nuance

L'athérosclérose liée à un vieillissement prématuré ?

Dans le dernier Lancet, une étude pilote suggère que des modifications chromosomiques liées au vieillissement pourraient prédisposer au développement de l'athérosclérose.

Au niveau cellulaire, le vieillissement peut être suivi par l'étude de la longueur des télomères. Ces extrémités des chromosomes se raccourcissent progressivement au fil des mitoses. "Ainsi, la longueur des télomères peut être vue comme un biomarqueur du vieillissement des cellules somatiques", expliquent Samani et al dans leur article paru le 11 août dans le Lancet.

Ce groupe de chercheurs a étudié la longueur des fragments de restriction des extrémités des chromosomes, ces "terminal restriction fragments (TRF)" donnent une mesure moyenne de la longueur des télomères.

Ils ont pour cela utilisé l'ADN de leucocytes prélevés chez 30 personnes : 10 souffraient de maladie coronarienne (sténose > 75 %) et 20 ne présentaient pas d'anomalie et formaient la population contrôle.

En ajustant les données en fonction de l'âge et du sexe des participants, les patients avec une maladie coronarienne avaient une longueur de TRF plus courte de 303 paires de bases par rapport aux sujets contrôles.

Samani et al. expliquent que les télomères se raccourcissent d'environ 35 paires de bases par an. D'après cette estimation de la longueur des télomères, les cellules des patients avec une maladie coronarienne seraient équivalentes à celle des patients contrôles mais plus vieux de 8,6 ans.

Nilesh Samani, principal auteur de cette étude, souligne qu'il est surprenant de mettre en évidence ce vieillissement chez ces patients et surtout sur des cellules éloignées du site du problème coronarien.

"Il est possible que cela reflète simplement les effets des autres facteurs de risque coronarien comme l'hypertension artérielle, le diabète ou le cholestérol. D'un autre coté, il est concevable que certaines personnes aient des télomères plus courts à la naissance ou subissent un raccourcissement accéléré. Puisque le raccourcissement des télomères affecte les fonctions cellulaires, cela peut au moins en partie prédisposer ces personnes au développement de la maladie coronarienne".

Si ces résultats sont confirmés sur un plus large effectif, ils apporteront un nouvel éclairage sur les mécanismes de la maladie.

Source : Lancet 2001;358:472-3.

Descripteur MESH : Vieillissement , Athérosclérose , Cardiologie , Prématuré , Maladie , Maladie coronarienne , Patients , Cellules , Personnes , Chromosomes , Hypertension artérielle , ADN , Auteur , Sexe , Risque , Raccourcissement des télomères , Population , Leucocytes , Hypercholestérolémie , Facteurs de risque , Éclairage , Diabète , Cholestérol

Recherche scientifique: Les +