TokTokDoc lève 5 millions d’euros pour développer la télémédecine dans les déserts médicaux et auprès des patients dépendants

illustrationL’État français, via le programme d’investissements d’avenir, la Banque des Territoires, Macif et SWEN Capital Partners s’engagent aux côtés de TokTokDoc. Objectif : mieux soigner, par la télémédecine, les personnes âgées et fragiles qui vivent dans les EHPAD.

Qui est TokTokDoc?

La start-up strasbourgeoise TokTokDoc a été fondée en 2016 par Dan Grünstein, docteur en sciences, Institut Max Planck et le Dr Laurent Schmoll, chirurgien ORL. Leur diagnostic : le suivi médical des résidents d’EHPAD ne passe pas nécessairement par des déplacements en ambulance, et encore moins par le recours à la médecine d’urgence. La télémédecine, telle qu’elle est pratiquée par les plateformes les plus connues, ne peut pas toujours répondre à leurs besoins. En effet, la visioconférence n’est pas adaptée aux patients qui souffrent de problèmes cognitifs, auditifs ou qui sont simplement fragilisés par le grand âge. Il faut une autre option pour les 18 millions de personnes âgées, isolées ou dépendantes en France. C’est pourquoi ils ont fondé TokTokDoc : une solution innovante de télémédecine qui associe le numérique et l’humain.

À quoi va servir la levée de fonds?

TokTokDoc a annoncé une levée de fonds de 5 millions d’euros. L’État, via le Programme d’Investissements d’Avenir « Territoires d’innovation », la Banque des Territoires, Macif, via son fonds d’investissement Macif Innovation dédié aux start-up et insurtech et SWEN Capital Partners, via son fonds FCPI Innovation Pluriel n° 5, investissent dans TokTokDoc. Ils rejoignent les actionnaires historiques, notamment Crédit Mutuel Arkéa et le Groupe Vivalto qui renouvellent leur engagement. Des financements bancaires complètent ces investissements.

Grâce à cette levée de fonds, TokTokDoc va pouvoir généraliser, sur tout le territoire national, son approche pertinente de la télémédecine et répondre aux besoins des déserts médicaux. Avec une prise en charge médicale, à distance mais humaine, 18 millions de personnes âgées, atteintes de maladies chroniques et invalidantes, de patients souffrant de handicaps physiques ou mentaux, mais aussi des individus touchés par la pandémie ou isolés, pourront être soignés efficacement en établissement ou à leur domicile.

Qui bénéficie de ces consultations à distance aujourd’hui?

Des personnes âgées dépendantes et fragiles vivant dans des EHPAD, gérés par des départements ou par des centres communaux d’action sociale, des maisons ou foyers d’accueil médicalisé, des services de soins à domicile. Les consultations ont débuté dans le Grand Est ; l’essor de TokTokDoc est désormais en marche dans plusieurs autres régions, notamment en Île-de-France et en Normandie. À ce jour, plus de 300 établissements en France sont équipés de la solution développée par la start-up strasbourgeoise.

Comment s’effectue la consultation?

La consultation n’est aucunement déshumanisée ! Le patient est assisté d’un(e) infirmièr (e) formé(e) à la télémédecine par la start-up TokTokDoc. Ce soignant réalise les gestes techniques demandés à distance par le médecin et lui transmet les informations médicales nécessaires. Il dispose d’un stéthoscope, connecté à une tablette, qui lui permet de vérifier le rythme cardiaque et les poumons du patient. Le médecin, en visioconférence, écoute le cœur ou le souffle de la personne âgée en temps réel, comme s’il était à son chevet. La faiblesse du réseau WiFi dans certaines régions n’est pas un obstacle : les tablettes sont équipées de la 4G.

Qui est le médecin à distance?

L’application met la personne malade en lien avec un médecin en visioconférence : son généraliste, un spécialiste, un expert d’un hôpital… Lorsque les EHPAD s’abonnent à TokTokDoc, ils prennent contact avec leur propre réseau : les médecins traitants des résidents et les médecins du centre hospitalier le plus proche par exemple. Néanmoins un réseau de médecins généralistes et spécialistes de second recours est disponible sur demande. Les médecins peuvent, si besoin, être sollicités en urgence sans avoir eux-mêmes à se déplacer.

TokTokDoc propose aussi des téléconsultations avec échographe cardiaque et électro-cardiogramme connectés permettant une grande précision même à distance et sans déplacer le patient ! Ainsi, le suivi des maladies cardiologiques peut être réalisé à distance. De façon plus générale, un grand nombre d’autres pathologies peuvent être prises en charge : problèmes ORL, dépistage des lésions dermatologiques, maladies rhumatologiques, psychiatriques, endocrinologiques etc… À l’issue de la visioconsultation, le médecin peut rédiger une ordonnance et être rémunéré. Ces consultations sont remboursées par l’Assurance Maladie, au même titre que les consultations en présentiel.

Quels bénéfices en attendre?

  1. Le premier bénéfice est humain et il revient à la personne âgée dépendante ou fragile : elle n’a pas besoin de sortir de sa chambre, voire de son lit pour être soignée de façon efficace. Elle évite un déplacement anxiogène et un risque de contamination lors des sorties pour consultation médicale.
  2. Les EHPAD en retirent un réel bénéfice sur le plan organisationnel : pas de déplacement sanitaire à prévoir, pas de personnel mobilisé pour une consultation. Ils peuvent se reposer sur le savoir — faire des équipes de TokTokDoc.
  3. Un bénéfice économique pour l’Assurance Maladie : pas de dépenses liées aux transports sanitaires, des consultations organisées dans le strict respect du parcours de soins, un risque réduit de complications, de contaminations… et donc de surcoûts liés à des hospitalisations puisque les personnes âgées peuvent être prises en charge très rapidement.

Quelques chiffres

  • Actuellement 800000personnes dépendantes, souvent atteintes de plusieurs pathologies, vivent en EHPAD
  • Environ 400000 d’entre elles (50 %) passent en moyenne 20 jours par an à l’hôpital. En cause : un défaut de prise de charge, souvent par manque de médecin disponible pour se déplacer ou par manque de suivi et de prévention
  • Le coût pour l’Assurance Maladie, sur la base de 1000 € par nuit passée à l’hôpital, est de 8 à 9 milliards €… Evitable !
  • La solution TokTokDoc permet de réduire au moins de moitié cette dépense et de générer une économie de 4 milliards €
L’offre de TokTokDoc a été précieuse et a permis une télémédecine agile, notamment car le patient n’avait pas à sortir de sa chambre.Régis Febvre, Conseil Départemental du Bas-Rhin — Lagazette.fr
Nous sommes persuadés que les infirmières peuvent jouer un rôle déterminant dans une télémédecine impactante. Par leur présence, la téléconsultation est enrichie d’un examen physique et d’éléments diagnostiques grâce aux dispositifs médicaux connectés (échographie cardiaque, gazométrie, ECG, stéthoscope, audiométrie). Le médecin peut se concentrer sur un acte à distance bien préparé et le patient, rassuré, bénéficie d’une prise en charge intégrale. Ce mode de soins qui associe le numérique et l’humain permet d’éviter de nombreux transports et hospitalisations et s’avère source d’économies substantielles pour l’Assurance Maladie. Dr Laurent Schmoll, chirurgien ORL, cofondateur et directeur médical de TokTokDoc

Descripteur MESH : Télémédecine , Patients , Personnes , Médecins , Maladie , France , Soins , Transports , Réseau , Risque , Déplacement , Temps , Physique , Médecine , Rythme cardiaque , Gestes , Examen physique , Audiométrie , Médecins généralistes , Échographie , Services de soins à domicile , Investissements , Consultation médicale , Rôle

Pratique médicale: Les +