nuance

Le VEGF accélèrerait le développement de l'athérosclérose

L'administration de facteurs de croissance qui stimulent l'angiogenèse pourraient faciliter la progression de la plaque d'athérome. Publié dans Nature Medicine, ce résultat expérimental pose la question du développement de ces facteurs angiogéniques pour le traitement des cardiopathies ischémiques.

Les facteurs de croissance qui favorisent l'angiogenèse ou l'artériogenèse font l'objet d'une attention particulière en raison de leur potentiel thérapeutique dans les cardiopathies ischémiques.

Cependant, les travaux de Celletti et al indiquent qu'un de ces facteurs, le VEGF (vascular endothelial growth factor), pourrait être associé à un effet indésirable non rapporté jusqu'ici : la progression de la plaque d'athérome.

Ces auteurs ont utilisé des souris modèles dans l'étude de l'athérosclérose. Ces souris étaient dépourvues d'ApoE et recevaient une alimentation riche en cholestérol. Elles ont reçu une faible dose de VEGF recombinant humain.

Les auteurs ont observé une augmentation du nombre de macrophages dans la moelle osseuse et la circulation périphérique. De plus, on a noté une augmentation de la taille de la plaque d'athérome ainsi que du nombre de cellules endothéliales et macrophages associés. Ces résultats ont été confirmés chez un autre modèle animal (lapin) afin d'écarter l'hypothèse d'un effet spécifique à l'espèce.

En résumé, si ces mécanismes ont également lieu chez l'homme, cela impliquerait que les personnes prédisposées à l'athérosclérose ne pourraient pas bénéficier des médicaments dérivés du VEGF.

Néanmoins, de nombreuses données manquent encore pour que ces résultats expérimentaux puissent être transposés à l'homme. Dans un commentaire de cette publication, le Dr A. Ware (A. Einstein College of Medicine) tient à rappeler que plus de 800 patients ont reçu des principes actifs de type VEGF, avec un suivi de 18 mois et plus.

"Parmi ces patients, on n'a pas rapporté d'augmentation du nombre d'épisodes cardiaques, comme la décompensation aiguë d'un syndrome coronarien stable", précise-t-il.

Encore une fois, des essais cliniques à la méthodologie irréprochable et au point statistique indéniable devraient permettre de régler la question du profil de sécurité de ces composés face à la progression de l'athérosclérose.

Source : Nature Med 2001;7:425-29, 403-4.

Descripteur MESH : Cardiopathies , Croissance , Athérosclérose , Patients , Macrophages , Face , Thérapeutique , Syndrome , Sécurité , Personnes , Moelle osseuse , Hypercholestérolémie , Essais , Commentaire , Cholestérol , Cellules endothéliales , Cellules , Attention

nuance

Recherche scientifique: Les +