisation active), soit en administrant un anticorps monoclonal généré extérieurement (immunisation passive). Les deux méthodes ont le potentiel de ralentir ou d'interrompre la progression de la maladie, à condition que les problèmes clés d'innocuité soient résolus. Il est particulièrement important d'éviter d'interférer avec les rôles physiologiques de la protéine précurseur amyloïde. Intellect a intégré des mesures de sécurité exclusives dans son anticorps monoclonal ANTISENILIN(R) et dans ses plates-formes technologiques RECALL-VAX(TM), tant pour l'immunisation passive qu'active, afin de réduire le potentiel d'effets indésirables en générant des anticorps ne se liant qu'à la bêta-amyloïde toxique et pas à la protéine précurseur amyloïde. Ces mesures et la position de brevet à l'appui offrent à l'entreprise un fort avantage concurrentiel dans ce domaine.

À propos de la maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer, la forme la plus commune de démence, se caractérise par une perte progressive de la mémoire et des capacités cognitives, menant finalement à une déficience complète et au décès. L'une des caractéristiques de la pathologie d'Alzheimer est la présence de dépôts insolubles de protéines connus sous le nom de bêta-amyloïdes à la surface des cellules nerveuses, ce qui entraîne une accumulation de bêta-amyloïdes solubles dans le cerveau. Les effets de la maladie sont accablants aussi bien pour les patients que pour les personnes qui leur dispensent des soins, et entraînent des coûts élevés de soins de santé liés. On estime que plus de 5 millions d'Américains et environ 30 millions de personnes dans le monde entier souffrent de la maladie d'Alzheimer et que ce nombre augmente aussi à mesure que la population mondiale vieillit. Les médicaments actuellement sur le marché ont une influence provisoire sur certains symptômes de la maladie, mais il n'existe à ce jour aucun médicament qui ralentisse ou enraye la progression de la maladie. On estime que ces médicaments symptomatiques généreront un chiffre d'affaires d'environ 6 milliards de dollars US d'ici 2010, ce qui donne une idée de la taille du marché et du besoin d'un traitement efficace dépassant les améliorations des symptômes.

À propos d'Intellect Neurosciences, Inc.

Intellect Neurosciences, Inc. est une société biopharmaceutique qui se consacre à la découverte et à la mise au point d'agents thérapeutiques modifiant le cours de la maladie pour le traitement et la prévention de la maladie d'Alzheimer et d'autres troubles. La société possède une large plateforme brevetée d'immunothérapie pour l'immunisation à la fois passive et active contre la maladie d'Alzheimer. De plus, Intellect a récemment conclu des essais cliniques de phase I pour OXIGON(TM), un agent qui pourrait potentiellement traiter la maladie d'Alzheimer et d'autres troubles graves.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site http://www.intellectns.com, ou contacter :

Déclaration de règle refuge concernant les énoncés prospectifs

Les énoncés de ce communiqué de presse et les déclarations orales de représentants d'Intellect concernant des questions qui ne sont pas des faits historiques (y compris, et sans s'y restreindre, ceux concernant les résultats futurs et financiers, le calendrier ou les résultats potentiels des collaborations de recherche ou d'essais cliniques, tout marché qui pourrait se développer pour tout produit candidat d'Intellect et la quantité suffisante de trésorerie et autres fonds propres d'Intellect) représentent des énoncés prospectifs qui impliquent des risques et des incertitudes, y compris, et sans s'y restreindre, la possibilité que les performances ou résultats réels soient différents, que les recherches futures s'avèrent réussies, la possibilité qu'un produit en cours de recherche bénéficie d'un accord réglementaire aux États-Unis ou à l'étranger, ou la capacité d'Intellect à financer de tels efforts avec ou sans partenaires. Intellect n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces énoncés. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier inconsidérément à ces énoncés prospectifs, qui ne sont valables qu'à la date susmentionnée. En conséquence, tout énoncé prospectif doit être lu en conjonction avec les risques et incertitudes détaillés dans les soumissions d'Intellect auprès de la Commission des opérations de bourse (SEC), y compris les facteurs abordés dans la rubrique « Facteurs de risque » dans le rapport annuel d'Intellect sur formulaire 10-KSBA (dossier No. 1-10615) déposé le 19 octobre 2007, et dans notre rapport trimestriel sur formulaire 10-QSB pour le trimestre se terminant le 30 septembre 2007, déposé le 10 décembre 2007 (dossier No 1-10615), et pour le trimestre se terminant le 31 décembre 2007, déposé le 19 février 2007.

Site Web : http://www.intellectns.com

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Maladie , Maladie d'Alzheimer , Anticorps , Neurosciences , Immunisation , Immunisation passive , Amyloïde , Anticorps monoclonaux , Brevets , Essais , Cerveau , Méthodes , Japon , Chine , Toxiques , Coagulation sanguine , Immunothérapie , Personnes , Patients , Soins , Recherche , Thérapeutique , Temps , Tissus , Inflammation , Système immunitaire , Travail , Sociétés , Sécurité , Santé , Risque , Résultat thérapeutique , Psychiatrie , Protéines , Population , New York , Métabolisme , Mesures de sécurité , Mémoire , Démence , Facteurs de risque

nuance

Industries pharmaceutiques et du matériel médical: Les +