nuance

Le tissu intestinal contient aussi des cellules issues de la moelle osseuse

Une recherche anglaise basée sur la technique d’hybridation in situ par des sondes spécifiques du chromosome Y, montre chez la souris comme chez l’homme, que ces mammifères ayant bénéficié d’une greffe de moelle osseuse possèdent des cellules intestinales différenciées issues des cellules souches transplantées.

Après le cœur, les vaisseaux (voir dépêche caducée), la peau, les neurones (voir dépêche caducée), le foie (voir dépêche caducée), voici un nouvel organe dont il est montré que son renouvellement est en partie du à l’apport de cellules souches hématopoïétiques adultes.

Utilisant la détection des chromosomes Y par sondes fluorescentes, Mairi Brittan (Cancer Research UK, Londres, GB) et ses collaborateurs, ont regardé le colon et le petit intestin de souris transplantées avec de la moelle osseuse de souris mâle ainsi que des biopsies intestinales d’une patiente ayant fait un rejet de greffe d’un donneur masculin.

Dans la biopsie humaine comme dans les tissus intestinaux murins, les auteurs ont observé la présence de cellules myofibroblastiques dérivées des cellules souches de moelle osseuse du donneur.

Ces nouvelles cellules étaient assez nombreuses 14 jours après la greffe, pour former des colonies au niveau des cryptes intestinales 6 semaines après.

En conclusion, les chercheurs affirment que les cellules souches de moelle osseuse constituent un réservoir de cellules épithéliales et myofibroblastiques pour la régénération et la réparation de l’intestin, une piste pouvant selon eux être exploitée en génétique thérapeutique.

Source: Gut juin 2002;50:752-7

PI

Descripteur MESH : Cellules , Gastroentérologie , Cellules souches , Moelle osseuse , Chromosome Y , Recherche , Mammifères , Tissus , Biopsie , Thérapeutique , Régénération , Peau , Neurones , Londres , Génétique , Foie , Chromosomes , Cellules souches hématopoïétiques , Cellules épithéliales

nuance

Recherche scientifique: Les +