nuance

L'eau

Importance quantitative de l'eau
Importance qualitative de l'eau
L'eau et les effforts physiques
Régulation des mouvements d'eau
img

L'eau est le constituant de base de l'organisme, elle représente chez l'adulte environ 60 % de notre corps. Ce pourcentage varie : un foetus de deux mois est constitué de 97 % d'eau, un nouveau-né de 75 % et une personne âgée de 55 %.
La teneur en eau des différents tissus humains répond à un équilibre hydrique. Elle confère à une cellule, organe, tissu, une consistance bien déterminée :
- sang : 83 %
- cerveau : 80 %
- muscle : 75 %
- squelette : 40 à 60 %
- tissu adipeux : 15 à 35 %

L'eau se répartit en deux secteurs :

- le secteur extracellulaire (20 %) que Claude Bernard appelait aussi le "milieu intérieur" constitué de l'eau plasmatique ou intravasculaire (5 %) et de l'eau interstitielle (15 %)
- le secteur intracellulaire (40% du poids corporel)

Importance quantitative de l'eau

L'eau est indispensable à l'organisme. On estime qu'à température modérée, la suppression d'apport hydrique provoque la mort en 2 à 3 jours. Toute perte en eau doit donc être compensée.
On considère néanmoins que les besoins en eau sont de 2,5 litres par jour mais ces besoins peuvent varier en fonction de l'âge, de la température extérieure, de l'activité physique, de l'altitude, de l'adiposité.

Pertes en eau par jour et pour une personne

- pertes urinaires : ce sont les plus importantes avec une perte de 1 500 ml
- pertes fécales : 100 à 150 ml
- pertes "insensibles" liées à la transpiration et perspiration (échanges gazeux à travers la peau) : elles sont fonctions de la température extérieure, de l'humidification de l'air mais aussi de l'exercice physique. On estime qu'en moyenne ces pertes sont de 800 à 1 000 ml (400 ml pour la peau et 500 ml pour les poumons).

Apports en eau par jour et par personne

Ces apports proviennent de trois sources :

- eau de boisson : elle correspond aux deux tiers de l'eau apportée dans l'organisme soit 1 à 1,5 l.
- eau de constitution des aliments : elle est loin d'être négligeable puisque la teneur en eau des végétaux est de 90 %, celles des fruits de 70 à 85 % et celle des viandes de 70 %. Au total, cela représente en moyenne 0,5 à 1 l d'eau par jour.
- eau de combustion : elle correspond à l'eau reproduite lors des réactions chimiques de l'organisme (métabolisme des aliments) ce qui représente un apport d'environ 300 ml. L'oxydation de 1g de glucides produit 0,6 ml d'eau, l'oxydation de 1g de protides produit 0,4 ml d'eau et celle de 1g de lipides produit 1,07 ml d'eau.

Importance qualitative de l'eau

L'eau se présente sous différentes formes :

- L'eau libre ou solvant : c'est la fraction la plus abondante. C'est l'eau qui dissout tout ce qui est hydrosoluble. Elle est vaporisable, lyophilisable. Elle dissout, transporte, disperse, ionise, reconstruit.
- L'eau d'adsorption qui se fixe sur certaines substances comme les protéines
- L'eau d'inbibition des gels : c'est le cas par exemple du mucus, sécrété par les cellules épithéliales et muqueuses et qui est une "éponge moléculaire". L'eau se piège dans ces sites moléculaires et participent à la trophicité du mucus.
- L'eau d'hydratation qui correspondent aux molécules d'eau H2O qui sont des dipôles (H2O donne des ions H+ et OH- qui interviennent dans le maintien du pH et dans les réactions de synthèse et de dégradation). L'eau forme des couches d'hydratation autour de particules chargées électriquement comme les ions Na+ et K+
- L'eau de crystalisation (rare dans les organismes vivants). Elle correspond à l'eau associée à des sels insolubles dans des proportions bien définies.
- L'eau de constitution : c'est l'eau de la chimie organique

L'eau et les efforts physiques

Il faut impérativement s'hydrater lors d'un effort physique. Quand on fait du sport, la température du corps s'élève. Mais notre cerveau ne peut pas supporter une température supérieure à 41 degrés centigrades sous peine de troubles graves d'hyperthermie. C'est à ce moment là qu'intervient la transpiration ou sudation qui permettra de limiter l'élévation de la température du corps et participera donc au refroidissement de l'organisme.

Régulation des mouvements d'eau

Régulation des entrées d'eau

La sensation de soif signale à l'organisme un besoin en eau. Plus précisément, elle exprime une déshydratation cellulaire laquelle stimule les centres hypothalamiques. Mais cette sensation n'est pas un bon indicateur des besoins réels : il est recommandé de boire avant d'avoir soif.

Régulation des sorties d'eau

Le seul organe capable de réguler les sorties d'eau est le rein et ce grâce à deux hormones de régulation :

- l'aldostérone, hormone stérone sécrétée par le cortex surrénalien. Un de ses rôles est de retenir le sodium au niveau du rein et donc secondairement l'eau qui suit le sodium.
Explication du mécanisme : au niveau du rein, on a des glomérules sensibles aux variations de concentration du milieu cellulaire. Lors d'une déshydratation du milieu extravasculaire, ces glomérules sécrètent une protéine enzymatique, la rénine. La rénine va agir sur un substrat d'origine hépatique, l'angiotensinogène. Celui-ci va alors libéré l'angiotensine 1 qui à son tour, sous l'action d'une enzyme de convertion, donne l'angiotensine 2. C'est l'angiotensine 2, puissant vasopresseur, qui apporte le message au cortex surrénalien et stimule la synthèse d'aldostérone surrénalienne.

- L'hormone antidiurétique (ADH) : l'ADH est une hormone hypothalamohypophysaire qui empêche la fuite de l'eau. Elle retient donc l'eau au niveau du rein. Un défaut de sécrétion de cette hormone est responsable du diabète insipide. En effet, si il n'y a pas d'ADH, il n'y a pas de rétention d'eau et donc une fuite au niveau du rein. La déshydratation est alors rapide.

Descripteur MESH : Eau , Température , Physique , Rein , Déshydratation , Mucus , Température du corps , Ions , Peau , Sodium , Cerveau , Sensation , Rénine , Mort , Tissus , Organismes , Sang , Sels , Soif , Squelette , Sudation , Tissu adipeux , Adiposité , Chimie , Adulte , Air , Aldostérone , Aliments , Altitude , Angiotensinogène , Cellules , Cellules épithéliales , Métabolisme , Diabète , Diabète insipide , Effort physique , Exercice physique , Foetus , Glucides , Hormones , Lipides

nuance

Nutrition: Les +

PUBLICITE