nuance

Encéphalite au virus 'West Nile-like' : bien des questions restent sans réponse

Les Centers for Disease Control and Prevention d’Atlanta (CDC) indiquent de pas savoir si le virus ‘West Nile-like’ responsable de l’épidémie d’encéphalite qui a frappé la ville de New York et ses environs est “une souche virale auparavant identifiée ou un nouveau variant”.

“Bien que l’on ne sache pas quand et comment le virus West Nile-like a été introduit en Amérique du Nord, les voyages internationaux de personnes infectées ou le transport d’animaux importés infectés semblent avoir joué un rôle”, déclarent les experts des CDC.

Il aura fallu exactement un mois avant que les meilleurs spécialistes américains des arbovirus n’identifient de manière formelle l’agent responsable de l’épidémie d’encéphalite qui a débuté le 23 août dernier dans le quartier de Queens à New York, touché depuis 36 personnes et fait 4 morts.

Il s’agit d’un virus proche du virus West Nile (WNV), qui doit son nom au fait qu’il ait été isolé pour la première fois chez des habitants de la province de West Nile en Ouganda en 1937.

La première épidémie connue à WNV est survenue en Israël entre 1950 et 1954. Des épidémies ont ensuite été rapportées en 1962 en France, en Camargue, puis en Roumanie en 1966. L’épidémie la plus importante est survenue en Afrique du Sud en 1974.

Confusion avec le virus de l’encéphalite de St-Louis

Les scientifiques avaient initialement pensé que cette épidémie d’encéphalite était due au virus de l’encéphalite de St-Louis. Les biologistes des CDC se basaient, le 3 septembre dernier, sur les résultats de tests immunologiques ELISA de détection d’anticorps IgM dirigés contre les arbovirus les plus courants aux Etats-Unis.

Du fait que le virus de l’encéphalite de St-Louis est transmis par des moustiques, les autorités sanitaires de la ville de New York avaient très rapidement fait procéder à des épandages aériens et terrestres d’insecticide dans les faubourgs nord du Queens et ceux du sud du Bronx.

Ce n’est cependant que le 23 septembre que le centre de contrôle des maladies d’Atlanta (CDC) a annoncé avoir trouvé la cause exacte de cette épidémie d’encéphalite : un virus apparenté au virus West Nile.

Des séquences génétiques identiques ont en effet été trouvées dans des prélèvements de cerveau de patients atteints d’encéphalite, des isolats viraux provenant d’oiseaux vivant en captivité au zoo du Bronx, du cadavre d’une corneille et deux lots de moustiques capturés dans l’Etat voisin du Connecticut.

“Les limites des analyses sérologiques pratiquées soulignent l’importance d’isoler le flavivirus à partir des échantillons entomologiques, cliniques et vétérinaires”, font remarquer les experts du CDC.

Le virus West Nile (WNV) peut infecter un grand nombre de vertébrés. Chez l’homme, l’infection par le WNV est asymptomatique ou n’entraîne qu’une maladie légèrement fébrile.

Oiseaux migratoires

Au CDC, on indique que “la zone de distribution géographique normale du virus WNV est l’Afrique, le Moyen-Orient, l’ouest asiatique et l’Europe. Il n’est pas responsable d’épizootie chez les oiseaux, les corneilles étant souvent porteurs d’anticorps anti-WNV, ce qui suggère qu’une infection asymptomatique ou de faible intensité survient habituellement chez les corneilles de ces régions. De même, une virulence substantielle du virus de l’encéphalite de St-Louis n’a pas été rapportée. Une épizootie entraînant une forte mortalité chez les corneilles et d’autres espèces aviaires est donc inhabituelle aussi bien pour le virus West Nile que le virus de l’encéphalite de St Louis”.

Selon les experts des CDC, l’épizootie observée pourrait traduire “l’introduction d’une nouvelle souche virulente” dans une population d’oiseaux n’ayant jamais rencontré le virus. “Pour ces deux virus, les oiseaux migratoires ont pu jouer un rôle important dans les cycles de transmission naturels”.

Source : New York City Departement of Health (NYCDOH) et les Centers for Disease Control and Prevention d’Atlanta (CDC) d’Atlanta.

Descripteur MESH : Virus , New York , Corneilles , Arbovirus , Personnes , Oiseaux , Mortalité , Virulence , Vertébrés , Tests immunologiques , Roumanie , Rôle , Population , Patients , Ouganda , Moyen Orient , Afrique , Maladie , Israël , Infection , France , Flavivirus , Épidémies , Connecticut , Cerveau , Cadavre , Amérique du Nord

nuance

Recherche scientifique: Les +