nuance

Le marché du diabète en Europe de l'Ouest indique un mouvement en faveur d'un traitement exclusif par comprimés, selon une étude menée par le Roper Global Diabetes Group de GfK Market Measures

La proportion de diabétiques auxquels sont administrés des agents antidiabétiques oraux (OAA en anglais), soit en mode exclusif, soit dans le cadre d'un traitement combiné, est passée de 54 % en 2000 à 64 % en 2008, ce qui porte le nombre total d'utilisateurs d'OAA en Europe de l'Ouest à plus de 10 millions, sur la base des projections d'un nombre total de près de 16,5 millions de personnes diagnostiquées avec le diabète. Dans l'ensemble des six pays faisant l'objet de l'étude, la proportion des patients auxquels est administré un traitement exclusif par comprimés est de 55 %, soit près de 9 millions de patients, une augmentation notable par rapport au taux de 48 % enregistré en l'an 2000. Alors que les pourcentages de pénétration du marché varient d'un pays à l'autre, la tendance se confirmant le plus en France (64 %) et le moins en Allemagne (46 %), le traitement exclusif par comprimés domine l'ensemble des marchés. Dans les pays dans lesquels leur part de marché se situe en deça de la moyenne, l'utilisation de l'insuline augmente, laquelle à son tour est toujours plus élevée que le pourcentage de diabétiques qui ne reçoivent aucun traitement.

Les études font apparaître un recours croissant à un traitement exclusif par comprimés parmi la population diabétique de pays européens, sous l'impulsion d'un usage intensif de comprimés constaté dans le sous-groupe croissant des patients atteints de diabète de type 2

Pour les patients atteints de diabète résidant dans plusieurs pays d'Europe de l'Ouest, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne et Royaume Uni, le traitement exclusif par comprimés est de plus en plus le traitement de prédilection. Par ailleurs, alors que la proportion de patients ne recevant aucune médication continue de baisser, l'usage de l'insuline au sein de la population diabétique demeure relativement stable, selon une nouvelle étude effectuée par le Roper Global Diabetes Group de GfK Market Measures.

La proportion de diabétiques auxquels sont administrés des agents antidiabétiques oraux (OAA en anglais), soit en mode exclusif, soit dans le cadre d'un traitement combiné, est passée de 54 % en 2000 à 64 % en 2008, ce qui porte le nombre total d'utilisateurs d'OAA en Europe de l'Ouest à plus de 10 millions, sur la base des projections d'un nombre total de près de 16,5 millions de personnes diagnostiquées avec le diabète. Dans l'ensemble des six pays faisant l'objet de l'étude, la proportion des patients auxquels est administré un traitement exclusif par comprimés est de 55 %, soit près de 9 millions de patients, une augmentation notable par rapport au taux de 48 % enregistré en l'an 2000. Alors que les pourcentages de pénétration du marché varient d'un pays à l'autre, la tendance se confirmant le plus en France (64 %) et le moins en Allemagne (46 %), le traitement exclusif par comprimés domine l'ensemble des marchés. Dans les pays dans lesquels leur part de marché se situe en deça de la moyenne, l'utilisation de l'insuline augmente, laquelle à son tour est toujours plus élevée que le pourcentage de diabétiques qui ne reçoivent aucun traitement.

Moins de 15 % des patients, soit 2,5 millions de personnes, ne prennent aucun médicament pour traiter leur diabète, une proportion en baisse sensible par rapport au chiffre de 22 % enregistré en l'an 2000. Trente pour cent des patients utilisent l'insuline, soit un tout petit peu moins de 5 millions de personnes. Les deux tiers de ces patients ont exclusivement recours à l'insuline et un tiers d'entre eux l'utilisent en combinaison avec des OAA. L'utilisation de l'insuline est demeurée stable depuis l'an 2000, date à laquelle 29 % des patients y avaient recours.

L'étude de GfK montre que certains pays introduisent les agents antidiabétiques oraux de façon plus précoce que précédemment dans la séquence du traitement. Plus de 75 % des patients utilisant exclusivement les OAA ont reçu un traitement par comprimés dès le diagnostic, et il semble que ce pourcentage augmente progressivement dans certains pays. Avec un taux de 88 %, c'est aux Pays-Bas que le plus grand nombre de patients reçoivent un traitement exclusif par comprimés dès le diagnostic. En revanche, au Royaume-Uni, c'est à seulement 55 % des patients que l'on administre exclusivement les comprimés comme traitement initial.

Les tendances constatées parmi les nouveaux patients ceux qui ont été diagnostiqués au cours de l'année passée sont aussi à l'origine de l'augmentation de l'utilisation des comprimés. La population des nouveaux patients en Europe de l'Ouest augmente régulièrement, et elle représente 8,1 % des diabétiques en 2008 contre 4,4 % en 2000. De même, la prescription exclusive de comprimés pour les nouveaux patients a considérablement augmenté : 51 % en 2008 contre 36 % en 2000.

Les biguanides, notamment la metformine, demeurent la classe d'agents antidiabétiques oraux la plus fréquemment prescrite aux utilisateurs exclusifs de comprimés. Avec 62 % de patients utilisateurs en 2008, la part de marché des biguanides s'est sensiblement accrue depuis 2002, date à laquelle ils n'étaient utilisés que par 48 % des patients. En contraste direct, les sulfonylurées, qui étaient utilisées par 37 % des patients en 2008, ont perdu une considérable part de marché depuis 2002, date à laquelle elles étaient utilisées par 58 % des patients.

Du point de vue du changement des comportements, seuls un peu moins d'un tiers des utilisateurs exclusifs de comprimés ont changé de marque de médicament au cours de deux dernières années. Alors qu'une minorité substantielle de patients changent de marque au sein de la classe des sulfonylurées et de la classe des biguanides, dans le cas des autres classes la plupart des patients adoptent une autre marque au sein d'une classe de médicaments.

« La croissance de l'utilisation des OAA à travers l'Europe de l'Ouest a pour origine une sensibilité accrue au diabiète de type 2 et son diagnostic plus fréquent, dans la mesure où il y a de plus fortes chances que des comprimés soient administrés à ces patients. Cette évolution est confirmée par une tendance à traiter ces patients de façon plus précoce, afin de mieux aider à contrôler leur diabète », déclare Ian Pike, directeur du Roper Global Diabetes Group de GfK Market Measures, basé au Royaume-Uni. « Les patients de type 2, souffrent souvent de nombreuses autres pathologies obésité, maladies cardiovasculaires et troubles oculaires, entre autres qui affectent la qualité de leur vie quotidienne et l'assiduité aux traitements. Ceci laisse entrevoir une véritable occasion pour les sociétés pharmaceutiques de développer de nouveaux traitements pouvant s'employer à résoudre les questions touchant à la polypharmacie, notamment l'assiduité aux traitements ».

3.636 diabétiques partagent leur discernement

En rendant compte des perspectives de 3.636 diabétiques de France, d'Allemagne, d'Italie, des Pays-Bas, d'Espagne et du Royaume-Uni, d'après des réponses données lors d'interviews téléphoniques détaillées de novembre 2007 à mars 2008, l'étude intitulée 2008 Western European Diabetes Patient Study (Étude de 2008 portant sur les patients atteints de diabète en Europe) conduite par le Roper Global Diabetes Group de GfK Market Measures fournit un aperçu exhaustif du marché du diabète dans cette région. Cette étude est menée tous les deux ans et offre des données comparables depuis 1994.

À propos de GfK Market Measures

GfK Market Measures (www.gfkmarketmeasures.com) met à la disposition des clients du secteur des soins de santé un ensemble unique de solutions reposant sur des études sur mesure et syndiquées à l'appui de la progression régulière du marché. GfK Market Measures est membre de GfK Healthcare Companies, l'un des plus importants prestataires d'études du marketing des soins de santé au monde. Pour de plus amples détails sur cette étude ou pour programmer une interview avec un cadre dirigeant de GfK Market Measures, veuillez contacter Jessica Makovsky, vice-présidente des communications pour le groupe, GfK U.S. Healthcare Companies, au 1.267.304.3780 ou à l'adressse électronique jmakovsky@gfkushc.com.

Le texte du communiqué issu dune traduction ne doit daucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue dorigine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

GfK Market MeasuresJessica MakovskyVice-présidente des Communications pour le Groupe1 267-304-3780Fax : 1 215-283-3201jmakovsky@gfkushc.com

© 2008 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Comprimés , Diabète , Europe , Mouvement , Patients , Insuline , Allemagne , Personnes , France , Biguanides , Population , Diagnostic , Traduction , Sulfonylurées , Soins , Italie , Santé , Espagne , Solutions , Sociétés , Secteur des soins de santé , Vie , Polypharmacie , Obésité , Metformine , Mars , Marketing , Maladies cardiovasculaires , Langue , Jurisprudence , Croissance

nuance

Médicaments: Les +